Menu

16 nov. 2017

Se comparer aux autres blogueuses: bonne ou mauvaise idée?


Nous nous retrouvons pour le rendez-vous mensuel que j'aime beaucoup, lancé par Virginie du blog Sur un petit nuage. Pour rappel, chaque mois Virginie propose un thème pour que nous parlions des coulisses de nos blogs dans un rendez-vous appelé L'Envers du décor. Pour ce mois de novembre, le sujet est la comparaison avec les autres blogs et j'ai des tas de choses à en dire!


Je blogue sur World of Cleophis depuis 6 ans et je peux dire que j'ai largement eu le temps de me comparer aux autres.

Tout d'abord, si j'ai voulu ouvrir un blog, c'est bien parce que je lisais d'autres blogs et que j'ai eu envie de faire pareil. J'ai tenté plusieurs fois de tenir un blog: un sur World of Warcraft que j'ai arrêté parce que trop spécialisé à mon goût et un sur ma vie personnelle... que j'ai trouvé trop personnel à la longue. C'est en lisant des blogs culturels comme celui de Potzina (qui a malheureusement quitté la toile et me manque beaucoup) que j'ai lancé World of Cleophis (tout lien avec le jeu sus-nommé n'est pas une coïncidence). Du coup, je me suis comparée, forcément. Disons que j'ai surtout pris ce qui me plaisait chez les uns et chez les autres et que j'ai fait à ma sauce.

Avec le temps, j'ai découvert des blogs de mamans et j'adorais lire leurs petites anecdotes sur la vie quotidienne, ce qui m'a donné envie à mon tour d'ouvrir une catégorie "famille". J'ai eu pas mal de succès et pas mal d'amies, ce qui m'a valu d'être invitée deux fois au grand événement de la blogosphère parentale: les efluents. C'est là que tout a basculé.

Alors que je discutais de plus en plus avec les blogueurs et blogueuses parentales, j'ai croisé le chemin de ceux qui optimisaient à fond leur blog. Je parle de SEO, de media kit, de CSS optimisé et de temps de chargement de page. Honnêtement, je me suis perdue dedans. Je comparais sans cesse mes chiffres avec ceux des autres: les stats du blog, les followers, le taux d'engagement, etc... C'était devenu dingue. Et ce n'est absolument pas moi.

Oui, j'ai envie d'avoir des lecteurs, il ne faut pas se mentir. Mais ces lecteurs, je les veux parce que je veux partager (mes chroniques ciné, littérature et autres), parce que je veux une interaction avec eux, pas pour avoir un chiffre qui me servira à alpaguer les marques et me faire de l'argent avec des partenariats. Les échanges que j'ai avec les marques, qui viennent d'elles-mêmes jusqu'à moi, c'est la petite cerise sur le gâteau de l'aventure blog. Un petit plus mais clairement pas un but en soi.

Comparer les chiffres, c'est foncer droit dans le mur. Comparer la fréquence, les followers, le feed instagram, c'est se faire du mal pour rien. Il y a des millions de blogs sur Internet, c'est un fait, mais chaque blog est unique et c'est ce qui fait sa force. Si vous écrivez avec passion, si vous mettez votre coeur dans votre blog, vous aurez une communauté, je vous le promets.

Récemment, dans un groupe Facebook, une utilisatrice a posté le message suivant (à peu de chose près): "Bonjour, je voudrais ouvrir un blog mais je ne sais pas sur quel sujet. C'est quoi la tendance en ce moment?" WTF? Pourquoi tu veux faire un blog si t'as pas de sujet? Pour te faire de l'argent? Bon courage, parce que les blogueurs et blogueuses professionnels ne se sont pas faits en un jour et que leur blog était un espace d'expression libre à la base, quelque chose qui venait de leur coeur. Pas juste une idée marketing.

Bref, regarder ce qui se fait chez les autres et s'en inspirer, c'est une bonne chose, cela permet d'essayer de nouvelles choses et de s'améliorer. Mais établir une échelle de jugement sur le nombre de vues mensuelles ou les followers, c'est se mettre une pression qui n'a pas lieu d'être.

Aucun commentaire: