Menu

8 mai 2012

Coco de Gad Elmaleh (2009)


Synopsis: Simon Bensoussan, dit « Coco », est un exemple de réussite sociale. Âgé de 40 ans, il a fait fortune grâce à son invention de l'eau frétillante, intermédiaire entre l'eau plate et l'eau gazeuse. Il s'est fixé comme objectif d'organiser la meilleure Bar Mitzvah pour son fils Samuel. Mais trop préoccupé par ce qui doit être « l'évènement international de l'année », Coco ne se rend pas compte que tous ses proches se désolidarisent progressivement.

Le film date un peu mais je voulais le voir depuis sa sortie en salles, l'occasion avait juste manqué. Mon avis est assez mitigé, je trouve qu'il y a du bon et du mauvais.
Commençons par le mauvais, d'autant plus qu'il s'agit du début. J'ai trouvé que la présentation du personnage et l'humour utilisé était vraiment lourd. Les jeux de mots à 2 francs 6 sous, très peu pour moi (genre: "la maison n'accepte pas l'échec"). La première partie du film est surtout un gros sketch puisque le personnage de Coco est d'abord un personnage régulier dans les spectacles de Gad Elmaleh. Je n'ai donc absolument pas accroché et il s'en est fallu de peu pour que j'éteigne ma télé et range le DVD.
Mais j'aime laisser une chance aux films et j'ai tenu jusqu'à la fin. Bien m'en a pris car l'épilogue est beaucoup plus intéressant que le prologue. On finit par s'attacher aux personnages, on devient une part de cette famille qui se déchire et on espère qu'elle arrivera à recoller les morceaux. La  dernière scène est tout de même assez abrupte, j'aurais aimé en savoir plus, mais d'un autre côté peu importe, l'important est le travail que Coco a effectué sur lui-même.
Une bonne impression générale donc, même s'il aurait mérité d'être davantage travaillé. Je suis par contre de nouveau déçue par la prestation de Manu Payet, je dois être hermétique à son jeu d'acteur, il est très loin d'être convaincant.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...