Menu

2 sept. 2014

Retour sur la rentrée 2014

En relisant mon article de l'année dernière, je me suis dit que ce serait une belle tradition que de raconter la rentrée de mes enfants chaque année. Voici donc la cuvée 2014.

Poppy savait depuis une semaine qu'elle reprenait l'école ce mardi. Elle était très excitée parce qu'elle adore l'école et il a juste fallu lui expliquer qu'elle serait dans la classe des moyens et qu'elle aurait une nouvelle maîtresse. C'est plutôt moi qui était angoissée ces derniers jours parce qu'il n'y avait aucune information à l'entrée de l'école et il a fallu attendre le lundi après-midi pour connaître le déroulement de la journée et l'attribution des classes. Sont pas pressés... Nous avons regardé les noms de ses camarades et Poppy était contente, sans démonstration de joie intense non plus. Elle n'a pas de "meilleurs copains", comme on dit, cela ne la touche pas plus que ça.

Ce matin, j'entre dans sa chambre et j'ouvre les volets en lui disant bonjour. Elle tend les bras vers moi pour que je lui fasse un câlin et m'annonce: "Je t'aime ma chérie." Je ne sais pas vous, mais j'aimerais bien en avoir tous les jours des matins comme ça! Elle s'est levée d'un bond, avec un grand sourire et un air radieux. Je n'ai pas eu besoin de la presser pour qu'elle s'habille, contrairement aux jours de vacances!
A 8h15, nous sortions de la maison en même temps que la moitié de l'immeuble. Je peux vous dire que certains étaient bien stressés, à l'exemple de mes voisins du dessous qui m'ont fermé la porte de la cave au nez, trop pressés de sortir avec la poussette et de courir à l'école. Teemo, Poppy et moi avons pris notre temps et je n'ai pas oublié le rituel de la photo sur le départ (rassurez-vous, j'ai aussi la photo de face). A 8h25, nous étions dans l'école, à chercher la classe de Poppy. Et c'est là que le calvaire commence.
Imaginez 25 élèves par classe accompagnés de leurs parents, dans un couloir contenant 5 classes, où l'on peut à peine se croiser... J'ai pris mon mal en patience mais ce fut beaucoup plus difficile pour Teemo qui n'a pas tardé à hurler, se tortiller dans mes bras et donner des coups de pied pour que je le laisse galoper dans les couloirs. Oui mais non, mon bonhomme!! Honnêtement, j'ai du mal à comprendre ce que les parents peuvent avoir de si important à dire le premier jour pour bloquer le passage comme ça. Lorsque ce fut notre tour, Poppy s'est présentée, j'ai spécifié qu'elle mangeait à la cantine et n'allait pas à la garderie du soir et voilà... en 35 secondes, c'était plié.
En entrant dans la classe, elle a tout de suite remarqué une table avec des puzzles et j'ai vu les étoiles dans ses yeux: "Je veux jouer aux puzzles, maman!" Je l'ai prise à part un instant, je lui ai expliqué qu'elle était dans sa classe, qu'elle mangeait à la cantine et que j'allais la récupérer le soir. Echange de bisous-bisous et je me suis tournée vers la porte. La dernière image que j'ai eu, c'est celle de Poppy qui me lance un "Au revoir maman!" avec le sourire et les yeux qui pétillent avant de s'élancer vers les puzzles. Je suis sortie alors que la moitié des parents squattaient encore la classe. Angoissante la rentrée? Pas pour nous!

Avec les nouveaux rythmes scolaires, la sortie s'effectue à 15h45. Nous sommes arrivés pile à l'heure et j'ai pu découvrir Poppy jouant avec ses camarades autour du garage, complètement indifférente à ce qui se passait à la porte de la classe... où s'agglutinaient une dizaine d'enfants trop impatients de voir leurs parents. Elle est sortie ravie et m'a racontée qu'elle avait dessiné, mangé des pommes de terre à la cantine et écouté une histoire dans la classe. Le pied!

Pour ma part, j'ai écopé des satanés documents à remplir chaque année, toujours les mêmes... Pour info, la maîtresse de Poppy est la directrice et partage donc son temps avec un maître pour la relayer. Je suis très contente que Poppy ait affaire à un homme, ça fait plaisir de voir un peu de diversité dans les écoles.

La semaine prochaine, Teemo commence l'adaptation à la halte-jeux et je sens que cela ne sera pas aussi facile! Je vous raconterai.

Vous pouvez lire aussi la rentrée scolaire en 10 mots chez Laurène.

8 commentaires:

Maman Clémentine a dit…

Je croise les doigts pour la halte jeux. En tout cas c'est super qu'elle soit zen comme ça ta puce. :)

Une souris bleue a dit…

J'aurai pu écrire exactement la même chose ! Plein de monde, des parents inquiets, mon Chaton qui est parti jouer en oubliant presque de nous dire au revoir, nous qui partons quasiment avant tout le monde. Et le soir mon Chaton en train de jouer avec les copains dehors (16h45 pour nous car Coquinou sieste donc je ne peux pas y aller à 15h45). Bref, pas de stress et plein de joie !

potzina a dit…

C'est cool que la petite puce prenne bien les choses. En même temps, elle aime l'école donc c'est plus facile pour elle (et pour toi !). Bonne chance avec Teemo, j'espère que ça se passera bien :)

Cleophis Deeptizz a dit…

Super, nos enfants s'adaptent bien mieux que nous. ;)

Emma June a dit…

Chez nous, j'ai redouté avant les vacances cette 1ère rentrée mais plus elle approchait et plus MisterBB et moi étions impatients que ça commence! Comme toi, plié en 5 minutes chrono, tellement facile que j'avoue que ça m'a surpris moi-même lol. Bon courage pour Teemo.

Juliette Conboudu a dit…

Un réveil avec un "bonjour ma chérie" et un "je t'aime" est le plus beau des cadeaux. Dommage que les adultes ne se le disent pas plus souvent et tendent plus à écraser les autres.
Nos enfants, encore insouciants, s'adaptent très facilement et je les envie. J'aimerais tellement avoir leurs capacités d'adaptation,
Très heureuse de voir que

Juliette Conboudu a dit…

Ta Poppy soit heureuse et que tu ne sois pas enfouie sous l'amas de paperasse.

Cleophis Deeptizz a dit…

La paperasse, en maternelle, ça peut encore aller! :)
Merci d'être passée. :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...