Menu

3 avr. 2012

Super 8 de J.J. Abrams (2011)

Synopsis: Été 1979, une petite ville de l’Ohio. Alors qu'ils tournent un film en super 8, un groupe d’adolescents est témoin d'une spectaculaire catastrophe ferroviaire. Ils ne tardent pas à comprendre qu'il ne s'agit pas d'un accident. Peu après, des disparitions étonnantes et des événements inexplicables se produisent en ville, et la police tente de découvrir la vérité… Une vérité qu’aucun d’entre eux n’aurait pu imaginer.

ATTENTION SPOILER

J'avais été séduite dès la sortie du film et le synopsis qui circulait sur la toile, j'avais hâte qu'il sorte en DVD. Le seul inconvénient de devoir attendre une sortie en DVD est qu'on risque d'en entendre trop et c'est ce qui est arrivé. J'aurais aimé ne pas savoir qu'il s'agissait d'extra-terrestres, le synopsis en disait suffisamment, mais il a fallu que certains soient trop bavards sur leurs blogs, Facebook ou Hellocoton sans prévenir...
En regardant Super 8, j'ai eu l'impression de retourner en enfance et de redécouvrir ce qui me plait dans le cinéma. En effet, j'étais une grande fan des films mettant en scène des enfants comme ET, Les goonies, Maman, j'ai raté l'avion, L'histoire sans fin ou encore Chérie, j'ai rétréci les gosses.  Je les regardais en boucle, je connaissais les répliques par coeur et je rejouais les scènes dans ma chambre, en sortie à la forêt ou encore dans le jardin de mes grands-parents. Tout était prétexte à revivre leurs folles aventures, j'aimais m'imaginer que, comme eux, j'étais capable de venir à bout de tous les dangers avec ma bande de copains. D'autant plus que je n'ai jamais été très sociable et que j'avais très peu d'amis. M'imaginer etre l'héroïne de ses films était une façon pour moi d'être entourée. Dans ce film, tous les éléments qui font à mon sens un bon film d'aventure pour enfants est présent: le groupe de copains, la fille un peu inaccessible, l'élément extraordinaire que les adultes ne peuvent pas comprendre, la force d'un groupe qui décide de s'allier envers et contre tous malgré leur jeune age. J'ai adoré ce film comme j'aurais pu l'adorer plus jeune et je suis persuadée qu'il comptera parmi les films cultes de la nouvelle génération.


Super 8 n'est pas non plus sans rappeler Rencontres du 3ème type et ET de Spielberg. Même si le film est signé J.J. Abrams, on sent bien la touche du producteur. Les enfants se retrouvent confrontés à une armée américaine stupide et impitoyable et ne doivent compter que sur eux-memes pour sauver leur petite ville, leur courage est sans faille et bien supérieur à celui des adultes, qui finissent tout de même à se rallier à leur cause, alors que tout est déjà réglé. Par ailleurs, l'extra-terrestre n'est pas une menace, il ne cherche qu'à rentrer chez lui, même s'il est un tantinet plus agressif qu'ET. C'est la bêtise humaine qui est à l'origine du chaos, cette recherche constante du contrôle: l'armée décide de la vie de l'extra-terrestre contre son bien-être et les adultes décident des fréquentations de leurs enfants en fonction de leurs affinités personnelles et non de l'intéret et du goût des enfants.


Enfin, j'ai particulièrement aimé le bonus pendant le générique où nous voyons le montage final des enfants. Une bien belle manière de clôturer l'histoire et de montrer que la trame, et surtout le titre, n'étaient pas seulement un prétexte. Néanmoins, il n'est pas fidèle au film puisque certains plans n'ont pu etre tournés de cette façon, nous en avons été témoins (notamment lors du passage du train). C'est bien dommage, ça lui enlève toute crédibilité.

1 commentaire:

oth67 a dit…

Agréablement surpris par ce film !