Menu

22 août 2017

Gilmore Girls: une découverte tardive qui m'a émerveillée


Dans ma jeunesse, je n'étais pas très fan de séries. A part pour Buffy et Friends, je n'aimais pas me caler devant l'écran à des heures et des jours imposés par des programmations. J'aimais choisir mes moments, si j'avais envie de sortir à la piscine, de lire un livre ou de me faire un ciné.

Je n'ai jamais aimé le téléchargement non plus. Cela m'arrive de très rare fois et la plupart du temps je demande à Piwix de le faire comme ça je me sens moins coupable!! J'estime que tout travail mérite salaire et qu'il est normal de payer pour voir une oeuvre.

Du coup, je découvre vraiment les séries avec Netflix, et à l'occasion de la sortie du revival de Gilmore Girls, j'ai décidé de me faire un binge watching des 7 saisons. Et c'était un pur bonheur!

Parce que je ne sais pas si vous l'avez vécu comme moi mais à la sortie de la saison 8, A year in life, fin 2016/début 2017, tout le monde ou presque sur Twitter a fait des bonds au plafond. A croire que toutes les ados des années 2000 avaient grandi avec cette série (c'est sûr qu'en 2000 j'étais déjà plus une ado, donc bon...) et toutes étaient ravies de revoir leurs héroïnes. Le temps a fait son oeuvre et je me suis dit que l'été était l'occasion de découvrir cette série qui paraissait culte.

Et bien m'en a pris parce que j'ai adoré la série du début à la fin. Vraiment. Chaque épisode est un délice à savourer. Mais je manque à tous mes devoirs parce que je ne vous ai même pas dit de quoi il était question!!

Les Gilmore Girls, ce sont Lorelai et Rory (diminutif de Lorelai, oui elle était inspirée le jour de l'accouchement) Gilmore. Dans le premier épisode, Rory a 16 ans et veut entrer dans un lycée privé bien côté mais Lorelai, maman solo, n'a pas les moyens de lui payer sa scolarité. Elle va faire appel à ses parents qu'elle n'a pas revu depuis la naissance de Rory et qui vivent dans le luxe. Sauf qu'ils vont poser leurs conditions en contrepartie. Voilà le point de départ de cette série qui verra évoluer les deux femmes et tout ne sera pas rose...


Quand Piwix me demande de quoi parle la série, je lui réponds: "De la vie, c'est tout". Alors qu'on mise tout aujourd'hui sur des scénarios et univers forts comme Game of Thrones, Walking Dead ou Breaking Bad, Gilmore Girls dresse juste le portrait d'une petite ville du Connecticut avec ses personnages uniques et attachants.

Car la force de la série est de nous faire aimer tous les habitants de Stars Hollow. Je ne sais pas vous, mais je suis une grande fan du personnage de Kirk, un jeune homme à côté de ses pompes qui tente toujours de bien faire. J'adore aussi Paris Geller, l'amie de Rory, une arriviste et féministe acharnée qui voit son apogée dans le revival, et Michel, le frenchie, qui a un accent à couper au couteau et qui est désopilant de mauvaise humeur. En fait, je n'aime que les cas sociaux, ah ah. Non, c'est oublier Richard et Emily Gilmore, les grands-parents de Rory, Babette et Morey, Miss Patty, Lane, la meilleure amie de Rory qui évoluera beaucoup dans la série, et l'inénarrable Taylor, conseiller municipal et propriétaire de l'épicerie.


Si la série aborde principalement les déboires sentimentaux des Lorelai, elle s'attache aussi à décrire les liens familiaux, les relations au travail ou l'appartenance à une communauté. J'y ai vu beaucoup de messages féministes, aussi, même si la construction familiale reste très clichée.

Gilmore Girls est donc incontestablement une série culte et je vous invite cordialement à la regarder si vous ne l'avez pas déjà fait. Et si vous connaissez, je serai curieuse de savoir ce que vous aimiez dans la série et quels étaient vos personnages préférés, dites-moi tout!


Pour ne rien rater sur le blog, abonnez-vous à la newsletter!

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...