Menu

17 avr. 2013

Bébé made in France de Pamela Druckerman

4ème de couverture: Ce n'est pas parce qu'un sujet est traité avec humour qu'il n'est pas sérieux. Le propos de Pamela Druckerman est on ne peut plus important, puisqu'il traite de façon très particulière de la maternité et de l'éducation "à la française". Nous pensons tout savoir sur ces sujets et nous découvrons en la lisant que nos évidences ne sont pas les siennes, que nos priorités et nos façons de faire et de dire sont loin d'être identiques à celles qu'elle connaît aux Etats-Unis. Au-delà de la mère et de son enfant, ce sont certaines caractéristiques de notre société qu'elle met en lumière et dont nous n'avons pas totalement conscience. Rien de plus passionnant que cette découverte de nous-mêmes et ce qui nous distingue de nos soeurs d'Outre-Atlantique." Elisabeth Badinter

La 4ème de couverture est un extrait de la préface écrite par Elisabeth Badinter et résume assez bien l'idée que j'ai eu du livre. En effet, Pamela Druckerman compare sans cesse l'éducation française, ou plus précisément l'éducation parisienne, à l'éducation américaine qu'elle connaît bien puisque c'est une américaine venue vivre en France avec son mari anglais.
Il faut vraiment prendre le livre au second degré. En tout cas, c'est comme cela que je l'ai lu parce qu'il regorge de généralités quelques peu extravagantes. Selon elle, les petits Français sont parfaits alors que les Américains sont de vrais démons: chez nous, les enfants ne crient pas, mangent du poisson et des légumes et sont obéissants. Hum... mouais... C'est une façon de vendre le livre voir les choses.
Par contre, il est très intéressant en ce qui concerne l'explication des méthodes d'éducation en France et aux Etats-Unis. En tout cas pour moi qui n'y connaît rien et qui ne me suis jamais vraiment penché là-dessus. Alors évidemment, quand elle explique que des invités américains peuvent se retrouver à faire le repas de leurs hôtes parce qu'ils sont trop occupés à coucher les petits, je ne le prends pour argent comptant. J'imagine qu'il y a autant d'exagération de ce côté-là que du côté parisien. Mais il n'en reste pas moins qu'on apprend que les petits américains font rarement leurs nuits avant la première année et que les Français inculquent des valeurs, comme la politesse, à leurs enfants de façon tout à fait naturelle alors que ça ne l'est pas Outre-Atlantique.
C'est donc un bon livre qui nous amène à réfléchir à nos principes d'éducation et à en savoir un peu plus sur les autres méthodes existantes. Mais ce n'est pas un guide pratique à suivre à la lettre.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...