Menu

20 févr. 2017

Des romans jeunesse sur le blog


Si j'aime les livres depuis toute petite, je n'ai jamais été une grande fan des albums jeunesse. Pour m'exalter, il me faut bien plus qu'une dizaine de pages, il me faut des personnages denses et une intrigue qui se développe sur le long terme. C'est pourquoi j'ai très peu parlé de littérature jeunesse sur le blog.

Maintenant que Poppy a grandi et sait lire, je me suis replongée avec elle dans les romans jeunesse et j'inaugure aujourd'hui mon premier article, et non le dernier, sur les romans que nous lisons ensemble. En décembre et janvier, nous avons lu Charlie et la chocolaterie et Sacrées sorcières de Roald Dahl.

Au Salon de Montreuil début décembre, j'ai acheté un lot de 5 rééditions de Roald Dahl, mon auteur jeunesse préféré et j'ai proposé dès le lendemain une lecture commune avec ma fille. De quoi s'agit-il? Nous lisons un chapitre chaque soir et à deux voix: soit une phrase chacune, soit un paragraphe chacune, soit Poppy commence le chapitre et je prend la relève quand elle en a marre, c'est selon son bon vouloir.

Charlie et la chocolaterie est mon grand coup de coeur de l'enfance, mon roman jeunesse doudou que j'ai lu et relu un nombre incalculable de fois. Cela faisait quelques années que je ne l'avais pas lu pour une raison simple: j'avais peur de ne pas retrouver l'émoi de mes jeunes années. Trouverais-je le livre trop simple? Les personnages trop clichés? Et si je le détestais à 36 ans?

Bien heureusement, il n'en fut rien et j'ai très vite compris pourquoi il m'avait autant plu à l'époque: ce livre est tout simplement parfait. Les personnages sont attachants, l'univers est féérique et le narrateur a beaucoup d'humour. Charlie Bucket et sa famille vivent dans une maison en ruines tout près de la grande chocolaterie de Willy Wonka. Alors qu'un grand mystère entoure la chocolaterie, Mr Wonka annonce qu'il a caché 5 tickets d'or dans ses tablettes de chocolat et que ces tickets permettront à 5 enfants de venir visiter sa chocolaterie et de repartir avec un cadeau fabuleux. Ils découvriront alors des choses toutes plus incroyables les unes que les autres.

Poppy a adoré le livre comme je l'ai aimé et je pense que mon enthousiasme à la lecture y était pour quelque chose. Le texte ne présente pas de problème particulier et elle a pris plaisir à lire certains passages toute seule. Dans le livre, chaque enfant a une particularité et le chapitre qui lui est consacré n'est pas sans délivrer une petite leçon de morale, bien utile à cet âge. Quoi de mieux que la magie et l'humour pour faire passer un message? A la suite de la lecture, nous avons regardé la version cinéma de Tim Burton et les deux enfants étaient aux anges, ils ont adoré!! Moi un peu moins car si le film de Tim Burton fait la part belle à la féérie du livre, je n'ai pas du tout aimé ce qu'il a fait du personnage de Willy Wonka qui paraît assez sournois.

C'est Poppy qui a ensuite choisi Sacrées sorcières. Dans ce livre, un petit garçon (il n'est jamais nommé) nous raconte comment reconnaître les vraies sorcières. Pas celles du magicien d'Oz ou de Blanche-Neige, non, celles qui se cachent dans la foule et qu'on prendrait pour de vraies femmes: la boulangère, la coiffeuse, peut-être même la maîtresse! Le petit garçon en sait quelque chose, il en a déjà vu... Alors qu'il est en vacances dans un grand hôtel avec sa grand-mère, il va se retrouver coincé dans une salle de réunion avec... toute une congrégation de sorcières!

Poppy a bien aimé l'histoire, même si les sorcières lui ont fait un peu peur. Il faut dire qu'elles ne sont vraiment pas gentilles... J'ai lu une bonne partie de l'histoire car les phrases étaient plus longues et le vocabulaire un peu plus recherché mais l'ensemble restait compréhensible pour son âge (6 ans).

L'habitude est maintenant prise et nous lisons tous les Roald Dahl de la maison. A moi maintenant de lui sélectionner d'autres livres et vite!

Commander Charlie et la chocolaterie sur Bookwitty
Commander Sacrées sorcières sur Bookwitty

Aucun commentaire: