Menu

27 déc. 2014

Sous les couvertures de Bertrand Guillot

Quatrième de couverture: Un samedi soir, une librairie de quartier. Comme toutes les nuits, sitôt le rideau tombé, les livres s'éveillent et se racontent leurs histoires... Mais ce soir, l'heure est grave: les nouveautés viennent d'arriver, et les romans du fond de la librairie n'ont plus que quelques jours pour trouver un lecteur!
Pour sortir par la grande porte, il leur faudra s'unir et prendre la place des best-sellers solidement empilés près de la caisse. Autant dire qu'ils n'ont pratiquement aucune chance...
Entre roman et conte iconoclaste, Sous les couvertures, quatrième livre de Bertrand Guillot, est une merveille d'humour et d'originalité. Où l'on découvrira, entre autres, à quoi servent les classiques, en quoi les livres ressemblent à leurs auteurs... et pourquoi, à l'habit des académiciens, on a ajouté une épée.

Le résumé plus qu'alléchant m'a fait choisir ce livre pour les matchs de la rentrée littéraire de PriceMinister-Rakuten. La rentrée littéraire fin décembre? Et oui, suite à quelques contraintes avec les éditeurs, certains livres sont arrivés très en retard et c'est avec fébrilité que j'ai reçu mon exemplaire en cette fin d'année.
Bertrand Guillot nous plonge dans le coeur d'une petite librairie, et quand je dis le coeur, je parle de son essence-même: les livres. En effet, ceux-ci prennent vie chaque nuit et se racontent leurs histoires ou se lancent dans des combats de citations. Ils vont cette fois se rebeller pour prendre la place des best-sellers et trouver enfin un lecteur.
Si l'idée est bonne à la base, je n'ai pas vraiment accroché à son traitement. D'une part, les personnages sont trop nombreux et pas assez bien définis. Les livres sont nommés selon leur auteur (l'Académicien), leur genre (premieroman) ou leur couverture (Mauve) et il est assez difficile de bien comprendre leur caractère dès le départ. Ils se définissent au fur et à mesure de la lecture, ce qui m'a plutôt perturbée. Ensuite, j'ai eu beaucoup de mal à m'imaginer les livres se déplacer et agir comme des humains. Ce côté fantastique m'a semblé vraiment trop bizarre et les descriptions de leurs faits et gestes me sont restés flous, je n'arrivais pas à visualiser la chose.
Par contre, j'ai beaucoup aimé les passages sur les humains liés à la librairie: le propriétaire de la librairie qui déplore la place de plus en plus prenante du numérique, Sarah la stagiaire qui aimerait redorer le blason de la librairie mais n'ose pas, et les auteurs des fameux livres qui assistent à une foire littéraire au même moment. Le parallèle est très souvent fait entre la rébellion des livres et le comportement des auteurs lors de la foire, Bertrand Guillot montre que le livre et l'auteur sont indissociables et que la vie de l'un influe sur celle de l'autre (dans les deux sens). Je me sentais plus proche de ces personnages réels et tangibles que de la révolution de blocs de papier.
Le style est vraiment très soigné et l'auteur multiplie les jeux de mots littéraires, qui sont parfois très drôles et incisifs. C'est un bel hommage au monde des livres.

Dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire, je me dois d'attribuer des notes qui seront celles-ci:
Qualité de l'écriture: 5/5. Un gros travail sur le champ lexical et le style.
Plaisir à la lecture: 3/5. J 'ai préféré les passages sur les vrais humains.
Originalité du livre: 4/5. C'est bien la première fois que je vois quelqu'un donner la parole aux livres.

Livre offert.

9 commentaires:

Au Rendez-vous Littéraire a dit…

Je viens tout juste de poster mon avis sur cette lecture !!! Ca a été une belle découverte pour moi !!!

Jo Jeans a dit…

ah celui ci ne m'a du tout fait envie mais ma Grosse Licorne l'a choisi pour l'originalité par contre elle a du mal à le finir et la date butoir est proche =/
bisous

potzina a dit…

Dommage parce que le pitch est sympa. Ça fait penser à un Toy Story au pays des livres :)

Cleophis Deeptizz a dit…

C'est tout à fait ça!! J'ai hésité à en parler dans la chronique parce qu'on aurait pensé que ma culture se limite à Disney. :-p

Cleophis Deeptizz a dit…

Tant mieux, il en faut pour tous les goûts! :)

Cleophis Deeptizz a dit…

Il n'est pas très long, ça devrait aller. Courage! :-p

Jo Jeans a dit…

j'ai vu où elle en est, c'est mort -_- surtout qu'elle ne le lit pas =/

Kantu (Birds and Bicycles) a dit…

Moi aussi je l'ai choisi comme lecture pour les MRL, et contrairement à toi je l'ai vraiment bien aimé ! Mais je comprends que cela ne soit pas facile à accrocher aux parties avec les livres qui parlent, assez étrange au premier abord.

Valerie2014 a dit…

Un vrai bon livre que je recommande également :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...