Menu

23 juin 2014

1984 de George Orwell [CBL 3]

Pour cette troisième édition du club des blogueurs lecteurs, je vous ai proposé la lecture d'un classique.

L'objectif du club des blogueurs lecteurs est de partager notre point de vue sur une lecture commune. Nous risquons donc de parler, dans l'article et dans les commentaires, des personnages, des situations, des moments clés du livre. Soyez prévenus!

Publié en 1949, ce roman est une référence du roman d'anticipation et de la dystopie. En effet, j'ai retrouvé une mécanique que l'on retrouve beaucoup dans les distopies modernes même si le traitement est un peu différent. J'ai enfin compris pourquoi ce roman était si souvent cité et pourquoi il est étudié en classe: c'est une mine de réflexions.

Dans la première partie, l'auteur nous explique la mise en place et le fonctionnement d'un système totalitaire. Tout d'abord, modifier sans cesse l'Histoire: effacer, recréer, de sorte que l'individu ne puisse plus réfléchir par lui-même. Puis modifier le langage en le simplifiant le plus possible: moins on a de mots à disposition pour exprimer sa pensée, moins on pense... ou tout du moins, on pense comme les autres. Enfin, supprimer l'attirance physique, faire du mariage et de la reproduction un système automatique. L'objectif est avant tout d'unifier les individus, d'effacer les personnalités.
LA LIBERTE, C'EST L'ESCLAVAGE
Dans la deuxième partie, Winston rencontre Julia et son esprit de rébellion prend forme. Classique. Cette fois-ci, c'est le discours de la résistance qu'on entend, comment renverser le Parti et surtout ce qu'il est exactement et ce qu'il cherche à faire. Le livre de Goldstein est d'une lecture plutôt ardue et intense mais néanmoins intéressante. George Orwell nous présente sa vision d'un système totalitaire. Je pourrais vous abreuver de citations tellement certains passages sont éloquents et lourds de sens, sur les objectifs des différentes classes sociales, sur le Parti vu comme une religion, sur l'entretien du racisme pour expliquer la guerre... Ce roman est une vraie mine.
La troisième partie m'a complètement prise au dépourvue. Déjà, je pensais que Winston et Julia auraient le temps de faire quelques actions avant d'être arrêtés, ensuite je m'imaginais qu'ils parviendraient à basculer le système, comme dans toutes les dystopies actuelles. Mais non! Au contraire, Winston subit la pire des tortures et des humiliations. La fin est très pessimiste et contraste avec les autres dystopies.
L'obéissance ne suffit pas. Comment, s'il ne souffre pas, peut-on être certain qu'il obéit, non à sa volonté, mais à la vôtre? Le pouvoir est d'infliger des souffrances et des humiliations. Le pouvoir est de déchirer l'esprit humain en morceaux que l'on rassemble ensuite sous de nouvelles formes qu'on a choisies.
Je suis ravie d'avoir enfin pris le temps de lire ce classique et j'espère que vous avez pris autant de plaisir que moi. Je vous donne rendez-vous le 30 juin pour l'édition de l'été du club des blogueurs lecteurs.

Les critiques des blogueurs lecteurs:

10 commentaires:

Isa TS a dit…

Lu il y a bien bien longtemps ! J'avais beaucoup aimé !

Maman Clémentine a dit…

Je poste mon billet dans la semaine. Hâte de découvrir le prochain titre. :)

Big Papa a dit…

Superbe roman, plus abouti que la Ferme des Animaux (qui est déjà très bon). Comme toi, la unhappy end m'a pris au dépourvu, mais elle renforce finalement l'aura de toute-puissance du Système, et le sentiment d'étouffement du lecteur. C'est la marque des grands livres de nous attraper par les... euh, par les... enfin, de nous attraper, quoi.

peuventilssouffrir a dit…

J'ai lu ce livre en 2003 et c'est encore le roman qui m'a le plus bouleversée et fait réfléchir à ce jour !
Tout le monde devrait le lire je trouve.

Ton billet attise bien la curiosité sans réellement "spoiler", c'est parfait !

bbbsmum a dit…

pas eu le temps de le relire ni de faire un billet du coup, désolée ! mais j'espère bien vous rejoindre au prochain rdv bises

Anne-Laure a dit…

Je fais mon billet dans la semaine^^ Je suis ravie de l'avoir lu, j'ai beaucoup aimé :)
La fin m'a scié....Remodeler l'esprit des gens à ce point, réussir à leur persuader que 2+2=5 si tel est le souhait du Parti....terrifiant et troublant !

Cleophis Deeptizz a dit…

Troublant parce que très possible. Quand on voit les "études scientifiques" qui disent tout et leur contraire, on se rend compte qu'on peut nous faire gober n'importe quoi.

Cleophis Deeptizz a dit…

Pas de souci! :)

Cleophis Deeptizz a dit…

Merci :)

potzina a dit…

J'adore ce bouquin, il fait partie des livres que j'emporterais sur une île déserte. Je le trouve terrifiant parce que hyper d'actualité avec toutes ces caméras partout, les big-data et la NSA qui nous surveille.