Menu

8 janv. 2018

Seven sisters de Tommy Wirkola (2017)



Face à la surpopulation de la Terre, les autorités ont décidé d’instaurer la politique de l'enfant unique. Cette mesure est appliquée sévèrement par le Bureau d’Allocation des Naissances (Child Allocation Bureau), dirigé par Nicolette Cayman. Quelques années plus tard, Karen, la fille de Terrence Settman, donne naissance à des septuplées. Alors que la mère ne survit pas à l'accouchement, Terrence décide de garder secrète l’existence de ses sept petites-filles malgré la loi. Toutes prénommées d’un jour de la semaine, elles devront rester confinées dans leur appartement. Elles partagent alors une identité unique lorsqu'elles sortent à l’extérieur : Karen Settman. Cet incroyable secret demeure préservé pendant des années. 30 ans plus tard, en 2073, le stratagème tombe en miettes lorsque Lundi disparait mystérieusement…

Toutes les personnes qui avaient vu le film au cinéma ne cessaient de me dire qu'il fallait ABSOLUMENT que je vois celui-ci et sans plus tarder. Mais j'ai laissé filer son passage sur grand écran et j'ai attendu qu'il soit disponible en VOD pour le regarder plus tranquillement.

Je dois l'avouer: Seven Sisters est un très bon film de science-fiction. Le scénario de base est simple (et d'ailleurs on vous le répète 72 fois dans les 20 premières minutes donc si vous n'avez pas compris, vous le faites exprès) et il arrive à évoluer et à se complexifier un peu plus au fil du temps, ce qui donne des situations surprenantes et des révélations inattendues plusieurs fois. J'ai aimé croiser les doigts pour le destin de ces sept soeurs et j'ai accroché à chacune d'elle dans leur particularité.

Car l'originalité du film tient dans la merveilleuse interprétation de Noomi Rapace qui crève l'écran. Je l'avais déjà adoré dans le rôle de Lisbeth Salander, elle nous offre ici une nouvelle mesure de son talent. Elle réussi à incarner chacune des soeurs selon un caractère, un style, un comportement propre à chacune d'entre elle. Plusieurs fois je me suis laissée piéger au cours de l'action en me disant: "Mais c'est la même actrice qui joue les deux personnages complètement opposés que je vois sur mon écran!!".


Certains mal lunés diront que la fin est prévisible et que le film n'a rien d'innovant. Ils auront raison. Pourtant l'important n'est pas là, car si j'ai assez vite compris la fin, j'ai quand même aimé suivre le parcours des soeurs et évoluer dans ce monde futuriste. Je pense qu'il vaut pour un bon divertissement SF.
Spoiler:



Aucun commentaire: