Menu

9 janv. 2012

Scream 4 de Wes Craven (2011)


Synopsis: 10 ans se sont écoulés depuis les terribles meurtres. Sidney Prescott est parvenue à tourner la page mais c’est tout de même avec appréhension qu’elle retourne à Woodsboro pour le lancement de son livre autobiographique. Ses retrouvailles avec sa cousine Jill ainsi qu’avec le duo de choc Dewey et Gale seront de courte durée : Ghostface est de retour mais cette fois-ci les règles vont changer.

Quatrième volet de la saga que je retrouve avec plaisir. Je suis de la génération Scream: j'avais le même âge que Sidney à la sortie du premier film, j'ai l'impression d'avoir grandi avec elle et d'avoir découvert l'horreur aux côtés de Ghostface.
Les trois personnages principaux sont de retour à Woodsboro pour de nouvelles aventures sanglantes. Autant j'ai apprécié de revoir Sidney, autant j'ai trouvé la présence de Gale et Dewey non indispensable. Sidney est la pierre angulaire de tous les films, il n'y aurait pas de Scream possible sans elle. Mais le personnage de Gale, par exemple, n'apporte rien à l'histoire, pas plus que Dewey qui frôle la mort à chaque épisode. Il s'agit probablement d'un effet de style et les fans attendent le moment où Gale va croiser la route du tueur et s'en sortir indemne, j'ai trouvé ça fastidieux et lourd. Du déjà-vu en somme.

Par contre, Wes Craven réitère ici ce qui a fait le succès de la série: jouer avec les règles du genre, ici le remake. Sans en dire trop, l'objectif du tueur est de recréer les premiers meurtres et de proposer son propre remake. Les règles sont énoncées et détournées pour le plaisir des connaisseurs du genre. J'ai également aimé ce nouvel opus résolument moderne, un personnage est constamment relié à Internet par le biais d'une webcam, Internet est la nouvelle forme d'expression.
C'est aussi un message à la nouvelle génération: à vous de créer de nouveaux films, d'édicter de nouvelles règles. Notamment par le passage de flambeau entre les anciens acteurs Neve Campbell, Courtenex Cox et David Arquette qui laissent la place à des acteurs de talent comme Hayden Panettiere, Rory Culkin et Emma Roberts.

Aucun commentaire: