Menu

21 avr. 2017

13 reasons why: une série ado bouleversante

Depuis quelques années, les séries sont devenues un art à part entière et font partie de notre culture au même titre que le cinéma et la littérature. J'aime d'ailleurs y voir un pont entre ces deux médias: on reproche souvent au cinéma de mauvaises adaptations de livres car il est difficile de tout expliquer en 1h30 et le format série permet de le faire. Ainsi, on prend le temps de connaître les personnages et de faire évoluer l'histoire.

13 reasons why est une série Netflix adaptée du livre éponyme de Jay Asher. Elle fait un véritable carton et vous en avez sûrement déjà entendu parler. Pourquoi je prends le clavier aujourd'hui pour écrire un article dessus? Parce qu'elle vaut vraiment le détour, croyez-moi.

13 reasons why commence sur l'annonce du suicide d'Hannah Baker. Les élèves du lycée et les enseignants se remettent tout juste du choc lorsque Clay Jensen, un ami de la jeune fille, reçoit des cassettes audio à son domicile. Sur celle-ci, il entend la voix d'Hannah qui dévoile les raisons qui l'ont poussée au suicide et toutes les personnes impliquées. 13 faces, 13 histoires douloureuses.

L'intelligence de la série, et probablement du livre dont elle est tirée et que je n'ai pas lu, réside dans les sujets traités: les rumeurs insidieuses, le harcèlement, le sexisme, le viol et le suicide. Oui, tout ça dans une série ado... Ce qui nous donne quelques épisodes très durs parce qu'ils sont criants de réalisme. En mettant en parallèle l'histoire d'Hannah avec des flash-back et la façon dont les jeunes vivent après son acte, on mesure toute la douleur des uns et des autres et en quoi un acte qui paraît anodin peut prendre de l'ampleur.

Néanmoins, j'ai trouvé que la série était bien trop éloignée des réseaux sociaux pour une histoire qui se déroule en 2017. Les ados utilisent leurs portables à longueur de temps, certes, mais pas de Facebook (timidement évoqué dans un seul épisode) ni Snapchat ou que sais-je... Du coup, elle fait très vintage, je pense qu'il aurait été plus juste de la situer dans les années 2000, là on a clairement l'impression qu'il manque un truc.
Le message est clair: l'adolescence a toujours été une période difficile à vivre, à toutes les époques, mais ce n'est pas pour autant que l'on doit oublier et laisser les jeunes affronter ce monde seuls. Il est de notre devoir, en tant que proches, amis, enseignants, de voir les appels à l'aide à travers leur nonchalance.

Ce que j'ai beaucoup aimé également, c'est qu'on nous présente une jeune fille qui est tout de même assez sûre d'elle et bien dans sa peau au départ. J'avais d'ailleurs du mal avec son personnage dans les premiers épisodes parce que je la trouvais impétueuse et puérile. Mais rien ne justifie qu'elle soit harcelée et l'on peut voir sa descente aux enfers et à quel point l'avenir peut paraître sombre alors qu'on pourrait parler de "broutilles". Rien n'est broutilles au lycée (au collège et à l'école primaire aussi d'ailleurs).

Bref, je vous invite cordialement à regarder cette série, tout en sachant que certaines scènes sont violentes (toujours précédées d'un message d'avertissement par ailleurs), et à ouvrir les yeux sur ce que peuvent vivre les adolescents d'aujourd'hui.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...