Menu

27 mars 2012

In the air de Jason Reitman (2009)

Synopsis: L'odyssée de Ryan Bingham, un spécialiste du licenciement à qui les entreprises font appel pour ne pas avoir à se salir les mains. Dans sa vie privée, celui-ci fuit tout engagement (mariage, propriété, famille) jusqu'à ce que sa rencontre avec deux femmes ne le ramène sur terre.
Ryan Bingham est un collectionneur compulsif de miles aériens cumulés lors de ses incessants voyages d'affaire. Misanthrope, il adore cette vie faite d'aéroports, de chambres d'hôtel et de voitures de location. Lui dont les besoins tiennent à l'intérieur d'une seule valise est même à deux doigts d'atteindre un des objectifs de sa vie : les 10 millions de miles.
Alors qu'il tombe amoureux d'une femme rencontrée lors d'un de ses nombreux voyages, il apprend par la voix de son patron que ses méthodes de travail vont devoir évoluer. Inspiré par une nouvelle jeune collaboratrice très ambitieuse, celui-ci décide que les licenciements vont pouvoir se faire de manière encore plus rentable, via... vidéo conférence. Ce qui risque évidemment de limiter ces voyages que Bingham affectionne tant...

Je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre avant le visionnage du film et j'ai été agréablement surprise. Il s'agit d'une profonde réflexion sur les relations humaines, autant du point de vue de l'entreprise que de la famille et des relations amoureuses. Le personnages de Georges Clooney vit seul et aime sa vie de solitaire mais sa rencontre avec une toute jeune fille qui rêve de mariage et d'enfants va le faire réfléchir sur le chemin qu'il a choisi. Je ne dévoilerai pas les étapes par lesquelles il passe puisque c'est l'essence du film mais j'ai apprécié de voir qu'il n'y avait pas de parti pris, il y a du bon et du mauvais dans chacune des situations et chaque vie est finalement unique. Nous suivons aussi le parcours des autres personnages qui voient leur vie changer du jour au lendemain, d'un licenciement à l'engagement du mariage. Un bon film qui fait réfléchir.

1 commentaire:

potzina a dit…

J'avais bien aimé ce film aussi. Et puis il y a Geooooooorge ! Ahem ! Pardon. :*)