Menu

4 oct. 2017

Faith de Jody Houser


Résumé: Orpheline depuis son enfance, Faith Herbert a toujours voulu être une super-héroïne, comme celles de ses comics favoris. Lorsque Peter Stanchek, un "psiotique" doté de capacités extraordinaires, la trouve et active ses pouvoirs télékinésiques, elle peut enfin réaliser son rêve. Au sein du groupe mené par Peter, les Renégats, elle a vécu des aventures incroyables, a connu le deuil mais aussi l'amour... Aujourd'hui, les Renégats ne sont plus, et elle doit apprendre à voler de ses propres ailes. Timide blogueuse pop culture pour un site d'actualités le jour, elle sillonne la nuit le ciel de Los Angeles. Lorsque des jeunes, psiotiques comme elle, disparaissent sans laisser de traces, Faith «Zephyr» Herbert doit passer à l'action pour les retrouver sains et saufs.

Je ne suis pas une grande connaisseuse de la BD, du manga ou du comics, et lorsque le club de lecture Comic Whales a vu le jour, j'étais trop heureuse de pouvoir découvrir cet univers. La sélection du mois de septembre nous invitait à lire un comic sur une super-héroïne et c'est Faith qui est sortie du lot.

Deux tomes sont sortis à ce jour, 1. A la conquête d'Hollywood et 2. Doubles et faux-semblants. Un troisième tome est prévu pour le mois de novembre.

La première originalité qu'on note en regardant la couverture est le physique hors norme de Faith. Car oui, on peut être une super héroïne grosse et même pouvoir voler! Malheureusement, le sujet n'est pas du tout abordé dans l'histoire et je suis un peu restée sur ma faim. Si ce n'est pas pour démolir certains clichés, à quoi bon? J'aurais aimé juste quelques passages où l'on critique Faith sur son physique et où elle montre que cela n'a aucune importance, par exemple. Je sais que l'idée est de prouver que le physique est secondaire et que tout le monde s'en fiche mais je ne sais pas, j'ai eu un sentiment d'inachevé.

D'ailleurs, son passé n'est pas du tout abordé, mis à part le fait que son ex joue dans une émission de téléréalité, on ne sait pas grand chose d'elle. Probablement parce que le personnage fait son entrée dans Harbinger, une série sur un groupe de super héros nommés Renégats publiée dans la même maison d'édition, et que le but est clairement de nous faire acheter les volumes précédents pour comprendre. Dommage...

Mais parlons du positif!


Si on entre dans l'histoire assez brutalement et sans rien comprendre, il n'en reste pas moins que les événements qui se déroulent sous nos yeux ont leur intérêt. En effet, Faith, dont le nom de super-héroïne est Zéphyr, a quitté le groupe des Renégats pour s'installer en solo à Hollywood. Comme Clark Kent ou Bruce Wayne, il lui faut s'inventer une identité secrète pour sa vie quotidienne parce qu'on ne paye pas les factures en sauvant des vies humaines (c'est fou, non?). Toute cette partie est vraiment intéressante parce qu'on la voit jongler entre ses diverses activités et s'écrouler de fatigue au boulot!

J'ai aussi beaucoup aimé ses rêveries. La trame principale est dessinée par Francis Portela et il laisse la place de temps à autre à Marguerite Sauvage qui nous dépeint une Faith qui se fait des vrais films sur sa célébrité et l'amour (elle en pince pour un acteur célèbre). J'ai trouvé ça hyper réaliste et peut-être aussi parce que je me suis reconnue en elle, moi qui me tape souvent des délires du genre!


Le personnage se révèle vraiment dans le deuxième tome lorsque Faith assiste à une convention. Entre ses hobbies (c'est une vraie geek!), son boulot et sa mission de super-héroïne, sa vie n'est pas de tout repos. J'ai adoré les multiples références dissimulées dans les images et j'ai vraiment accroché au personnage. Je lirai probablement la suite.

En bref: un comic vraiment sympa qui présente une héroïne originale même si on pourrait creuser davantage sa psychologie. Dans les volumes suivants?

Commander Faith, tome 1
Commander Faith, tome 2

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...