Menu

17 août 2013

Nous sommes des parents formidables de Jean Epstein et Cécile Desmazières-Berlie

4ème de couverture: M'aimera-t-il encore si je lui dis non? Comment m'imposer sans être trop autoritaire? Comment parler à un adolescent qui ne veut pas nous écouter?
En tant que parent nous sommes quotidiennement confrontés à ces situations.
Loin des stéréotypes et des pseudo-méthodes idéales, ce livre fournit des repères pour élaborer soi-même ses propres réponses. Du nourrisson qui pleure à l'adolescent rebelle, nous saurons quelle attitude adopter face à notre enfant.
Vous constaterez qu'il est possible et simple d'être des parents formidables!

Contrairement à beaucoup de livres de puériculture ou de pédagogie, vous ne trouverez pas une liste de conseils à suivre ou des directives immuables sur l'éducation d'un enfant. La description du titre est éloquente: il s'agit de clefs, c'est-à-dire des pistes qui peuvent nous permettre de comprendre l'enfant et nos comportements et non tout un tas de principes.
Certaines théories ont été bêtement simplifiées à l'extrême (au point d'en perdre d'ailleurs leur pertinence) pour proclamer "tout se joue avant 2 ans, 5 ans, 6 ans...". Quoi de plus accusateur et inquiétant pour les parents? Au lieu d'apprécier ce qu'ils ont accompli, ils ont le sentiment pénible "d'avoir fait des erreurs". L'illusion tyrannique de la perfection n'est pas obligatoire. Nous ferons de notre mieux, sans nous culpabiliser outre mesure. Une véritable pression pèse en effet sur les parents désireux de voir leur enfant se développer aussi bien et rapidement que possible. Ne nous laissons pas écraser par un idéal de performance et d'épanouissement. Bonheur et résultats obligatoires? Les attentes sont encore renforcées par l'incertitude actuelle pour l'avenir, l'éducation devient un parcours du combattant pour les parents comme pour les enfants. Tout doux!
Un excellent moyen pour prendre de la distance, réfléchir à sa manière de faire, à ce que l'on veut pour nos enfants, ce que l'on accepte ou non. On pioche ici et là et on fait notre propre recette!

Par contre, j'ai trouvé les propos très souvent sexistes, comme:
Au passage, comme nous venons de découvrir, de façon relativement récente (à peine quelques décennies), que certains papas souhaitaient être présents lors de l'évènement, on les convie aussi à des séances d'apprentissage respiratoire. De toute façon, qu'ils réussissent ou pas, on s'en fiche vu qu'ils seront sans doute sous oxygène ou presque à la sortie du bébé ou que, contrairement à leur projet initial de participation, ils auront changé d'avis et attendront en trépignant dans la salle d'attente!
Sympa pour les papas... Ou encore:
Si les circonstances font que les parents ne sont pas en mesure d'apporter eux-mêmes cet environnement sécurisant, il peut être judicieux de trouver les personnes qui les aideront en gardant à l'esprit le même objectif de sécurité physique et affective, dans la continuité. La peur de la rivalité est normale mais le lien avec les parents est irremplaçable, tout le monde le sait sauf eux. De leur propre confiance en eux dépendra la possibilité d'adopter paisiblement  une formule adaptée; celle qui offrira à l'enfant ce dont il a besoin, en complément de ce qu'ils peuvent eux apporter, voire en lieu et place. Il peut s'agir de l'aide d'une grand-mère, d'une tante, d'une nourrice, d'une employée de maison et même parfois d'une institution.
Que des femmes... Et il y en a d'autres. Très gros point négatif.

5 commentaires:

Depuis quil est né a dit…

Clair que c'est difficile de toujours savoir ce qu'il faut faire. Ici, en Belgique, on m'en a conseillé un qui a l'air pas mal, le titre c'est : C'est moi qui décide (je ne me souviens plus de l'auteur)...

la carne a dit…

j'avais vu Epstein en conférence il y a environ 20 ans! je l'avais trouvé très bon et drôle... une conférence pour les professionnels de la petite enfance, à l'époque presque exclusivement féminins... je n'ai pas souvenir de phrase sexiste... mais les phrases dont tu parles n'auraient peut-être pas choqué il y a 20 ans... je l'avais trouvé très déculpabilisant! :)

Cleophis Deeptizz a dit…

Sauf que le livre date de 2009 et rien n'indique qu'il s'agit d'une réédition. Les moeurs avaient déjà bien changées.

Pauline Maman Trouvetou a dit…

C'est sympa les Vagabook! Je vais aller voir tout ça ;)

Cleophis Deeptizz a dit…

Oui, surtout quand tout le monde joue le jeu! :)