Menu

25 août 2014

Le véganisme ou ma prise de conscience

J'ai longuement hésité à écrire cet article, il a même failli ne jamais voir le jour, parce que je ne savais pas par quel bout commencer et parce que j'avais peur d'être un piètre défenseur du mode de vie végane. Et puis je me suis dit que le principal était d'écrire avec honnêteté et d'apporter mon témoignage.

J'ai entendu la première fois le mot "végétarisme" quand j'avais 16 ans, alors que j'étais très attirée par le bouddhisme. Je lisais des tonnes et des tonnes de livres sur cette philosophie et l'un des préceptes était de ne vouloir la mort d'aucun être vivant. Un bouddhiste est forcément végétarien. Du jour au lendemain, j'ai donc annoncé à toute ma famille que je ne mangerai plus de viande. Ils l'ont très bien pris et je n'ai eu aucun commentaire négatif (en tout cas, cela ne m'a pas marqué). J'ai conservé ce régime pendant presque trois ans lorsque j'ai lu un article sur le Dalaï-lama qui expliquait que celui-ci avait de fortes carences à cause de son alimentation végétalienne et qu'on l'avait obligé à manger de la viande pour lui éviter une mort certaine. Ne me demandez pas où je l'ai lu, ne me demandez pas qui a pu écrire un torchon pareil, je ne m'en souviens pas. Reste que j'ai eu très peur et que j'ai recommencé à manger de la viande aussi sec. Personne n'a fait de commentaire encore une fois (j'ai une famille en or)(ou peut-être qu'ils l'ont fait mais pas devant moi).

La cause végétarienne ne m'était donc pas inconnue et j'y étais plutôt favorable, tout en suivant scrupuleusement les recommandations du PNNS (Plan National Nutrition Santé) qui préconisait un repas avec des protéines animales et 3 produits laitiers par jour. Je suis de nature studieuse, le corps médical me dit quelque chose, je l'applique.

Puis, au hasard de mes pérégrinations sur Internet, j'ai parcouru de plus en plus de vidéos et d'articles sur les conditions animales déplorables comme le gavage des oies pour leur foie ou les poules en batterie, pour les plus connus. Je commençais à me dire que l'être humain était déplorable. Et puis je suis tombée sur Earthlings (attention vidéo choc), un documentaire qui montre, entre autres, les conditions d'élevage actuelles et l'agonie que l'on fait vivre à des milliers d'animaux chaque jour. Ce fut le déclic. Depuis ce jour, je n'ai plus avalé de chair animale.

Il y a 3 définitions à connaître:
  • le végétarien ne consomme pas de chair animale (ni viande, ni poisson, ni fruits de mer)
  • le végétalien ne consomme pas de produits animaux (ni chair animale, ni oeuf, ni produit laitier, ni miel)
  • le végane ne consomme pas de produits animaux et n'utilise pas non plus de produits venant des animaux, comme le cuir, la fourrure, ou les cosmétiques testés sur les animaux.
L’Association Américaine de Diététique a publié en 2009 un rapport basé sur plus de 200 études à propos des alimentations végétariennes. Ce rapport indique que « Les alimentions végétarienne et végétalienne bien planifiées sont appropriées à tous les stades de la vie, y compris la grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance, l’adolescence, et pour les athlètes. Planifiées de façon adéquate, elles satisfont les besoins nutritionnels des bébés, des enfants et des adolescents, et contribuent à une croissance normale. »

Cela fait bientôt 4 mois que je suis végétarienne. Je tends à passer végétalienne mais je n'y arrive pas lorsque je suis à l'extérieur. Si je le fais chez moi, c'est beaucoup plus difficile lorsqu'on va au restaurant ou qu'on est invité à un anniversaire. Je ne me vois pas refuser une part de gâteau, ni apporter le mien en remplacement. Avec le temps, sûrement. Quant à être végane, c'est quelque chose qui me fait envie, à long terme également, lorsque j'aurais bien appris à déchiffrer les étiquettes.

Ma famille et mon mari ont accepté ce nouveau régime alimentaire. Sans trop de commentaires. Piwix et les enfants ne sont pas végétariens. J'ai supprimé le lait de vache de la maison, le reste est autorisé. Nous en discutons régulièrement, cela se fera avec le temps. Il n'est pas encore prêt à ouvrir les yeux.

Cet article est loin de refléter tout ce que j'aimerais vous dire. Je crois que c'est le sujet le plus intime que j'ai abordé sur ce blog et cela me bloque un peu. Je n'ai pas l'habitude. Mais un changement important s'est produit dans ma vie et vous l'avez peut-être déjà constaté sur les réseaux sociaux. Il me fallait vous en parler pour que vous compreniez mieux mon cheminement et les sujets que j'aborderai dans l'avenir.

Je vous invite à lire les très bons articles d'Antigone XXI ou celui de Frédéric Côté-Boudreau qui expliquent bien mieux que moi pourquoi le monde marche sur la tête et en quoi le véganisme est la solution.

Ce sera peut-être votre déclic?

11 commentaires:

Anne-Laure a dit…

J'y pense très fort depuis plusieurs mois. Mais je sais que je serais incapable de le faire appliquer à mon mari et mes enfants.
Mon mari ne mange presque QUE de la viande et des féculents, il n'aime aucun légume sauf les tomates. Puis c'est pas à 42 ans que je vais le changer...
Clem n'est à la base pas très viande donc ça va
Grégory lui est un fana de produits laitiers. (Et moi aussi, c'est sûrement le seul truc auquel je ne pourrai pas renoncer et pourtant j'en ai lu des articles sur les méfaits du lait)
en tout cas, ça chemine....

Cleophis Deeptizz a dit…

Mon mari n'ont plus n'est pas trop légumes, c'est problématique! Le pire, je crois, c'est de voir des tas de recettes de gâteaux avec du lait d'amande ou de la poudre de noix de coco pour remplacer le lait ou les oeufs et de savoir qu'il n'aime ni les amandes, ni la noix de coco... Pour l'instant, il n'y a que moi qui mange végétalien mais je fais goûter régulièrement aux enfants. Sait-on jamais, le changement viendra peut-être d'eux. ;)
Pour les produits laitiers, j'adore le fromage et j'en mangeais des tonnes! Mais j'avais aussi d'énormes problèmes d'acné, je cache mes photos pendant la grossesse et juste après la naissance de Poppy parce que j'étais ravagée, c'est hallucinant. Et du jour où j'ai arrêté les produits laitiers, je n'ai plus eu de problème d'acné. C'est ultra motivant! Et ça prouve bien qu'il y a quelque chose qui cloche.

peuventilssouffrir a dit…

Ouiii !
Pour les goûts, ils évoluent... Pour ma part j'aimais déjà les légumes mais certains que je ne mangeaient pas du tout, et bien je les apprécient maintenant (genre concombre, épinards, choux-fleurs...). Comme quoi :D Et puis il faut trouver une recette qui plaise, ça peut tout changer.

potzina a dit…

Voilà un article qui fait plaisir ! Pour ma part je suis végétarienne depuis 10 et quasiment végétalienne (j'avoue craquer de temps en temps sur les œufs et le fromage) et j'essaie d'être le plus possible vegan ce qui n'est pas toujours évident parce qu'il faut savoir décrypter les étiquettes. En plus j'avoue que lorsque je suis malade et que le médecin me prescrit un médoc, je ne sais pas s'il a été testé ou non sur des animaux. Ce n'est pas évident à vivre au quotidien parce que certaines personnes ne comprennent pas ma démarche. J'ai renoncé à m'expliquer quand une collègue s'est moquée de moi en chouinant un truc du genre " Oh les pauv' petits zanimaux, oh là là quel malheur ! T'as pas connu la guerre, etc" C'est sûre que cette conne a connu la guerre ! Bref. Maintenant je zappe le sujet très vite :) Ce qui étonne le plus les gens c'est qu'on peut se régaler sans viande et être en pleine forme.

potzina a dit…

10 ANS ! Arfff ! ;)

Cleophis Deeptizz a dit…

Oups, et moi qui t'ai envoyé des sablés plein d'oeufs au début de l'année! Ca nous fait un nouveau point commun en tout cas, je m'en doutais un peu quand j'ai vu tes commentaires sur les parcs aquatiques et les zoos récemment mais je n'étais pas sûre. C'est vrai que le véganisme, cela demande beaucoup d'organisation, surtout en France où c'est loin d'être la préoccupation principale.

Cleophis Deeptizz a dit…

Je me suis acheté le livre de Marie Forestier et je consulte des blogs de cuisine végane. Reste plus qu'à me lancer!

Elodie Freya a dit…

Chouette ton article! Perso, cela fait environ 3 mois que nous avons arrêté de manger de la viande. Par contre, nous ne sommes pas vraiment végétariens car nous mangeons toujours du poisson. Mais nous avons banni le bœuf, le poulet, etc. Néanmoins, lorsque nous sommes invités dans la famille et que nos proches passent leur temps à cuisiner des plats pour nous, même s'ils contiennent de la viande, nous en mangeons, par respect pour ce qu'ils ont préparé. Minifée par contre mange de la viande, j'ai trop peur qu'elle ait des carences. Pour le lait de vache, je n'en consomme pas et je n'en donne pas à ma fille. Mais nous mangeons des yaourts à base de lait de vache donc la transition n'est pas encore complète.

Cleophis Deeptizz a dit…

Si Minifée mange du poisson, du fromage et des yaourts, (et tout le reste) elle ne devrait pas avoir de carences spécifiques. Mais je comprends que tu te poses la question. Le mieux est d'en parler à ton médecin. Pour ma part, j'ai fait une batterie de test il y a un mois et tout va bien, mais je prends des compléments en B12 (la seule vitamine qui fait défaut chez les végétaliens).

Juliette Conboudu a dit…

Et bien j'ai discuter du veganisme mercredi avec une amie, et je suis heureuse de te lire aujourd'hui.
J'apprends grâce à toi et jNesperz que bientôt tu feras un autre billet pour raconter le reste de ce que tu souhaites exprimer.
Au plaisir

Cleophis Deeptizz a dit…

Merci beaucoup!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...