Menu

14 sept. 2011

Millenium 1 - Les hommes qui n'aimaient pas les femmes de Stieg Larsson

Je vous l'ai dit précédemment, la lecture fait aussi partie de mes hobbies. A vrai dire, ce fut le premier puisque j'ai dévoré les livres dès que j'ai su déchiffrer deux mots. Ma mère se ruinait en livres car je voulais les avoir pour moi et non les emprunter à la bibliothèque. C'est sans surprise que j'ai fait des études de Lettres Modernes et de Lettres Classiques.

Aujourd'hui, je lis toujours mais à un rythme beaucoup moins soutenu à cause de mon emploi du temps. Entre le travail, l'entretien de la maison, ma fille de 12 mois et World of Warcraft, il ne me reste pas toujours beaucoup de temps à consacrer à la lecture. Mes critiques littéraires risquent donc d'être moins fréquentes que mes critiques cinématographiques.

Le dernier livre que j'ai lu est Les hommes qui n'aimaient pas les femmes de Stieg Larsson, plus communément connu sous le titre Millenium 1.

L'histoire: Alors que Mikael Blomkvist, rédacteur et propriétaire de Millenium, revue d'investigations sociales et économiques, subit un revers de fortune à propos d'un de ses articles, il est contacté par Henrik Vanger, grand industriel. Celui-ci lui demande d'enquêter sur la disparition de sa nièce 40 ans auparavant en lui promettant en retour de l'aider à se sortir de ses problèmes financiers. Mikael va se retrouver au coeur d'une intrigue familiale et se plonger dans un univers de plus en plus sombre. Il rencontrera au cours de son enquête une jeune femme haute en couleur, Lisbeth Salander, à qui aucun secret ne résiste.

J'ai entendu parler de Millenium pour la première fois à la sortie du film de Niels Arden Oplev en 2009. Tout le monde parlait d'une histoire fantastique, d'un best-seller international. Il fallait que je m'en fasse ma propre idée. Je me suis donc procuré le livre, car je préfère lire l'original avant de regarder une version cinématographique. Et je dois dire que cette oeuvre mérite amplement le succès qu'elle connait !
D'abord, Stieg Larsson ne manque jamais de nous plonger dans la psychologie profonde de ses personnages. On sait tout d'eux, ce qu'ils pensent et pourquoi ils le pensent. Le fil de l'histoire s'arrête régulièrement pour nous exposer une facette de Mikael Blomkvist ou Lisbeth Salander, et les personnages nous deviennent familiers, comme des amis que nous connaîtrions depuis des années. Je ne suis pas une fervente des longues descriptions mais ces apartés sont de réelles bouffés de fraîcheur. On reprend ensuite le cours de l'histoire sans avoir l'impression d'avoir perdu du temps.
Ensuite, le roman mêle deux intrigues: le procès de Mikael Blomkvist suite à son article sur Wenneström et la disparition d'Harriet Vanger. Lorsque la première est résolue, la seconde n'est pas expédiée en quelques lignes comme certains romans policiers le font. Au contraire, l'auteur nous expose les conséquences que la première intrigue entraîne sur la seconde et nous suivons nos protagonistes encore longtemps. Et avec quel plaisir !

Quelle ne fut pas ma déception lorsque je découvris ensuite que l'auteur, Stieg Larsson, est décédé en 2004, après avoir remis les 3 tomes de Millenium à son éditeur. Un si grand génie... Je me plonge dans le tome 2 en attendant de voir la version américaine avec Daniel Craig que j'espère être à la hauteur.

Aucun commentaire: