Menu

6 nov. 2013

Un côté Bree Van de Camp

Quand j'étais toute petite, j'étais une miss bordélique. Mon jeu préféré était même "le tremblement de terre". Je rangeais tous mes jouets dans des tiroirs, je simulais un tremblement de terre et j'envoyais tout valdinguer. Puis je rangeais à nouveau et je recommençais. Je ne comptais plus les admonestations de ma mère qui me répétait: "Range ta chambre!"

C'est vers l'adolescence que j'ai commencé à être soigneuse de mes affaires. Disons que je partageais ma chambre avec ma soeur et qu'il fallait respecter l'espace de chacune. Je l'aidais d'ailleurs très souvent à ranger son côté, quand ma mère nous répétait: "Rangez votre chambre!"

Quand je me suis installée avec Piwix, j'ai assez naturellement pris en main l'entretien de la maison. D'autant plus qu'il n'avait pas été éduqué à le faire, comme la plupart des hommes malheureusement. Ca n'a pas duré, je vous rassure, je l'ai obligé à mettre la main à la pâte sous peine de faire la grève de la cuisine, mais j'effectue encore le plus gros des tâches ménagères et surtout, c'est moi qui y pense.

Car en ce qui concerne le désordre, j'arrive très vite à saturation. Ce moment où je désespère de vivre dans une porcherie, où je me munis de mes amis éponge et chiffon et où je brique toute la maison. Mon seuil de tolérance me paraissait normal et c'est en rendant visite à des amis et à des membres de la famille que je me suis rendue compte que je n'étais peut-être pas si normale que ça.

Ils sont bien loin de vivre dans un capharnaüm vivant et n'ont pas à craindre de voir débarquer Danièle et Béatrice de M6. Néanmoins, j'ai souvent les coudes qui me démangent et l'envie de me jeter sur l'aspirateur, surtout chez les gens de ma génération, beaucoup moins chez les plus anciens. (La notion de propreté vient-elle avec l'âge? Est-ce plus facile de tenir une maison quand les enfants sont grands et qu'on est proche de la retraite?) Je me suis vite aperçue que ce que mes hôtes considéraient comme un appartement présentable était bien au-delà de mon seuil de tolérance.

Je me suis alors mise à observer les foyers des uns et des autres et j'ai vite compris: l'appartement de mes parents est d'une propreté virginale ahurissante. Rien qui dépasse, "chaque chose à sa place et chaque place a sa chose" comme dit l'adage. Mon obsession de la propreté avait une origine évidente.

J'ai pris conscience que mon côté maniaque à la naissance de Teemo. Je me souviens être allée voir notre médecin traitant aux premiers mois de Teemo et elle a vite vu que j'étais épuisée. Elle m'a demandé pourquoi et je lui ai expliqué que gérer deux enfants et le ménage demandait beaucoup de temps, et qu'il m'arrivait de me relever la nuit pour faire la vaisselle. Elle m'a dit quelque chose qui m'a beaucoup aidée: "Et que se passerait-il si vous laissiez la vaisselle sale 2h de plus pour aller vous reposer?" Rien, évidemment. Ce n'est pas la fin du monde. Mais il m'a fallu du temps pour l'accepter.

Ce qui me désole le plus, c'est de m'interdire certaines activités avec les enfants par peur de la saleté. Je tolère les crayons et la pâte à modeler mais uniquement sous ma surveillance, sinon ils sont rangés hors de portée des enfants. Et la pâte à modeler est toujours utilisée par couleur, jamais de mélange, bien sûr... (sauf quand je me suis amusée à mélanger du bleu avec du jaune et du rouge pour expliquer à Poppy l'origine du vert et du violet). Je n'ai jamais pu me résoudre à acheter de la peinture et je remercie grandement Maman Clémentine de m'avoir poussée à acheter l'Aquadoodle: zéro salissure, un max d'amusement!
 

Etre maniaque présente des avantages certains mais je vous assure que sentir son coeur s'emballer parce qu'un cube vert se retrouve dans le coffre à jouets et non dans la boîte à formes est désagréable. Je passe constamment derrière les enfants pour ranger, classer, trier. Quelquefois il m'arrive de repousser à plus tard parce que j'ai d'autres choses plus importantes à faire avant, comme me l'a conseillé mon médecin, mais je finis toujours par le faire. Et je me retrouve ainsi à vider complètement le coin jeu des enfants et à tout trier alors que je reviens des urgences et que je suis sensée me reposer (pour une fois que j'étais seule, c'était bête de ne pas en profiter, non?... Ok, je sors).
Ouf, je respire
Dernier point important: je suis souvent prise de frénésie de ménage quand je suis déprimée ou face à un problème difficile. Comme si nettoyer la maison m'aidait à me nettoyer l'esprit. Un effet qui est loin d'être anodin...

16 commentaires:

LaFeeDuLac a dit…

Je suis presque pareille mais je laisse faire de la peinture par exemple parce que je sais ce que c'est de ne pas pouvoir faire ce que je veux... Et j'ai renoncé à trier les jouets même si ça me prend de temps à autre, j'essaye de passer à la phase lâchage de lest et surtout je tente de leur apprendre à ranger, parce que je me rend compte que c'est la meilleure solution même si le résultat n'est pas parfait (car il ne l'est jamais).

dexterina a dit…

J'ai beaucoup de mal aussi avec tout ce qui est bordel/saleté... malheureusement, avec 2 chats et 2 enfants, je ne peux pas avoir une maison ulrta méga nikel.
Des amies sont venu et m'ont dit que, pour elles en tout cas, c'était rangé et propre... ça m'a surpris parce que pour moi, il faudrait que mon regard n'accroche sur RIEN pour que je pense que ça soit rangé...sauf que, ce n'est presque jamais le cas...tjs un truc sur un meuble quoi...
Bref...
Pour la peinture, je garde de vieux journaux que j'étale sous leur feuilles , comme ça, une fois fini PLOUF, 5min et c est rangé/nettoyer/jeté :D
Pour la pâte à modeler, je la fait faire avant de passer l'aspirateur ou je passe l'aspirateur et le laisse brancher.
En général, je profite qu'ils jouent pour ranger le coin salon (ils jouent dans le coin salle à manger sur la table ) puis, si ils jouent encore, j'attaque la cuisine. Je reste tjs là où je vois ce qu'ils font (ma fille ayant 2 ans, je dois l'avoir a l'oeil même si, théoriquement, elle a compris qu'il ne faut pas manger la pâte...) . Le temps passant, en général, ils ont fini par se lasser , là je range et m'attaque donc au rangement de la pâte, nettoyage de la table et finition avec l'aspirateur et voilà :D
Bref, je comprend tout à fait ce que tu ressent, le ménage est aussi un peu mon exutoire ... ça me défoule en fait je crois.

Bonne soirée

working mom a dit…

je crois que tu n'aimerais pas venir chez nous, je n'arrive pas à m'approprier les talents de bree van de kamp, je ne suis ni pro du rangement ni du ménage, et je déteste donc que les gens viennent à l'improviste, sans que j'ai pu faire le grand ménage. Je préfère souvent remettre à plus tard en fait, même si des progrès ont été fait depuis que j'ai un enfant, sans compter nos 2 chats qui aiment bien mettre du bordel partout...

Valérie WonderMômes a dit…

J'étais comme toi après la naissance de mes premiers, pire après la naissance du 2ème. Je me noyais dans la ménage pour ne pas penser à mes problèmes familiaux. J'ai lâché du lest avec la 3ème grossesse mais y'a des fois où Bree revient en moi lol

Yolina a dit…

Alors moi c'est tout le contraire, je suis une vraie miss bordel (ici c'est plutôt Monsieur qui est maniaque et qui fait le ménage, mais il a du mal à lutter!). D'abord parce que je trouve que c'est souvent de l'énergie que je peux employer à faire des choses plus intéressantes mais aussi parce que le bazar a pour moi un côté chaleureux. Et j'avoue que je suis souvent mal à l'aise quand je suis invitée dans une maison trop bien rangée... Chez mon beau-père par exemple c'est si nickel que tu n'oses toucher à rien, la salle de bains est tellement immaculée que tu te demandes si tu peux te laver les mains dans le lavabo ou s'il est juste là pour la déco ;)

Cleophis Deeptizz a dit…

Une chose que Poppy a bien compris, c'est qu'on range toujours un jeu avant de passer à un autre. Il lui arrive d'oublier dans la précipitation mais je le lui rappelle et elle range sans problème.

Cleophis Deeptizz a dit…

Le regard qui accroche, c'est tout à fait ça. ;)

Cleophis Deeptizz a dit…

C'est sûr qu'avec des chats, ça doit être moins évident.

Cleophis Deeptizz a dit…

Elle veille. :)

Cleophis Deeptizz a dit…

Hihi :D

potzina a dit…

Tu me fais penser à ma mère :) Quand j'étais gosse, il fallait toujours ranger les jouets même quand on passait à table le midi et que j'allais retourner m'amuser dans l'après-midi. Elle passait sa vie à nettoyer, briquer, ranger... Il fallait que tout soit au carré. En grandissant, je lui ai fait remarquer que ça n'était pas la fin du monde si ses torchons n'étaient pas rangés pas couleur ou si la pile de ses pulls n'étaient pas parfaite parce que personne d'autres que nous les voyaient. Je me souviens lui avoir dit que, généralement, personne ne visitait les armoires. Ça l'avait fait rire et petit à petit, elle a appris à lâcher prise. Elle est toujours ordonnée mais se prend moins la tête :) Perso, je suis à cheval sur l'hygiène mais je ne me rends pas malade s'il y a des trucs qui traînent. Par contre je suis comme toi : quand je me sens agacée ou déprimée, nettoyer me fait du bien !

Cleophis Deeptizz a dit…

Un esprit sain dans une maison saine! :)

Pat a dit…

c'est marrant ( ou pas) parce que je reconnais plein de points communs avec moi ! j'ai appris a etre un poil moins maniaque du rangement a force de vivre avec l'homme ( et sa collection de chaussettes en boules aux 4 coins de l'appart ... ). Puis avec l'arrivée de la Choupette, parce que forcement, les cubes bleus et les balles vertes, y'en aura toujours par terre, et je n'ai plus envie de passer des heures entières a ranger, ranger et reranger, surtout quand je suis épuisée! il faut savoir donner du mou un peu .... nos maisons sont surement a un niveau de propreté et rangement deja assez élevé pour la norme ;-))

Cleophis Deeptizz a dit…

Oui, c'est ce que j'essaye de me dire!

Maman Clémentine a dit…

En ce qui me concerne je déteste la saleté mais par contre je suis un peu bordélique. Ton récit m'a beaucoup touchée car on sent vraiment ton désarroi face à cette situation. C'est vrai qu'il y a des choses plus importantes dans la vie mais quand on est bloquée sur quelque chose, difficile de s'en débarrasser si facilement. En tout cas j'espère que tu réussiras à lâcher un peu de mou et je te remercie pour le clin d'oeil. :)

Cleophis Deeptizz a dit…

On aurait dû prendre des actions chez Aquadoodle lol!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...