Menu

15 mai 2014

American Nightmare de James DeMonaco (2013)

Synopsis: Dans une Amérique rongée par une criminalité débridée et des prisons surpeuplées, le gouvernement a donné son accord pour qu’une fois par an, pendant 12 heures, toute activité criminelle, meurtre inclus, soit légalisée. La police ne peut intervenir. Les hôpitaux suspendent leurs services. Une nuit durant, les citoyens sont à même de définir leurs propres règles et de faire leur propre loi, sans avoir à craindre de sanctions. Au cours d’une telle nuit hantée par la violence et le crime, une famille va devoir faire un choix – bourreau ou victime ? – face à un inconnu venu frapper à sa porte.

La bande-annonce tournait en boucle sur les streamings de League of Legends à l'époque et a fini par nous titiller (comme quoi des fois, le matraquage fonctionne). Dès qu'on a vu qu'il était disponible en VOD, on a sauté dessus, à l'unanimité! (et oui, révélation du siècle, nous sommes passé à la VOD *trompettes et cotillons*). Bien nous en a pris car c'est un thriller vraiment prenant.
Nous sommes dans une nouvelle Amérique où la violence et la délinquance a considérablement baissé depuis l'instauration de "La Purge" (titre original qui est bien plus parlant) où tout le monde peut exercer sa loi sans craindre de représailles. En gros, c'est le moment de tuer son ancien patron, l'amant de sa femme, ou décharger ses pulsions quelles qu'elles soient. Je vous laisse imaginer l'angoisse de vivre une telle nuit sans savoir si tout le monde sera debout le lendemain.
Ce que j'ai aimé dans le film, c'est qu'il y a plusieurs niveaux de lecture et que sous couvert de tueries et d'angoisse psychologique, il y a un vrai côté philosophique. S'il est légal de tuer, n'est-ce pas pour autant immoral? Tout est une question de choix. Les personnages évoluent durant la nuit, quand certains sont campés sur leurs principes, d'autres réfléchissent et s'adaptent.
Pour celles et ceux qui hésitent devant les thrillers, celui-ci est assez soft, il y a bien un peu de sang mais rien de bien gore. Il vaut vraiment le détour, je ne m'attendais pas à ça et j'ai été agréablement surprise. J'ai particulièrement aimé la fin et la prestation de Lena Headey (Cersei dans Game of Thrones) qui y est magistrale.

6 commentaires:

eclectik girl a dit…

je sais pas pourquoi, l'affiche / le thème ... mais ce film me fait flipper avant meme d'en avoir vu un seul extrait. c'est quasi visceral, peut etre parce que je crains que les gens seraient vraiment capable d'ignominie et de cruauté si ce type de situation existaient. Et parceque d'ailleurs, c'est dejà le cas dans certain endroit, sans que ce soit pourtant "légal" . brrr !

Cleophis Deeptizz a dit…

C'est sûr que ce genre de système n'est pas possible, d'ailleurs le film est loin de présenter une utopie. ;-)

Alex Effect a dit…

Impossible de convaincre Madame de regarder ce film dont le pitch m'intrigue, j'espère que ton article saura la convaincre plus que mes mots ^^

Cleophis Deeptizz a dit…

Il n'a rien d'une boucherie, si ça peut la rassurer. Je supporte très mal les scènes de violence, surtout la torture et le viol, et il n'y en a pas ici. Quelques morts mais c'est le jeu.

peuventilssouffrir a dit…

C'est un peu le principe du défouloir du Carnaval sauf que là c'est poussé à l'extrême et ça devient super violent, c'est ça ?
Je le regarderai je pense, puisque tu dis que ce n'est pas que du sang et que ça fait réfléchir.

Cleophis Deeptizz a dit…

Je pense que la fin te plaira à toi aussi. :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...