Menu

30 déc. 2012

Un heureux événement de Rémi Bezançon (2011)

Synopsis: "Elle m’a poussée dans mes retranchements, m’a fait dépasser toutes mes limites, m’a confrontée à l’absolu : de l’amour, du sacrifice, de la tendresse, de l’abandon. Elle m’a disloquée, transformée. Pourquoi personne ne m’a rien dit ? Pourquoi on n’en parle pas ?"
Un heureux événement ou la vision intime d’une maternité, sincère et sans tabous.

Un sujet qui ne pouvait que me toucher en cette période !
Comme beaucoup de monde, j'ai découvert Louise Bourgoin en Miss Météo sur Canal Plus et elle m'a rapidement semblé antipathique. Je la trouvais cruche et sans intérêt (je n'ai d'ailleurs jamais vraiment compris cet engouement pour les météos décalées dans le Grand Journal). Quand elle a quitté la chaîne, elle s'est lancée dans le cinéma et n'a rien trouvé de mieux à faire que d'avoir une relation avec Julien Doré qui sortait tout juste de la Nouvelle Star. C'était largement suffisant pour qu'elle paraisse à mes yeux comme complètement futile. Les préjugés, tout ça...
Puis j'ai entendu parler de ses prestations au cinéma qui étaient systématiquement encensées par la critique. Le doute s'est installé en moi, l'aurais-je mal jugée ? J'ai décidé de sauter le pas et de me faire ma propre opinion, avec un film dont le titre me plaisait déjà (parce qu'Adele Blanc-sec, ça me disait moyennement). J'ai été complètement bluffée. Si Louise Bourgoin m'a parue si stupide sur Canal Plus, c'est parce qu'elle est incroyablement douée comme actrice ! Elle incarne une mère en devenir absolument convaincante, tellement que j'ai souvent eu l'impression de me voir moi-même.
En effet, nous suivons l'histoire de Barbara, depuis la conception et jusqu'à quelques mois après la naissance de sa fille. Tout parent est obligé de se reconnaître dans le parcours de ce couple, dans les bons comme dans les mauvais moments. Car c'est ce qui ressort le plus: l'arrivée d'un bébé est un chamboulement à plus d'un titre et Barbara et Nicolas vont l'apprendre à leur dépens. Evidemment, le film est volontairement pessimiste, on assiste presque à une descente aux enfers mais il reste quand même très réaliste car si tous les couples n'en viennent pas à une telle extrêmité, beaucoup ont connu des moments de doute et de questionnement. Je m'y suis reconnue à plus d'un titre, surtout que l'accouchement est très similaire à celui de Teemo (perte des eaux à J-1 !), et cela est sûrement dû au fait que le film est tiré du livre d'une femme, Eliette Abécassis. Il n'y a qu'une femme pour parvenir à raconter aussi bien la maternité et c'est merveilleux qu'un homme ait réussi à le porter aussi bien à l'écran.
Une perle, donc, que je vous recommande.
Et j'ai hâte de revoir Louise Bourgoin dans d'autres films.

1 commentaire:

Sév a dit…

Tu parles du film beaucoup mieux que moi !! J'en avais fait un article à l'époque : http://blogoth67.wordpress.com/2011/11/17/cinema-cinemas/
Mais en ce qui me concerne, j'ai aimé Louise Bourgoin dès ses débuts sur Canal. Je crois vraiment qu'elle a été l'une des meilleures "Miss Météo" du Grand Journal, justement grâce à son jeu d'actrice (pourtant elle ne se destinait pas à ça) si naturel.
Je l'avais vu également dans Adèle Blanc-Sec et l'y avais apprécié !