Menu

10 avr. 2012

Mère épuisée de Stéphanie Allenou

4ème de couverture: Devenir mère, Stéphanie en rêvait depuis ses 15 ans. Et d'au moins 3 ou 4 enfants ! Au ssi, moins de deux ans après la naissance de sa fille, tombe-t-elle naturellement à nouveau enceinte. Surprise, ce sont des jumeaux...
Loin de la félicité attendue, elle plonge dans un quotidien d'angoisse et de fatigue. L'ex-éducatrice spécialisée est tout autant émerveillée que désarmée par ses enfants.
Mère épuisée est le récit du chemin accompli par Stéphanie pour retrouver l'équilibre: sortir de l'isolement, renoncer au fantasme de perfection, apprendre à éduquer autrement... Un témoignage positif qui touchera les mères débordées et aidera leur entourage à mieux comprendre cette situation, trop longtemps restée tabou.

Une petite pause dans la lecture de Millenium-3,  je crois que je commence à me lasser et les histoires de Säpo ne me passionnent pas beaucoup, pour lire ce livre plébiscité sur les blogs de mamans. J'ai très vite accroché à ce petit livre, écrit très simplement, dans lequel toutes les mères se reconnaîtront. Nous avons toutes connues des situations similaires à celles de Stéphanie: dans le passage où elle dit qu'elle n'a pas de repos, meme aux toilettes, car les enfants viennent sur ses genoux ou tambourinent à la porte en hurlant, j'ai cru voir ma fille. Et je n'en ai qu'une ! Je n'ose imaginer dans quel état je serai si j'avais 3 enfants de moins de 3 ans, dans le meme état qu'elle, surement... La force de ce témoignage, c'est de nous montrer que nous sommes toutes humaines, que la maman parfaite n'existe pas et que lorsqu'on sent qu'on perd pied, il est possible et nécessaire d'appeler au secours, de demander de l'aide. Elle raconte qu'elle attendait de la part des autres mamans qu'elle croisait au parc ou à la sortie de l'école, un sourire, une approche, quelque chose qui lui permettrait de sortir de l'isolement dans lequel elle était. J'ai repensé à toutes ces mamans que je croise au parc et à qui je n'ose pas m'adresser, ne sachant pas quoi leur dire, ne sachant pas si elles ont envie de ce contact, aujourd'hui je me dis que je ne devrais pas hésiter et faire un pas vers elle. Sait-on jamais, peut-être ont-elles comme moi envie de discuter sans oser le faire ?

Aucun commentaire: