Menu

11 janv. 2015

La planète des singes: l'affrontement de Matt Reeves (2014)

Synopsis: Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s'est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l’espèce dominante sur Terre.

L'une de mes résolutions 2015 est de voir davantage de films. Au dernier trimestre 2014, Piwix et moi étions trop absorbés par nos activités respectives et nous avions oublié ce petit moment ensemble, alors on reprend les bonnes habitudes du film hebdomadaire. Cette semaine, nous avons opté pour le second volet de La planète des singes nouvelle version, après le très bon ressenti du premier film.

De nouveau, nous avons été enchanté par un film qui sait mêler action et psychologie, qui pose des questions sur la nature humaine et sait si bien retranscrire les sentiments sur les visages des singes. Un véritable progrès technologique qu'il faut absolument saluer, autant les techniciens que les acteurs qui montrent ici toute l'étendue de leur talent.

On retrouve les singes, menés par César, qui se sont développés dans la forêt alors que la population humaine s'est vue décimée par une maladie, malproprement appelée grippe simienne. Les deux peuples vont devoir cohabiter un certain temps pour que les humains retrouvent l'électricité mais ceci n'est pas au goût de tout le monde. Ce qui est intéressant, c'est que l'affrontement ne se situe pas uniquement entre les deux espèces mais aussi au sein des deux groupes. Il y a toujours d'anciennes blessures, des jalousies, qui mènent hommes et singes à la violence.

Si j'ai bien aimé la façon dont les singes sont représentés, j'ai par contre trouvé qu'ils prenaient trop le chemin des hommes. Dès la première scène, par exemple, on peut voir les singes chasser. Sauf que les singes sont en majorité herbivores, très rares sont ceux qui mangent quelques insectes et petits animaux. On ne peut même pas parler de se fabriquer des vêtements ou des couvertures puisque ils n'en utilisent pas du tout. Pourquoi? Pour montrer que l'évolution des singes s'approche des comportements humains connus, il y a un truchement dès le début du film. Par ailleurs, tous les singes sont nus sauf la femme du chef et les sages-femmes. Pour montrer une volonté esthétique qui ne se retrouve que chez les femmes? Pour marquer le côté sacré de l'accouchement? C'est prêter beaucoup d'intentions à une communauté sauvage et primitive. Dommage.

Il n'en reste pas moins que le film repose sur la dualité entre paix et guerre, entre les "bons" et les "mauvais" et j'ai trouvé l'ensemble plutôt réussi. Les scènes d'action sont convaincantes et je ne serai pas contre un troisième opus.

La planète des singes: l'affrontement de Matt Reeves
avec Andy Serkis, Jason Clarke, Gary Oldman, Keri Russel, Toby Kebell

4 commentaires:

potzina a dit…

J'ai bien aimé mais j'ai tout de même largement préféré le premier. Ce que j'ai aimé ici c'est la première demi-heure quasi-muette : c'est culotté pour un blockbuster.
Par contre il y a un peu trop d'action à mon goût et il est dommage de voir que les personnages féminins ne servent à rien. Sinon, j'ai été bluffé par les CGI : on ne voit pas du tout la différence entre numérique et réalité !

Cleophis Deeptizz a dit…

Les personnages féminins inutiles, c'était déjà le cas dans le premier malheureusement...

Alexandre a dit…

Pour l'évolution du début, je me le suis dit aussi. J'ai interprété ça du fait de l'ellipse entre les 2 épisodes, et me suis dit que César a dû singer (oh oh oh) les habitudes qu'il avait observé chez les hommes, notamment les femmes et l'accouchement, pour s'en servir comme modèle avec les siens :) Bon, ça vaut ce que ça vaut ...

Et merde, je viens de me rappeler la scène où César revient dans son ancienne maison T_T ...

Cleophis Deeptizz a dit…

C'est vrai que César a longtemps observé les hommes et a pu en parler avec les autres singes. J'étais restée sur leur côté instinctif.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...