Menu

1 juin 2016

[Bilan lecture] mai 2016


Au programme de ce bilan, 5 livres lus: beaucoup de thriller, du polar et un roman autobiographique. Je vous partage aussi mes acquisitions du mois et ma PAL a mauvaise mine!

Intérieur nuit de Marisha Pessl: 5ème et dernière lecture du Prix des Libraires en Seine. Ce thriller commence lors de la découverte du corps de Ashley Cordova, la fille d'un grand réalisateur, connu pour ses films d'horreur bouleversants. Un journaliste, déjà banni par Cordova père pour avoir enquêté sur sa vie privée, cherche à comprendre s'il s'agit d'un suicide, comme la police le déclare, ou d'un meurtre. Ses découvertes font le plonger dans un monde hanté de fantômes, de possessions démoniaques et de rituels sataniques. Quelle est la part de vérité là-dedans? Est-il toujours dans la réalité ou dans un film de Cordova? J'ai adoré ce jeu entre le réel et l'irréel ainsi que le traitement très original des documents car Marisha Pessl créé des coupures de journaux, des déclarations de police, des rapports d'autopsie qui agrémentent le récit et viennent s'ajouter au mythe de Cordova. Je lui ai donné mon vote pour le Prix, c'était obligé!


Le braconnier du lac perdu de Peter May: Dernier opus de la trilogie de Lewis, je l'ai trouvé bien moins captivant que les deux premiers. On retrouve Finley sur son île hostile et il découvre le corps d'un ancien ami porté disparu depuis des années. Ce qui pourrait passer pour un accident d'avion ne l'est pas puisque le cadavre porte des traces de coups. Près de 20 années ont passé et Finley va à la rencontre de ses amis d'enfance pour découvrir la vérité. Encore une fois, il joue avec les flashbacks pour faire avancer son récit mais je n'ai pas accroché parce qu'il raconte toute une partie de la jeunesse de Finley qu'il a passé sous silence dans le premier livre, qui était pourtant assez exhaustif. J'ai l'impression que Peter May a pris le prétexte d'une trilogie pour écrire une histoire qui lui tenait à coeur mais qui colle mal avec ce que l'on sait du personnage principal depuis deux volumes. Dommage.
Challenge Mille vies en une: un livre emprunté à la bibliothèque

Tout le monde te haïra de Alexis Aubenque: J'ai enfin refermé ce livre dont la lecture s'éternisait. Je ne vais pas y aller par quatre chemins: je n'ai pas aimé du tout. Si bien que j'ai refermé le livre à la page 320 et je le compte dans mes lectures parce que j'ai quand même passé du temps dessus! Il s'agit d'une enquête policière en Alaska et si je n'ai pas accroché, c'est parce qu'il manque de descriptions et de psychologie. Les dialogues s'enchaînent à la manière d'un scénario et c'est insuffisant pour que je m'attache aux personnages. J'aime connaître leur comportement, leurs attitudes, leurs pensées, un personnage ne se résume pas à ce qui sort de sa bouche. Je n'ai pas voulu savoir qui était le meurtrier, ça m'était complètement égal.
Challenge Mille vies en une: un livre acheté sur un coup de tête

L'atelier des poisons de Sylvie Gibert: Livre offert par les éditions Plon par l'intermédiaire de Babelio, je les remercie beaucoup. Un roman policier dans le Paris du XIXème siècle que j'ai trouvé intéressant autant pour la partie historique que pour la partie roman. La chronique complète est prévue pour ce dimanche.
Challenge Mille vies en une: un livre dont l'intrigue se déroule à une autre époque


Not that kind of girl de Lena Dunham: Je me suis prise de passion pour la série Girls portée par la talentueuse Lena Dunham et je mourrai d'envie d'en savoir plus sur ce "personnage". L'effet est assez décevant... Dans cet "antiguide à l'usage des filles d'aujourd'hui", sous-titre du livre, Lena Dunham nous raconte ses frasques sexuelles, la découverte de son corps et de la féminité, à laquelle elle a adhéré... ou pas. C'est assez décousu car elle écrit au fil de la plume et pas du tout chronologiquement et j'ai trouvé le tout assez superficiel. C'est quasiment un copier-coller de la série, elle redit ce qu'elle montre à l'écran et du coup, c'était un peu du réchauffé pour moi. J'aurais tellement aimé en savoir plus sur son travail de réalisatrice.
Challenge Mille vies en une: un roman autobiographique

Mes lectures en cours:

- Les disparus du Clairdelune (La Passe-Miroir, tome 2) de Christelle Dabos: je n'en suis qu'aux premières pages et je suis ravie de replonger dans cet univers.
- Les Mortes-eaux de Andrew Michael Hurley: un thriller publié aux Editions Denoël et qui commence très fort!

Avancée des challenges:

- Mille vies en une: 13/50. Belle avancée!
- Emprunts de livres: 4/30. Ca me paraît très compromis...
- PAL: au 30 décembre: 45 livres, au 8 mai: 50 livres, au 1er juin: 59 livres. Aïe aïe ouïlle! Quand je pense qu'au mois de juin, c'est mon anniversaire...

Acquisitions du mois:


Gros craquage de début de mois pour les nouveautés que je n'ai même pas encore ouvertes, pff!! Michel Bussi est dans ma PAL du mois de juin et j'espère pouvoir ouvrir les autres très rapidement.


Envoyé par les éditions Plon et dévoré en quelques jours.


Ma mère m'a prêté sa collection complète, pauvre de moi! J'avais lu les trois premiers tomes il y a des années et je préfère tout reprendre depuis le début parce que c'est très flou dans mon esprit.


Deux emprunts à la bibliothèque: Shane Stevens en lecture commune avec Tootwix et Cinder pour le club de lecture de Pauline.


Envoyé par les éditions Denoël et en cours de lecture.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...