Menu

24 avr. 2016

Emmène-moi à Valparaiso de Marjorie Tixier: court mais intense

Synopsis: Ce matin-là, comme tous les vendredis, Laurence s'évade une heure pour courir dans la nature et laisser ses pensées divaguer librement. Pendant ce temps, ses proches pensent à elle et à leur propre vie : sa voisine, son père qui l'attend à l'hôpital, son mari, sa fille. Ce serait une journée ordinaire si Laurence ne faisait pas une rencontre inattendue en pleine forêt..

Cela fait quelques années que je travaille avec les éditions Chemin Vert et leurs parutions sont toujours très intéressantes. Ce que j'aime particulièrement, c'est de pouvoir découvrir de jeunes auteurs et les aider, à ma mesure, à percer dans le monde impitoyable de la littérature. Cette fois-ci, j'ai choisi de lire la lauréate du prix 2015 en me disant, un peu facilement je l'avoue, que si elle avait gagné, c'est que son livre devait valoir le coup. Et c'est le cas.

Ce livre ne fait que 98 pages, assez étonnant pour être souligné, moi qui ait pour habitude de lire des pavés. J'avais donc peur que l'histoire soit baclée mais il n'en est rien. Dans ce court récit, on suit d'abord Laurence qui part faire son jogging habituel du vendredi matin et fait malheureusement une mauvaise rencontre. Là où ça devient intéressant, c'est que chaque chapitre est raconté selon le point de vue d'un personnage.

Laurence disparaît et c'est d'abord sa voisine qui constate qu'elle n'est pas rentrée et appelle le mari de Laurence. Puis on suit son père, l'agent de police, sa fille, etc... jusqu'au dénouement. On entre dans l'intimité de chaque personnage et, vous le savez maintenant, c'est un traitement que j'aime beaucoup. L'histoire de Laurence nous est révélée par bribes et on comprend mieux, à chaque page tournée, qui elle était vraiment.

Je ne peux pas vous en dire plus au risque de tout dévoiler mais je vous invite à découvrir ce récit psychologique intense qui nous tient jusqu'à la fin, une fin si... particulière.

Extrait:
"Heureux les simples d'esprit", ils aiment assez leur femme pour la garder toute la vie et la trouver toujours plus belle, même quand elle attrape des cheveux blancs, des rides, des bouffées de chaleur, des kilos en plus, des tâches sur les mains, des douleurs au dos, au coeur parce que son ventre ne saigne plus tous les mois et qu'elle craint d'être abandonnée, dans la fleur de l'âge, pour une petite jeune lisse et sans histoire. Merci papa-maman d'avoir fait de moi un simple d'esprit, grâce à vous je sais aimer d'un amour absolu.

Livre offert.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...