Menu

9 mai 2017

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi

Je pense que depuis le temps vous savez que je suis une grande inconditionnelle de Virginie Grimaldi. Après l'avoir suivie sur son blog pendant plusieurs années, j'étais ravie de la voir prendre le chemin de l'écriture et à la lecture de son 3ème roman, on ne peut que la féliciter pour ce choix: elle a de l'or entre les doigts.

Les livres de Virginie Grimaldi me font beaucoup penser à ceux de Lori Nelson Spielmann: de belles histoires qui redonnent goût à la vie et nous aident à trouver le soleil à travers la grisaille. Dans son nouveau roman, Virginie Grimaldi traite (entre autres) du deuil de la séparation.

Pauline a 35 ans et vient de se faire larguer par son mari. Alors qu'elle emménage chez ses parents avec son fils de 4 ans, Pauline refuse de voir la vérité en face et se dit qu'elle va réussir à reconquérir le coeur de Ben. Elle lui écrit donc des lettres où elle retrace leur vie commune et se remémore leurs meilleurs moments, à quel point ils sont fait l'un pour l'autre.

Parallèlement, elle va passer quelques jours avec sa famille sur la côte atlantique et ce sera l'occasion de mettre à jour certains secrets de famille et non-dits. D'ailleurs, Pauline n'en cache-t-elle pas aussi, un secret?

Sans tourner dans le mélodrame, Virgine Grimaldi sait peindre la vie ordinaire d'une femme ordinaire et qui fait pourtant face à un événement difficile: accepter que son mariage est un échec et que l'issue est le divorce. Les différents personnages ont une façon bien à eux de réagir suivant leur passé, leur relation avec l'héroïne et c'est ce que j'aime dans ce genre de roman contemporain. Elle fera aussi face à d'autres révélations mais je garde le secret et je préfère vous laisser les découvrir.

Ici encore, l'autrice nous adresse des messages sans en avoir l'air, nous montre à quel point elle sait se mettre à la place des autres et nous ouvre les portes du bonheur. Vous avez le cafard? Lisez du Virginie Grimaldi!

Extraits:
"Je raccroche avant de me mettre à hurler. La prochaine fois, elle peut m'appeler mille fois, passer par la fenêtre ou m'envoyer un pigeon, je ne répondrai pas. Si c'est sa conception de l'amitié, elle peut la donner à quelqu'un d'autre. C'est vrai, quoi. Pour qui elle se prend, celle-là, pour me dire la vérité?"

"Pour se relaxer, certaines personnes vont au hammam, d'autres font du sport. Moi, je repasse. Je ne connais rien de plus apaisant que le fer brûlant qui glisse sur le tissu et le transforme en un clin d'oeil. De froissé et rêche, il devient lisse et doux. Pourvu qu'un jour on invente un fer à repasser sa vie."

Commander le livre
Livre offert

Aucun commentaire: