Menu

27 avr. 2017

Les schtroumpfs et le village perdu: une belle histoire pour les plus jeunes


Les Schtroumpfs, c'est toute mon enfance et si je n'avais pas trop accroché aux deux films avec Neil Patrick Harris, j'étais assez curieuse de voir la version en film d'animation. Nous sommes donc allés au cinéma en famille et j'ai de loin préféré les revoir dans leur contexte d'origine, sans ville et être humain excepté Gargamel.

Dans cette histoire, la Schtroumpfette souffre de ne pas avoir d'identité propre. Chaque schtroumpf est défini par une compétence unique alors que la schtroumpfette est juste... une fille. Qu'est-ce qui la définit réellement? Alors qu'elle souffre d'être différente des autres, elle croise la route d'un personnage étrange et va braver le danger de la Forêt Interdite pour découvrir un autre village.

L'histoire est très simple et facile à suivre, ce qui est idéal pour les plus jeunes. On retrouve toutes les recettes des dessins animés télévisés, des petits personnages attachants dans un décor champignonesque (oui j'invente des mots). La partie dans la Forêt Interdite rappelle beaucoup Les Trolls et son univers complètement déjanté et merveilleux.


Mes enfants de 4 et 6 ans ont vraiment bien accroché à l'univers et ne se sont pas ennuyé du tout. Mis à part le fait qu'ils sont très sensibles et que Teemo a eu très peur du combat final contre Gargamel et que Poppy a fondu en larmes lors du passage sensible du film. Il en ont quand même gardé un bon souvenir et aiment toujours autant ces petits personnages.

Pour ma part, j'ai passé un bon moment, si je mets de côté les quelques petits passages sexistes. Forcément, quand la Schtroumpfette se pose des questions sur son identité, on lui explique en quoi consiste le fait d'être une fille... Je pense que l'idée de base était bonne mais elle n'a pas été exploitée au maximum et les questions de genre restent en surface. Dommage.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...