Menu

8 janv. 2017

Série U4: Koridwen de Yves Grevet et Yannis de Florence Hinckel

Je viens de terminer la lecture de mon 3ème volume de la série U4 et je me suis rendue compte que je ne vous avais pas fait de retour sur ma lecture précédente. Bonnes résolutions 2017, je reviens sur les lectures de Koridwen et de Yannis.

Après la lecture de Jules que j'avais moyennement aimé, j'ai jeté mon dévolu sur Koridwen car c'était un personnage fort qui m'impressionnait beaucoup et je brûlais d'envie de connaître son histoire. Yves Grevet m'a satisfaite au plus haut point car j'ai pris un pied monumental à lire sa "version" de U4.

Koridwen vit en Bretagne dans la ferme familiale quand le virus fait son carnage. Quelques jours après avoir lu le message de Khronos sur le forum des Experts de WOT, où celui-ci les invite à se rendre à l'Horloge de Paris le 24 décembre pour remonter le temps, elle se décide enfin à partir sur son tracteur, non sans avoir au préalable récupéré Max, son cousin handicapé mental. Ils vont tous les deux parcourir la France pour la capitale et y rencontrer Jules, Stéphane et Yannis.

La particularité de Koridwen réside dans le fait qu'elle est l'héritière d'une longue lignée de druidesses et qu'elle part avec toutes les plantes et pommades de sa grand-mère dans sa besace. Elle devient assez vite calée comme guérisseuse et découvre même des choses qui ne sont pas sensées exister. Pour des femmes bercées dans l'univers de la magie, remonter le temps est-il une chose vraiment impossible? C'est la question que se posera Koridwen tout au long de son périple.

J'ai adoré ce personnage fort et à la fois si perdu, car n'oublions pas que Koridwen a 15 ans, et je pense qu'elle restera mon personnage préféré de la saga, même si Stéphane promet d'être un personnage assez complexe et intéressant. Après mes trois lectures de la saga, je conseillerai de terminer par Koridwen parce qu'elle donne un peu d'espoir à un avenir qui s'annonce plutôt sombre.

Après Koridwen, j'ai choisi de lire Yannis, me gardant Stéphane pour la fin car je sens une lecture assez intense. 

Yannis est un jeune issu de l'immigration qui vit dans les quartiers de Marseille. C'est un élément qui a son importance dans le récit car il se sent très souvent inférieur aux autres adolescents à cause de son statut de "minorité". Yannis est également un ado effacé qui a trouvé refuge dans le jeu vidéo Warriors of Time et qui se cache facilement derrière son personnage vidéo-ludique, Adrial. C'est la première fois que le jeu vidéo a vraiment son importance dans le texte, dans Jules et Koridwen, il sert un peu d'alibi à leur voyage à Paris et leur rencontre à l'Horloge, alors qu'ici, Yannis est vraiment imprégné de son jeu et de toute la culture afférente. C'est le geek de l'équipe. Et je me suis sentie très proche de lui par les nombreuses références à la culture populaire.

J'ai d'ailleurs eu un vrai coup de coeur pour la plume de Florence Hinckel. Ses descriptions sont parfois étrangement poétiques et philosophiques et donnent une dimension particulière aux événements. J'étais parfois transportée par son texte et j'ai pris un réel plaisir à suivre le périple de Yannis.

 Il ne me reste plus que Stéphane à lire avant de me lancer dans le nouvel opus, Contagion, sorti en 2016 et que je me suis offert au salon de Montreuil. Je vous ferai alors un article complet sur la série!

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...