Menu

24 mai 2012

Tron l'héritage de Joseph Kosinski (2010)

Synopsis: Sam Flynn, 27 ans, est le fils expert en technologie de Kevin Flynn. Cherchant à percer le mystère de la disparition de son père, il se retrouve aspiré dans ce même monde de programmes redoutables et de jeux mortels où vit son père depuis 10 ans. Avec la fidèle confidente de Kevin, père et fils s'engagent dans un voyage où la mort guette, à travers un cyber univers époustouflant visuellement, devenu plus avancé technologiquement et plus dangereux que jamais...

Vous commencez à me connaître, je ne ferme jamais mon lecteur DVD à un type de film et j'aime à découvrir des univers différents à chaque fois. Néanmoins, il m'est toujours difficile de faire la critique d'un film que je n'ai pas aimé surtout lorsque c'est un genre qui n'est pas mon préféré. C'est le cas de Tron.
En effet, je n'ai pas vu l'original sorti en 1982 et je pensais en découvrir une version remise au goût du jour alors qu'il s'agit d'une suite. Certains éléments me manquaient donc. De plus, je ne suis pas fan des récits de science-fiction et encore moins des élucubrations informatiques. Pour comparer, j'ai beau avoir regardé plusieurs fois la trilogie Matrix, j'ai encore du mal à comprendre qui est le Mérovingien et à quoi il sert. Ce sont des scènes où mon cerveau se déconnecte immanquablement.
J'ai donc eu un peu de mal à entrer dans l'histoire et les scènes qui étaient un reflet de la version de 1982 ne m'ont pas plus impressionnée que ça. Il est sûr que quelqu'un qui connaît le film original par coeur a de fortes chances d'être séduit par cette nouvelle version. La lecture n'est pas la même pour un novice.
Au-delà des scènes numériques qui sont certes pas mal construites, ne crachons pas sur tout, le scénario était insipide au point que nous avons adopté le mode "avance rapide" au bout d'1h de film. C'est tout dire...


5 commentaires:

Anonyme a dit…

même si je te trouve dur avec ce film, il est vrai que la lecture de ce dernier sans avoir vu ou s’être renseigné sur le premier opus est des plus déroutant...la connotation idéologie chretienne est selon moi trop présente ou trop appuyé...m'enfin j'ai quand même bien aimé.

pour la petite histoire:
le mérovingiens
Il est le premier exilé, c'est à dire qu'il est le premier programme à être venu du monde des machines dans la matrice I. Il est un programme programmeur, une intelligence artificielle crée par les machines, indépendante et qui crée des programmes. Il a crée le programme « l'homme du train » qui permet de faire un passage entre le monde des machines et le monde de la matrice I et qui permet donc l'arrivée des autres programmes programmeurs.

Il est bien entendu au courant des « reload » puisqu'il les évite à chaque fois et que donc il est la depuis le début. Il travaille pour la matrice.

Cleophis a dit…

Ah oui, la connotation religieuse, je suis vraiment passée à côté lol. Pour le mérovingien, j'ai plus ou moins compris, c'est juste le terme de "programme programmeur" qui est trop abstrait pour moi :)

potzina a dit…

J'ai vu le premier mais je n'ai pas pour autant aimé celui-là qui manque d'originalité. Les effets spéciaux sont chouettes, c'est sûr mais ça ne fait pas tout. Ce que j'ai le plus aimé dans ce film, c'est la B.O ! :)

oth67 a dit…

As-tu vu mon comparatif photo entre les deux versions ?
http://blogoth67.wordpress.com/2012/07/04/tron-1982-vs-tron-lheritage/#comments

Cleophis a dit…

Non, je ne l'avais pas vu, excellent ! :D