Menu

9 juil. 2013

Cyanure de Camilla Läckberg

4ème de couverture: Quelques jours avant Noël, Martin Molin, le collègue de Patrik Hedström, accompagne sa petite amie Lisette à une réunion de famille sur une île au large de Fjällbacka. Mais au cours du premier repas, le grand-père, un richissime magnat de l'industrie, leur annonce une terrible nouvelle avant de s'effondre, terrassé. Dans son verre, Martin décèle une odeur faible mais distincte d'amande amère. Une odeur de meurtre. Une tempête de neige fait rage, l'île est isolée du monde et Martin décide de mener l'enquête. Commence alors un patient interrogatoire que va soudain troubler un nouveau coup de théâtre...
Offrant une pause à son héroïne Erica Falck, Camilla Läckberg livre un polar familial délicieusement empoisonné.

Ce petit livre ne fait pas partie de la série Falck/Hedström même si il reprend l'un de ses personnages secondaires. Camilla Läckberg tente ici une nouvelle à la Agatha Christie, en huis clos, mais c'est malheureusement raté. On ne s'attache jamais vraiment aux personnages, le suspense est assez proche du néant et la fin trop capillotractée... Elle réussit mieux quand elle a 500 pages à disposition.

7 commentaires:

Maman Clémentine a dit…

Ah bah tu vois en lisant le début de ton billet j'allais dire que ça me faisait penser à un huis clos d'Agatha Christie. C'est dommage parce que le résumé semblait prometteur. Ca t'ennuierait de me le prêter (bien envie de le lire quand même mais pas envie de l'acheter en sachant que je risque d'être déçue) ? En échange je peux t'envoyer "Pause" si tu veux. :)

Cleophis Deeptizz a dit…

Si tu veux! Par contre, je les file tous à ma mère une fois lus donc il faudra attendre que je la revois. Je te recontacte ;)

Hannah Sue a dit…

Je lis l'enfant allemand en ce moment... Du coup me voilà deçue car je pensais enchaîner avec celui ci !

Maman Clémentine a dit…

Ca marche, merciiiii.

Cleophis Deeptizz a dit…

Il n'est pas important dans la série, tu peux t'en passer et lire directement le suivant ("La sirène").

Maman Clémentine a dit…

Je suis complètement d'accord avec ton analyse. Je suis contente de l'avoir lu et je te remercie de l'avoir prêté mais il est certain que Camilla Lackberg fait du meilleur boulot avec 500 pages devant elle. Ici les personnages sont creux et pas du tout développés, on nous pond une révélation juste avant la fin qui sort de nul part et n'importe rien à l'intrigue et la résolution de l'enquête laisse perplexe. Mouais. Le bonne nouvelle cependant, c'est que je vais pouvoir attaquer L'Oiseau de mauvais augure. Je te le renvoie la semaine prochaine. Merci encore.

Cleophis Deeptizz a dit…

De rien!