Menu

27 nov. 2017

Justice League de Zack Snyder: pas aussi raté qu'on veut le faire croire


Alimenté par sa foi restaurée en l’humanité et inspiré par l’acte désintéressé de Superman, Batman, de son vrai nom Bruce Wayne, constate l'arrivée d'êtres extra-terrestres attirés par la peur de leurs victimes et comprend qu'une nouvelle attaque se prépare. Or Superman est mort et ne peut plus protéger l'humanité.
Conscient de ses propres limites, il contacte Wonder Woman, de son vrai nom Diana Prince, et tente de former avec elle une ligue de super-héros. Il part retrouver Arthur Curry, dit Aquaman, qui habite les eaux, et laisse Diana approcher Victor Stone (Cyborg), devenu moitié-machine après un accident et capable d'influer sur les technologies, mais les deux hommes refusent de les aider. Barry Allen (Flash), jeune homme doté d'une très grande rapidité, accepte avec enthousiasme l'offre de Bruce Wayne.

Je vais vous affranchir dès le départ: comme d'habitude pour la licence DC, je suis à contre-courant de la majorité des critiques. Alors que tout le monde crie à la catastrophe annoncée et au film sans saveur, j'ai passé deux heures fantastiques où j'en ai pris plein les yeux. Honnêtement, je ne comprends pas ce qu'on reproche à cette licence.

On avait déjà rencontré Batman et Wonderwoman dans le précédent film en compagnie de Superman. Sauf que ce dernier est mort et que la Terre est la proie d'une nouvelle attaque: celle de Steppenwolf, un monstre venu d'une autre planète qui veut faire de la Terre le même enfer que chez lui (rien que ça). Batman sent les rouages du temps et sait qu'il ne pourra pas y faire face seul, d'où son idée de recruter.

Une première partie s'attache donc à nous présenter les différents super-héros, suffisamment pour qu'on sache quels pouvoirs ils ont et pourquoi, mais pas trop pour éviter le film de 12 heures. D'après certains, il aurait fallu présenter les personnages dans des films solos auparavant, à la manière de Marvel. Je ne suis pas d'accord (forcément).

Déjà dans le premier film, Wonderwoman faisait une brève apparition. Résultat ? Les spectateurs avaient très envie d'en savoir plus sur ses origines et son univers d'où un véritable engouement à la sortie de son film solo. Ici, on aperçoit Aquaman et le monde d'Atlantide et en ce qui me concerne j'ai très très très (oui très) envie de voir son film tellement le personnage m'a plu.

Spoiler pour public averti:
Il y a une scène d'Aquaman qui fait beaucoup parler d'elle: on y voit le personnage marcher d'un air déterminé, boire au goulot d'une bouteille de whisky, la jeter d'un air désinvolte et plonger dans l'eau sur une musique très rock. Tous les hommes qui m'ont parlé de cette scène étaient unanimes: elle ne sert strictement à rien dans l'histoire et vient comme un cheveu sur la soupe. En ce qui me concerne, j'ai tellement aimé cette scène que j'en ai mouillé ma petite culotte. Je vous laisse en tirer les conclusions... (Bizarrement on parle moins des nombreux plans sur le cul de Gal Gadot)


Pareil pour Flash et Cyborg, dans une moindre mesure parce qu'il existe déjà une série TV sur Flash et que l'histoire de Cyborg a l'air de tenir sur un post-it... Dans tous les cas, je pense que cette façon de faire n'est pas plus mauvaise qu'une autre et que c'est idiot de vouloir toujours comparer DC Comics à Marvel (et puis Black Panther est apparu dans Civil War avant son film solo, na !).

La seconde partie du film nous montre la ligue des justiciers s'armer et affronter le boss de fin, pardon le méchant de l'histoire. Les combats et effets spéciaux restent dans la même veine que les précédents: sombres et flamboyants. Et franchement, ça marche. J'ai aimé voir les super-héros travailler ensemble et apprendre les uns des autres. J'ai vraiment accroché et si le scénario est plutôt basique, j'ai trouvé qu'il respectait les codes du film de super-héros et faisait son boulot de divertissement.

Beaucoup ont trouvé que DC Comics copiait trop Marvel. Par exemple, les punchlines au moment de scènes dramatiques. Il est vrai que le personnage de Flash rappelle beaucoup le Spiderman nouvelle version, il est l'élément jeune au milieu de personnages plus matures. Mais je ne vois pas où est le problème. Sous prétexte que le MCU est sorti avant le DCU on devrait toujours les comparer ? Personnellement, j'aime les deux et je trouve qu'on a vraiment tout à gagner à avoir autant d'univers à explorer. Au cinéma, le but n'est-il pas de prendre du plaisir ?

Enfin, j'ai vraiment aimé le traitement de la Justice League et le fait de voir Batman arriver sur ses vieux jours. Après tout, il n'a pas de pouvoir et n'est pas un demi-dieu ! Je le verrai bien comme un superviseur pour les prochains films. J'espère vraiment que les mauvaises audiences ne pousseront pas les studios à abandonner le projet, il y a du potentiel, ce serait si dommage de laisser tomber maintenant !

Je croise les doigts très fort.



Aucun commentaire: