Menu

8 juil. 2012

Zapping de Carol Higgins Clark

4ème de couverture: Canicule à New York. La nuit tombe et c'est la panne ! Plus une lumière. Une occasion rêvée pour les malfaiteurs en tout genre de passer à l'action... Tentative d'effraction chez Regan Reilly, cambriolage dans une galerie d'art, disparition d'une jeune femme pour le moins déséquilibrée...
Un suspense accrocheur et plein d'humour où Carol Higins Clark nous entraîne aux quatres coins de la mégapole plongée dans l'obscurité totale du grand black out de 2003.

C'est un livre que ma mère m'avait donné parce qu'elle l'avait acheté en double par erreur. J'aime beaucoup Mary Higgins Clark et je sais que sa fille connaît le même succès, je me suis donc plongée dans la lecture avec plaisir. Sauf que... c'est niais à n'en plus finir. Je trouve que les ficelles sont beaucoup trop grosses, que les hasards sont tellement énormes qu'ils en deviennent pitoyables. Morceau choisi parmi tant d'autres:
Elle avait envie d'écouter ses messages, mais c'était impossible sans connaître le mot de passe ou le code secret. Dépitée, elle le jeta dans l'herbe à côté d'elle, s'étendit et tira sur sa cigarette. [...] Ce dont elle ne pouvait pas se douter, c'est qu'en jetant par terre le téléphone de Chip, le choc avait activé le bouton Bis de rappel du dernier numéro...
Si elle s'était un minimum renseigné sur la technologie moderne, en admettant qu'elle-même ne possède pas de téléphone portable, elle aurait su qu'il est strictement impossible de passer un appel si le téléphone est verrouillé. Et c'est comme ça dans tout le livre, du grand n'importe quoi. Je n'ai pas compté le nombre de fois où j'ai levé les yeux en me disant: "Comme par hasard", "Mais bien sûr", "J'hallucine". Je suis très déçue par cette auteure à succès et je n'ai pas du tout envie de lire autre chose de sa part...

Aucun commentaire: