Menu

27 mai 2014

Profiter du temps avec eux

Quand Piwix a parlé d'avoir des enfants, je lui ai répondu: "D'accord, mais je te préviens, il est hors de question que je reste à la maison!" Une promesse que j'ai tenue jusqu'aux 9 mois de Poppy, quand nous avons déménagé en Normandie.

La suite, vous la connaissez: chômage, recherche d'emploi, congé maternité, re-chômage et recherche d'emploi puis congé parental, j'en ai déjà longuement parlé. Aujourd'hui, à l'aube de notre nouvelle vie en région parisienne, je suis toujours en congé parental et je le vis toujours aussi mal.

Enfin, mal est peut-être un mot un peu fort. Disons que la vie a confirmé quelque chose que je savais déjà depuis longtemps: je ne suis pas faite pour être mère au foyer. Je m'ennuie à mourir et j'ai du mal à faire des activités avec les enfants. Souvent, j'essaye de me motiver, je lis des blogs de nounous ou d'autres mères au foyer, je regarde les DIY et activités à faire avec les tous-petits, je suis même allée sur le célèbre site des Têtes à modeler et je me dis que je vais être une super maman, que mes enfants vont toucher à tout et... je n'y arrive pas. Je ne suis tout simplement pas manuelle. Oh, j'ai bien essayé quelques fois de faire un peu de pâte à modeler mais je manquais de m'évanouir quand Poppy mélangeait les couleurs entre elle et comme elle abandonnait assez vite, c'est finalement moi qui faisait tout, elle se contentait de me tendre la couleur qu'elle désirait. Oui, je sais, c'est justement ce qu'il ne faut pas faire mais que voulez-vous... J'ai fini par donner la pâte à modeler à ma belle-soeur professeur des écoles.

Du coup, les activités créatives à la maison, c'est collage de gommettes et crayons pastels.
Ou alors je sors une caisse pleine de voitures, bonhommes Playmobil et de Lego et je laisse Teemo se dépatouiller. Après tout, il y a 50 ans, les enfants se contentaient d'un bâton et de cailloux pour s'amuser... On chante beaucoup aussi, on lit, on observe la nature et on va au parc dès qu'il y a un rayon de soleil.

A côté de ça, j'ai conscience d'avoir de la chance d'être avec eux tous les jours. Je me dis que si je travaillais, je ne les verrais qu'une heure le soir, juste pour le bain et le dîner, et que ça passe très vite. Je suis en congé parental jusqu'en septembre 2015, il est prévu que je reprenne le travail à cette date, donc je me dis que cette dernière année est l'occasion pour moi de profiter de leur présence. Et surtout qu'ils profitent de ma présence. Quand ils appellent "maman" dès que quelque chose cloche ou qu'ils sont perdus, alors que leur père est à 2 mètres, c'est quelquefois épuisant mais c'est aussi gratifiant. Je me dis que ces 5 années avec Poppy et 3 années avec Teemo servent avant tout à consolider ce lien qu'il y a entre nous.

Il y a quelques jours, alors que Teemo montait les escaliers tout seul pour la première fois, Poppy l'a encouragé: "Bravo, Teemo! C'est bien, tu es un grand garçon! Bravo!" Puis il a loupé une marche et elle lui a frotté le dos en disant: "Tout va bien mon chéri? Ca va mieux?" Alors les journées sont parfois longues, il m'arrive d'avoir l'impression de ne servir à rien, mais quand je vois l'amour qui nous unit tous les trois, je me dis que c'est bien l'essentiel et que je fais du bon boulot.
 

8 commentaires:

Kid Friendly a dit…

Ah ah ah, j’ai songé à t’embrasser quand tu as dit que tu n’aimais pas qu’ils mélangent les couleurs de pâte à modeler. Je ne suis donc pas la seule psycho-rigide de la pâte à modeler de la planète :-p

Pour le reste, plus sérieusement… J’ai adoré rester avec mes petits jusqu’à leur 9 mois (pour SweetPrincess) et 13 mois (pour LittlePirate). J’aurais pu rester jusqu’à leurs 3 ans (si je n’avais pas eu un boulot qui m’attendait et si financièrement ça n’avait pas été se tirer une balle dans le pied). Mais j’étais aussi contente de reprendre, d’être un peu juste moi et plus seulement la « maman de » et la « femme de »… C’est toute l’ambivalence de la maternité non ? ;-)

Cleophis Deeptizz a dit…

Je crois qu'il est vraiment important d'avoir des activités diversifiées. Pour moi, c'est le blogging, pour d'autres, ça sera l'associatif ou la création (beaucoup de mamans cousent ou fabriquent des bijoux). L'important est de ne pas se refermer sur soi-même.

Kimie Motsetemaux a dit…

Je crois que j'adorerais être en congé parental au moins jusqu'au un an de notre miss, mais bon... Comme dit, financièrement, il faut malheureusement assurer (et Chéri a trop peur que je ne veuille jamais reprendre le boulot si jamais je m'arrête !).
Profites-en bien en tout cas, pas besoin d'être manuelle pour s'amuser avec tes enfants après tout !

Cleophis Deeptizz a dit…

J'essaye de m'en convaincre. ;-)

Cli a dit…

Je me disais exactement comme toi : il était hors de question que je sois mère au foyer...mais à l'inverse quand je me suis retrouvée sans emploi mais enceinte puis maman...bah en fait j'ai beaucoup aimé! Je suis très ^proche de mes filles et j'ai eu énormément de mal à les laisser...mais bon je savais que je ne pouvais pas rester à la maison toute ma vie, que c'était bien le temps qu'elles n'aillent pas à l'école mais après...alors j'ai eu une opportunité et je l'ai saisie...mais que 3 jours par semaine pour passer quand même plus de temps avec elles qu'au travail!

Tu sais je pense que les chansons, les gommettes et le parc c'est super et ça leur apprend aussi plein de choses, tu n'as absolument pas à rougir! Chacun ses envies, chacun fait ce qu'il aime :)

Cleophis Deeptizz a dit…

C'est vrai qu'ils m'épatent, surtout pour les chansons, Poppy en connaît plein par coeur et quand je commence à chanter une comptine, Teemo va chercher le livre correspondant (ils ont un livre avec 25 comptines et CD inclus).
Tu sais, je trouve parfois les journées longues mais quand ils sont en vacances chez leurs grands-parents, je m'ennuie! ;-)

thebamsfamily a dit…

Je débarque en plein milieu ;) Mais étant mère au foyer moi-même j'ai aussi des baisses de moral (avec des moments d'épiphanie genre "nan mais mère au foyer c'est trop génial!"). Alors que je disais que jamais j'arrêterais de travailler ;)
Tes enfants apprendront à se débrouiller tout seuls, et c'est une sacré qualité que tout le monde ne possède pas! Imaginer plein de trucs à partir de presque rien, s'ennuyer aussi, c'est important, faire ce qu'il leur plait plutôt que d'être dirigés... Et puis tu peux dire que tu n'es pas une control freak de la vie de tes enfants :)

Cleophis Deeptizz a dit…

C'est sûr!