Menu

7 mai 2015

Milles regrets de Elsa Triolet

Résumé: Les regrets sont les peines liées au désir d'un retour du passé. Ces quatre nouvelles décrivent la ronde infernale de ceux qui ont été ballottés dans la tourmente de l'Histoire. Au-delà de l'incertitude d'une époque, il est surtout question d'hommes et de femmes avec leurs peurs, leurs amours, leurs joies, leurs souffrances, surpris par le regard lucide jusqu'à sembler parfois impitoyable, mais toujours fraternel d'Elsa Triolet.
Avec finesse et sensibilité, Macha Méril convoque ses propres souvenirs et son expérience pour rendre hommage à celle «qui vit et vibre dans le ciel de la poésie, de l'idéal politique de la pureté, de la justice».

Publié la première fois en 1942, Milles regrets est un recueil de nouvelles écrites par Elsa Triolet alors que la Seconde guerre mondiale n'en est qu'à ses prémisses en France. L'actualité se trouve toujours en toile de fond, de manière à mieux mettre en perspective les pensées et les actes de ses personnages. Il a été réédité récemment aux éditions Denoël, avec une préface de Macha Méril, et j'ai eu le plaisir de l'avoir entre les mains.

La première nouvelle, Mille regrets, qui donne le titre au recueil, laisse la parole à une femme d'une trentaine d'années. Celle-ci a perdu tous ses proches à la guerre, surtout son amant qui était malheureusement un homme marié et dont elle ne peut rien demander. Elle erre dans Nice en se remémorant le passé et en regrettant sa jeunesse si volage et frivole quand une rencontre va changer son quotidien. Elsa Triolet sonde nos doutes et nos espoirs les plus intimes et nous pose une question difficile: "Que faire de sa vie quand on n'a plus rien?"

La deuxième nouvelle, Henri Castellat, raconte l'histoire d'un homme qui fuit les responsabilités. A 30 ans passés, cet écrivain déchu refuse de se marier, de s'impliquer dans une quelconque relation et cherche à tout prix à fuir la mobilisation qui menace de plus en plus. On entre dans le beau monde parisien, mêlé d'artistes et de notables, empreint d'une touche de nostalgie.

La troisième nouvelle, Le destin personnel, nous emmène dans la campagne française profonde où une jeune femme prend plaisir à retrouver le coeur de la nature. La solitude, la liberté, au milieu des champs, bien loin du tumulte de la guerre. Une belle ode aux terres française et à la nature. Mais la vie n'est pas toujours simple et les secrets viendront perturber ce fragile équilibre.

La quatrième et dernière nouvelle, La belle épicière, présente le destin tragique d'une jeune épicière à qui l'avenir sourit mais qui fait les mauvais choix. Un regard acéré sur la société parisienne de l'époque et le pouvoir du jugement.

J'ai beaucoup aimé le style poétique d'Elsa Triolet qui nous plonge au coeur des sentiments humains avec beaucoup de finesse. Néanmoins, j'ai trouvé ses nouvelles très pessimistes et tristes, à ne pas lire quand on a le moral à zéro!

Milles regrets de Elsa Triolet, paru aux éditions Denoël en février 2015.

Livre offert

Aucun commentaire: