Menu

30 juil. 2013

Total Recall d'Arnold Schwarzenegger

4ème de couverture: C'est une véritable saga hollywoodienne.
Il est né dans un petit village autrichien, une année de famine. Tout jeune, il rêvait d'émigrer aux Etats-Unis pour y devenir champion de culturisme et vedette de cinéma. A dix-huit ans, il a gagné sa première compétition internationale. A vingt et un ans, il s'est installé aux Etats-Unis et est devenu en quelques années le champion le plus titré de l'histoire du culturisme, cinq fois Monsieur Univers et sept fois Monsieur Olympia.
En moins de dix ans, il a obtenu son premier rôle important au cinéma, dans le film culte Stay Hungry, pour lequel il a reçu un Golden Globe. En moins de vingt ans, il est devenu une vedette mondiale. Et en épousant Maria Shriver, nièce de JFK, il a intégré le clan des Kennedy.
Trente-six ans après avoir posé le pied sur le sol américain, il a été élu gouverneur de la Californie, septième puissance économique mondiale. A ce poste, il a fait adopter des lois historiques en matière d'environnement et d'investissement publics.
Voici enfin, racontée par le Terminator lui-même, avec franchise, intelligence et une bonne dose d'humour, l'histoire d'une success story hors normes.

J'ai commandé ce livre par mon abonnement France Loisirs et l'image sur le catalogue ne m'avait pas préparée à ça: pas moins de 650 pages, j'ai cru ne jamais arriver au bout! Il faut dire qu'il a quand même 66 ans de vie à raconter. Et quelle vie!

Le gros point positif de ce livre est qu'il est captivant. Je ne me suis jamais ennuyée parce qu'Arnold Schwarzenegger trouve toujours le moyen d'aiguiser notre curiosité (enfin surtout Peter Petre, son "coauteur" comme il le désigne lui-même). Il prend le temps de tout expliquer, de tout analyser, il s'agit réellement d'un documentaire sur sa vie avec une multitude de sources.

Je suis devenue incollable sur le culturisme, moi qui n'ai jamais assisté à un seul gala et qui zappe dès que je tombe dessus à la télé tellement je les trouve ridicules. Grâce à Arnold, j'ai compris pourquoi ces hommes et ces femmes peuvent trouver de l'intérêt à gonfler leurs muscles au maximum et à prendre des poses.

Puis j'ai vécu à travers lui le rêve hollywoodien: briguer les plus beaux rôles et se faire une place au milieu des plus grands acteurs et réalisateurs. Dans son souci de raconter en détail sa vie, il nous entraîne dans les coulisses de Conan, Terminator ou autre Jumeaux et c'est tout bonnement fascinant.

Enfin, nous suivons son parcours politique et le chemin qui l'a mené jusqu'au poste de Gouverneur de Californie. Dans ses lignes, la politique n'est plus obscure, elle devient limpide. Je ne connais même pas la moitié des politiciens qu'il cite mais je suppose que c'est important pour eux de voir qu'ils ont compté pour lui.

La seule chose qui manque, c'est toute la dimension familiale. Il raconte sa rencontre avec Maria Shriver, du clan Kennedy, et tout ce que cela impliquait pour lui, ainsi que la naissance de ses enfants mais ça ne va pas plus loin. Alors qu'il est capable de raconter en détail une compétition de 1976, il est incapable de raconter l'entrée au collège de son fils ou de décrire la vie d'une famille de 4 enfants. Je sais que ce n'est pas un livre sur ses enfants mais tout de même, il se targue d'être un père moderne qui change les couches mais il ne consacre pas beaucoup de temps à définir comment il voit son rôle de père et surtout comment il le vit.

Par ailleurs, les événements sont tous subjectifs, cela se ressent assez vite. En effet, il ne fait jamais d'erreur, ou si peu, et s'il lui arrive de se tromper c'est parce qu'il est avant tout un fonceur. Un défaut qui est en fait une qualité...

Il n'en reste pas moins que j'ai dévoré ce livre et que je vous le recommande si vous aimez les histoires extraordinaires.

6 commentaires:

Karya a dit…

Tu es douée Cleophis parce que tu as presque réussi à me convaincre de le lire ce pavé !

Cleophis Deeptizz a dit…

Hihi

potzina a dit…

Karya a raison, tu me donnes envie de le lire alors qu'au départ ça n'était pas du tout mon intention ! Tu es trop forte :)

Cleophis Deeptizz a dit…

C'est facile de dire du bien d'un livre qu'on a apprécié :)

Maman Clémentine a dit…

Ah oui effectivement ça fait un sacré pavé. Pas le genre de livre qui m'intéresse de prime abord mais tout comme Karya tu me donnes presque envie de me laisser tenter. :) Et si en plus l'ouvrage réussit le tour de faire comprendre le culturisme alors là je dis bravo, parce que pour moi c'est un peu un truc incompréhensible.

Cleophis Deeptizz a dit…

Son talent, c'est de mettre tellement de passion dans ce qu'il raconte qu'on est forcément charmé.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...