Menu

12 déc. 2014

Renouer avec les livres

Livres à lire en priorité à la date du 12 décembre 2014 (et il manque les livres numériques)

Les livres et moi, c'est une longue histoire d'amour. Mais une histoire d'amour qui a connu une rupture douloureuse puis une longue traversée du désert et avec laquelle je renoue petit à petit depuis quelques mois. Je vous raconte?

Ma mère est une grande lectrice et m'a donné le goût des livres dès toute petite. Elle raconte à qui veut l'entendre que lorsque j'ai appris à déchiffrer, je lisais tout ce qui me passait sous les mains, même les prospectus. Quand nous passions par la librairie, ma mère ne manquait pas de m'acheter un livre que je finissais dans la soirée, une ruine! Elle a bien essayé de m'inscrire à la bibliothèque mais je n'aimais pas ces livres de deuxième main tous cornés, je voulais les miens. Quelle peste! Aujourd'hui, alors que c'est mon porte-monnaie qui crie au désespoir, je suis une fervente utilisatrice de la médiathèque et j'initie mes deux enfants aux plaisirs des livres empruntés (pas folle la guêpe).

Qu'est-ce qui me plaisait dans les livres? Voyager, découvrir un ailleurs qui pouvait être tout et n'importe quoi: du réaliste, du fantastique, de l'angoisse, du drôle, un livre, c'est une aventure à chaque page. Enfant, j'ai lu tout Roald Dahl. A l'adolescence, j'ai découvert Stephen King, en commençant par Ca, un livre qui m'a fortement marquée et que j'ai relu plusieurs fois. J'ai dévoré tous ses livres en quelques années.

Puis je me suis ouverte à la littérature classique et contemporaine. Quatre années d'études en Lettres Modernes, à cotoyer Gustave Flaubert, Amiel ou encore Montaigne, et trois années en Lettres Classiques à dévorer Euripide et Platon. J'étais dans mon élément, j'étais heureuse. Mais il est arrivé un moment où je ne savais plus où me diriger: le monde de l'enseignement me faisait peur et je connaissais très mal le métier de bibliothécaire. A une époque où Piwix et moi aménagions ensemble, il a fallu que je trouve de quoi payer le loyer et la nourriture et j'ai tout mis de côté pour faire du secrétariat.

Des regrets? Peut-être un peu. Mais la vie est faite de choix et si on regarde trop en arrière, on n'avance pas.

C'est alors que j'ai découvert le monde des jeux vidéo et plus particulièrement des MMO. J'ai toujours eu une console de jeu à la maison donc je n'étais pas néophyte mais c'était la première fois que je jouais avec de vrais gens. Toute une communauté que l'on retrouvait chaque soir pour partager des aventures, c'était incroyablement grisant. Le MMO correspondait à mon désir d'ailleurs: des mondes nouveaux à découvrir, des personnages à développer, des histoires à raconter, c'était merveilleux. Quasiment du jour au lendemain, j'ai laissé tomber les livres. Au point de lire 2 livres par an, dans le meilleur des cas.

Mes lectures, c'était désormais les forums, les sites de gameplay, les guides stratégiques. Et je dois avouer qu'au bout d'un moment, j'ai senti que je "perdais" des facultés intellectuelles. J'avais du mal à écrire des phrases longues, à trouver mon vocabulaire, à développer mes arguments. Quand on n'écrit que des messages de 3 lignes sur des forums, on s'habitue au minimum. Passer du temps à chercher mes mots me pesait de plus en plus.

Le salut est venu d'un représentant de France Loisirs, comme quoi! Il m'a proposé une inscription au Club, un livre par trimestre, c'était la seule contrainte. J'ai vu là l'occasion de sortir de cette torpeur linguistique et je me suis inscrite. Je ne le regrette pas. Au début, je me suis contentée de ce livre trimestriel et il m'arrivait même de les mettre de côté et de les laisser s'accumuler.

Puis j'ai ouvert le blog, j'ai lu des critiques de livres sur les autres blogs et l'envie m'est revenue. Tout doucement, par petites touches, ici et là, quand je n'étais pas sur World of Warcraft. Mais les jeux prenaient quand même une bonne partie de mes loisirs.

En début d'année, pour je ne sais quelle raison, ma consommation de livres a augmenté. Un livre au mois de janvier, six livres au mois d'août. Une passion chronophage, une passion que je ne maîtrise presque plus. Et vous savez quoi? J'en suis ravie. Parce que je me rends compte que je m'épanouis pleinement dans les livres, que je prends plaisir à faire des critiques de plus en plus construites, que je découvre chaque semaine des univers extraordinaires, intrigants, angoissants, merveilleux.

J'ai complètement arrêté mes activités vidéo-ludiques. Jeux et sites de jeux dont je m'occupais. Il n'était pas possible de concilier les deux, pas comme je le souhaitais. Le blog est le reflet de ce choix: de moins en moins d'articles jeux vidéo, de plus en plus de chroniques de livres. Et ce n'est qu'un début.

Car je cumule les lectures communes, les challenges, les partenariats littéraires et j'adore ça. Sur le blog, je chronique en priorité ces livres mais il y a aussi ceux que je lis à côté pour mon plaisir personnel et dont je n'ai pas toujours le temps de parler. Disons que je ne veux pas devenir un blog uniquement littéraire, je tiens à alterner les types d'articles, cela retarde d'autant plus certaines critiques.

Une chronique de livre par semaine, au minimum, me paraît raisonnable si je veux tenir tous mes engagements. Vous me suivez?

5 commentaires:

Erinael a dit…

La vache Cleophis !! A un ou 2 détails près (genre les études), on a EXACTEMENT le même parcours ! En tout cas, tu sais que je te suis toujours (même si je sousmarine plus que je ne commente :/ )

Big Papa a dit…

C'est toujours un plaisir de te lire, ton écriture est fluide et agréable à l'oeil... S'il t'a fallu abandonner les jeux vidéos pour retrouver cette aisance, je peux faire un effort pour te pardonner. Enfin, du moment que tu continues de lire Stephen King...

Cleophis Deeptizz a dit…

Merci! J'ai lâché Stephen King à l'époque de "La petite fille qui aimait Tom Gordon", j'ai ses derniers livres à rattraper. ;-)

potzina a dit…

Je te suis bien sûr ! :-) C'est rigolo mais moi j'avais lâché la lecture quand j'ai mis internet chez moi. Je passais mon temps à lire les blogs, les articles de presse, à regarder des vidéos débiles et j'ai mis la lecture de côté pendant un an parce que je n'avais plus le temps. Et puis j'ai reçu pour mon Noël quelques bouquins et je me suis rendue compte à ce moment là que lire me manquait énormément. J'ai pris la décision de passer moins de temps sur le net au profit de la lecture. Et je suis encore plus accroc qu'avant parce que grâce à Babelio j'ai découvert de nouveaux auteurs. Ce qui fait que je lis tous les jours :-)

Cleophis Deeptizz a dit…

Ah la la, Internet quelle plaie! C'est vrai que cela a modifié notre quotidien, à nous d'apprendre à bien l'utiliser. ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...