Menu

9 août 2012

Hunger Games, tomes I, II et III de Suzanne Collins

4ème de couverture: Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène: survivre, à tout prix.
Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...

J'ai suivi l'engouement pour le film sorti au début de l'année et comme j'avais un peu de temps à perdre, je me suis lancée dans la lecture du livre. Que j'ai dévoré en moins d'une semaine ! Je n'avais acheté que le premier tome et il m'a fallu courir chez le libraire acheter la suite tellement il était captivant. Je vais parler ici des trois tomes, alors ne lisez pas tout si vous voulez garder la surprise.
Hunger Games est un roman jeunesse et le style est évocateur dès le départ. J'ai eu l'envie d'écrire moi-même quand j'étais jeune mais je n'arrivais pas à faire de jolies descriptions à la Zola ou Balzac, mes écrits étaient surtout constitués de dialogues et de scènes d'action, un peu comme un scénario de film. J'ai laissé tomber ma carrière d'écrivain et je découvre que j'aurais très bien pu publier, étant donné que le style de Suzanne Collins n'est pas meilleur que le mien (en tout cas au niveau de l'écriture, parce que je n'irai pas jusqu'à dire que mes écrits étaient aussi palpitants que les siens). L'action se déroule sous nos yeux, quasiment minute par minute, et on se retrouve vite embarqué dans une aventure qui semble ne jamais s'arrêter. Le pire, c'est les fins de chapitre: j'aime m'arrêter à un chapitre pour reprendre la suite le lendemain sauf que chez Suzanne Collins, chaque fin de chapitre est un énorme hang-over, on est obligé de lire la suite !! Un peu comme les épisodes de 24h chrono... Du coup, j'étais obligée de m'arrêter en plein milieu d'une action si je voulais pouvoir me coucher, c'est très frustrant!
L'histoire se déroule dans une Amérique futuriste après une catastrophe de grande envergure. Une nouvelle communauté a vu le jour, avec de nouvelles règles, un nouveau monde ultra-moderne. Un extrait:
Quand on en sort [de la douche], des séchoirs s'enclenchent d'une simple pression sur le tapis. Au lieu de tirer sur mes mèches mouillées, il me suffit d'enfoncer la main dans une boîte: un courant électrique parcourt alors mon cuir chevelu pour me démêler et me sécher les cheveux, presque instantanément. Ils me retombent sur les épaules en un long rideau soyeux.
C'est la classe quand même... Le sujet principal est donc les Hunger Games, les jeux de la faim, où 24 jeunes gens vont combattre et où le gagnant sera l'ultime survivant. Une télé-réalité mortelle. Un des passages m'a fait réfléchir:
Je me souviens d'un cas de ce genre quelques années plus tôt, un garçon du district Six qui s'appelait Tirus. Il était si enragé qu'il fallait l'étourdir à coups de pistolet électrique pour lui arracher le corps de ses victimes. Même s'il n'y a aucune règle dans l'arène, le cannibalisme passe mal auprès du public, et on s'efforce de le prohiber. Certains pensent que l'avalanche qui a fini par emporter Titus aurait été provoquée artificiellement, afin d'éviter que le vainqueur ne soit un fou furieux.
Ca m'a rappelé certains candidats de Koh-Lanta, la seule émission de télé-réalité que je regarde. C'est vrai qu'on n'a jamais vu un candidat manipulateur, stratégique ou mesquin gagner le jeu, c'est toujours le candidat innocent qui est arrivé en finale grâce à son intégrité. A se demander si c'est vraiment anodin...


Après la victoire de Katniss et Peeta, le monde est en effervescence. Certains m'ont dit avoir senti qu'il y aurait de nouveau des jeux, personnellement, je ne m'y attendais pas du tout, pour moi ce chapitre était terminé. Quelle ne fut donc pas ma surprise à l'évocation de la session, visiblement destinée à supprimer Katniss. J'ai eu très peur du triangle amoureux Peeta-Katniss-Gale et j'ai quelquefois eu l'impression de me retrouver dans Twilight mais Suzanne Collins a su bifurquer au bon moment et ne pas s'apesentir sur le sujet. Le sujet reste donc assez léger et, même si j'ai toujours envie de baffer ces filles qui se permettent de naviguer entre deux mecs (autant Katniss que Bella), l'histoire faisait qu'on comprenait un peu ce que la jeune fille ressentait.


Dernier tome d'une histoire complètement démente. Comme les autres, j'ai dévoré ce livre et même si certains disent qu'il est le meilleur de la série, je ne peux m'empêcher de penser que le déroulement des jeux est quand même hyper captivant. Ici, les rebelles s'organisent pour reprendre le pouvoir et j'ai aimé l'une des réflexions de Katniss à ce sujet:
- [...] Nous constituerons une république, dans laquelle les habitants de chaque district et du Capitole éliront leurs propres représentants pour parler en leur nom dans un gouvernement centralisé. Ne prenez pas cet air méfiant; ça a déjà fonctionné par le passé.
[...]
Franchement, j'ai du mal à considérer nos ancêtres comme une référence. Ils nous ont mis dans de beaux draps, avec leurs guerres et la ruine de la planète. De toute évidence, ils se moquaient bien de ce qui arriverait à leurs descendants. Néanmoins, cette idée de république me paraît préférable à notre gouvernement actuel.
Un joli clin d'oeil à la société actuelle, qui a déjà été épinglée avec la télé-réalité mortelle. Le livre est bon dans l'ensemble sauf que je n'ai pas du tout aimé la fin. Dans les deux tomes précédents et dans le début du tome 3, on suit minute par minute la vie des personnages, on fait partie intégrante de l'action. Tandis que les 3-4 derniers chapitres regroupent plusieurs mois de la vie de Katniss et surtout l'arrivée des rebelles au pouvoir et l'aube d'un nouveau monde. J'ai eu l'impression que Suzanne Collins voulait se débarrasser du sujet, comme si elle devait finir son histoire dans un nombre de chapitres réduits et non dans un tome supplémentaire. Il m'a même fallu relire pour être sûre que c'était bien la fin et que ce n'était pas un rêve de Katniss. Je ne suis d'ailleurs pas encore convaincue car les derniers chapitres expédiés commencent par un "Réel ou pas réel ?" et le dernier mot du livre est "Réel." J'aime à penser que Katniss est morte dans l'explosion, ce qui expliquerait le fait que tout s'accélère et qu'elle ne finisse pas avec Gale (quelle déception :() Qu'en pensez-vous ?

2 commentaires:

LuCioLe a dit…

haha tu as craquée !!! C'est bien <3

Cleophis a dit…

Oui, et c'est suite à ton article en plus ! ;)