Menu

30 oct. 2017

Pourquoi Jurassic Park est un film culte


La semaine dernière, j'ai assisté à un ciné-concert au Grand Rex à Paris. De quoi s'agit-il? Imaginez-vous dans une salle de cinéma à regarder un film normalement sauf que les musiques sont jouées en direct par un orchestre situé devant l'écran. Une expérience fabuleuse!

Le film diffusé était Jurassic Park et j'avoue que je n'ai pas pu retenir une petite larme. Tellement d'émotions. C'est au milieu de fans comme moi et devant la beauté du film que j'ai réalisé pourquoi ce film était culte, plus de 20 ans après sa sortie.

La raison la plus évidente est que le scénario est en béton armé. Déjà, faire un film avec des dinosaures, ce n'était pas forcément dans l'air du temps, quand tous les films de science-fiction s'intéressaient davantage à l'espace, le voyage dans le temps ou la robotisation de plus en plus présente (Terminator pour ne pas le citer). On aurait pu croire que les gens ne seraient pas plus intéressés que ça. Sauf que l'histoire se tient et qu'on aurait presque envie de tomber sur un moustique du paléolithique nous aussi.


Une première partie très explicative sur la façon dont John Hammond a construit le parc (j'adore le passage avec Monsieur ADN, la génétique m'a passionnée pendant longtemps), une rencontre avec quelques dinosaures et puis... c'est le drame. Dès que tout part en vrille, c'est une succession de scènes d'action toutes plus folles les unes que les autres. Le spectateur est tenu en haleine pendant toute la seconde moitié du film et ne soufflera qu'à la toute dernière seconde. Pfiou!! Une performance assez rare et qui fait toute l'attraction du film.

La deuxième raison est que les effets spéciaux n'ont pas pris une ride. Steven Spielberg a réussi à éviter le problème du fond vert et ses dinosaures sont hyper réalistes. En 2017, on reste encore subjugués par l'excellence des animations et leur réalisme. Ce qui fait que pour moi, le film n'a pas pris une ride.


Et puis cette musique... une vraie merveille. Ce n'est pas pour rien qu'il en ont fait un ciné-concert! La musique de John Williams nous entraîne avec émotion tout au long du film. Certaines fois, j'étais même tellement captivée que je me rendais compte après coup que l'orchestre jouait! La musique est partie prenante du scénario.

Enfin, je n'avais pas perçu toute la dimension féministe du film et je l'ai redécouvert avec plaisir. Même s'il n'y a que deux personnages féminins au milieu d'hommes, elles sont loin de faire figuration. Le personnage de Laura Dern n'a rien d'une femme sophistiquée et maquillée qui court sur des talons hauts (contrairement à Jurassic World...) et démontre qu'elle est aussi capable que les hommes. Quand à la jeune Ariana Richards, elle est d'abord présentée comme une petite écervelée qui a peur de tout mais ce sont ses connaissances informatiques qui les sauvent en dernier recours! Pas si bête la gamine. Un point de plus pour ce film!

Et vous? Avez-vous vu ce film? A quelle occasion?

Aucun commentaire: