Menu

8 août 2014

Mes chers voisins

Quand nous avons déménagé en région parisienne, en avril de cette année, Piwix m'a dit: "Cette fois, tu essayes de te faire des amis, j'ai envie de voir du monde!", ce à quoi j'ai répondu: "D'accord, si on arrête de déménager tous les 2 ans!".

Même si je suis d'une nature plutôt solitaire, j'ai toujours cherché à avoir de bonnes relations avec les voisins. D'abord parce que c'est quand même plus agréable, ensuite parce qu'ils peuvent toujours aider, en relevant le courrier pendant les vacances ou en appelant la police si on se fait cambrioler. Mais depuis que nous vivons ensemble, nous n'avons cessé de bouger.

Je regrette cette maman qui avait accouché 3 mois après la naissance de Poppy et à qui j'avais offert un cadeau de naissance. Je regrette le couple et leur fille qui nous avaient confié les clés un été pour relever le courrier et arroser les plantes... et qui ont découvert à leur retour que tout ce qu'ils avaient laissé dans le congélateur avait moisi (j'ai ouvert les fenêtres sans savoir d'où l'odeur venait) (et bizarrement ils nous ont pas redemandé l'été suivant). Je regrette cette maman à l'école maternelle avec qui je discutais à la sortie de l'école et qui faisait toujours un grand sourire quand elle me voyait au parc.

Alors, je recommence, inlassablement, à me présenter, à faire copain-copine, à nouer des relations. Et j'avoue que c'est la première fois que je me sens autant intégrée dans un immeuble.

Il faut dire que je connais tout le monde. Vu que j'habite au dernier étage, j'ai le loisir de voir tous les résidents entrer et sortir de chez eux, surtout que je squatte les escaliers en moyenne 4 fois par jour avec des lutins qui montent les marches à une allure d'escargot. J'ignore leurs noms mais je connais par coeur la composition de chaque famille.

Familles qui sont de la même génération que nous. Des enfants qui vont de 6 mois à 8 ans (si je ne compte pas les deux ados de 15 et 19 ans environ). Forcément, ça créé des liens. Alors je n'hésite pas à les aborder, au parc du coin, dans les escaliers, dans la cave, on a toujours un truc à raconter, une anecdote à partager. Et là, vous allez vous dire que je suis la voisine collante qui raconte sa vie à tout le monde, mais pas du tout, et lorsque notre voisin d'en face est venu spontanément me voir au parc alors que je ne l'avais pas vu arriver, j'ai su que le sentiment était partagé.

Alors quand j'ai entendu parler des boîtes à lire, très prisées à Bordeaux mais qu'on peut voir fleurir un peu partout, j'ai eu envie de faire pareil. Vous connaissez mon amour des livres et ce besoin que j'ai de partager (raison d'être du blog). Sauf que je ne suis pas du tout manuelle et que l'idée de m'acheter une boîte à lire à 600$ ne m'enchantait pas trop. Alors j'ai pris un vulgaire carton, choisi quelques livres et posé le tout sur les boîtes à lettres dans le hall de l'immeuble.
On ne peut plus simple. Mais le fait est que le lendemain trois livres avaient disparu, et mon voisin a eu vite fait de me démasquer et de me féliciter pour cette initiative. Des livres sont venus s'ajouter et je compte bien les lire et en parler avec eux, au détour d'un palier.

Et vous? Avez-vous de bonnes relations avec vos voisins?

14 commentaires:

peuventilssouffrir a dit…

Super initiative !

Elwenn - Kid Friendly a dit…

J'aime beaucoup l'idée de la boîte à livres ! Notre CE fait un truc un peu similaire.
Sinon oui on s'entend bien avec les voisins même si on ne les invite pas forcément chez nous (et vice versa). D'ailleurs LittlePirate était gardé avec la petite voisine du dessous.

humeursdefilles a dit…

Génial :)

Elodie Freya a dit…

Mais quelle bonne idée! Je n'en avais jamais entendu parler mais c'est une belle initiative je trouve!

Maman Clémentine a dit…

Oh j'adore. Il y en une aussi dans la ville à côté de chez moi (http://www.cyberbougnat.net/actus/petite-bibliotheque-libre-beaumont-LittleFreeLibrary,7787) et je pense me laisser tenter. Bravooooo.

Alex Effect a dit…

Je trouve l'initiative super sympa, bravo :)

Moi aussi je souhaite avoir de bonnes relations avec mes voisins, malheureusement tous n'ont pas cette optique et le savoir-vivre se fait rare. Quand on habite en communauté, il y a des choses sur lesquelles il faut faire attention : les soirées le soir en semaine par exemple. Quand mes 50naires de voisins se refont une jeunesse comme ça jusque 1h du matin, ça a tendance à bien me gonfler.

Enfin, je pense que partout il y aura toujours des mauvais voisins, mais heureusement beaucoup de sympathiques :)

Content que tu te plaises où tu es !

bbbsmum a dit…

j'adore cette idée !

Lylou a dit…

J'en avais une dans un parc à côté de chez moi quand j'habitais dans Bordeaux même. Tu as eu une excellente idée, nul doute que tes voisins doivent apprécier !

Cleophis Deeptizz a dit…

C'est super ce genre de convivialité. J'ai déjà proposé mon aide en cas de mode de garde défaillant un jour, autant s'entraider!

Cleophis Deeptizz a dit…

Il faut! Chez nous, il y a 4 bibliothèques donc je ne pense pas que des livres gratuits soient leur priorité.

Cleophis Deeptizz a dit…

Oui, on est bien tombé! Et le quartier est aussi très familial, je commence à me faire pas mal d'amies mamans au parc.

Une souris bleue a dit…

J'aime beaucoup cette idée mais je vis en maison du coup pas de cage d'escaliers ;)
Avec les enfants c'est toujours plus facile de rencontrer du monde je trouve, ils sont tellement innocent ! Mon grand parle avec tout le monde et même les gens de passage devant notre portail quand il joue dehors :) C'est trop marrant :)

Ragnagna a dit…

On a aucune relation on va dire depuis notre emménagement. Avant on connaissait tout le monde, on s'entreprenait les colis etc. Tout le monde connaissait Plume (c'est lui qui avait servi de liant d'ailleurs avec les voisins). Ca me manque, je me sens un peu comme une intruse. Surtout que la famille avant nous était très intégrée et aimée (et regrettée).
Mais après on a un écart d'âge énorme, on peut être les enfants de tout le monde et personne n'aime les chats, donc c'est dur de créer du lien. Peut-être avec le Mogwai on pourra s'intégrer en entrant dans le club des papas et mamans au lieu d'être le club des deux jeunes tout seuls...

Cleophis Deeptizz a dit…

Je n'avais pas beaucoup de liens avec les voisins d'avant, pour les mêmes raisons: écart d'âge trop grand et aucun intérêt commun. Mais je me suis liée avec les mamans de la crèche puis de l'école, qui habitaient dans le quartier. On trouve toujours. ;)