Menu

31 janv. 2016

Le pacte des menteurs de Rebecca Whitney: trop faux pour être vrai

Critique du livre "Le pacte des menteurs" de Rebecca Whitney, publié par les éditions Denoël en 2015
Le pacte des menteurs de Rebecca Whitney, traduit de l'anglais par Nordine Haddad, 
est publié aux Editions Denoël depuis le 24 octobre 2015.

Synopsis: Rachel et David sont l'image même du jeune couple heureux et comblé. Une belle maison à Brighton, une société de production florissante... Jusqu'à cette nuit où Rachel, au volant de sa voiture, cause la mort d'un homme. Un pacte terrible va alors lier les époux à jamais, et les apparences si bien préservées commencent à se fissurer. David et Rachel tentent de reprendre le cours normal de leur existence, mais Rachel, rongée par la culpabilité, se laisse happer par une spirale autodestructrice qui attise les obsessions les plus sombres de David, manipulateur et possessif, et fait remonter en elle des souvenirs d'enfance longtemps refoulés. Rachel parviendra-t-elle à affronter son douloureux passé et à trouver l'absolution pour son crime?
À travers le portrait d'une femme prisonnière d'un mariage toxique, Rebecca Whitney nous montre que, bien souvent, notre part d'ombre n'est en fait qu'un écran de fumée destiné à dissimuler une vérité à laquelle on cherche à échapper...

Un thriller psychologique, c'est forcément pour moi! Entrer dans l'intimité d'un couple et y déceler les faiblesses, quelle tentation! Qui s'est malheureusement soldée par une déception.

La narratrice est Rachel, une trentenaire qui a réussi sa vie et son entreprise avec son mari David. Alors qu'elle rentre de chez son amant, elle renverse un SDF avec sa voiture et cache le corps. Rien ne sera plus comme avant et alors que les remords l'affligent, le couple de façade qu'elle formait avec David va voler en éclat.

L'histoire aurait été vraiment intéressante si Rachel ne m'avait pas semblé si fausse dès le départ. Parce qu'excusez-moi du peu, mais dès les premières pages du livre, on apprend qu'elle trompe son mari. Du coup, "l'image même du jeune couple heureux et comblé" annoncée dans la quatrième de couverture en prend un sacré coup! On ne doit pas avoir la même définition....

Mais admettons. Une erreur, ça peut arriver à tout le monde. L'amour et le désir peuvent frapper à notre porte à n'importe quel moment, sans qu'on s'y attende. Rachel a un amant mais reste auprès de son mari parce qu'elle l'aime malgré tout, c'est une situation compréhensible. Sauf que non. Rachel n'aime pas son mari, tout du moins, je n'ai trouvé aucune trace d'amour dans ses récits, ni les fois où elle parle de son mari au présent, ni lorsqu'elle se remémore leur rencontre et les premières années de leur entreprise. J'y ai plutôt vu une Rachel sans le sou qui se rapproche d'un jeune homme ambitieux et un couple qui se sert de ses forces combinées pour créer un empire. Pas de quoi créer l'empathie, en tout cas pour moi.

Alors quand son mari a commencé à être manipulateur et à torturer Rachel, je n'ai pas éprouvé de compassion. Au contraire, j'avais presque envie de lui dire: "Bien fait pour toi!" Comme si elle l'avait un peu cherché...

Au milieu de tout ça, on nous parle d'une vague histoire de pédophilie, sans que ce soit tout à fait clair et vérifié. Qui a fait quoi? A qui? Dans quelles circonstances? Tout n'est qu'allusions et non-dit et devient juste une excuse pour le comportement de Rachel. C'est une femme blessée, vous comprenez, c'est normal qu'elle se comporte n'importe comment depuis des années. Mouais...

Une critique très dure, j'en suis consciente, mais à l'image de ma lecture qui fut laborieuse.

Extrait:
Quitter la maison, avec son luxe raffiné, synonyme d'ordre dans mon esprit, ne serait pas facile. Mais si je perdais tout et que David me renvoyait à un deux-pièces minable, sa colère ne retomberait pas pour autant; ce serait probablement même l'inverse, miné qu'il serait par son échec à me garder sous sa coupe. Il vaut donc mieux que je reste avec un certain niveau de contrôle, plutôt que de devenir l'ennemie désignée.
(ou comment rendre son mari coupable de sa propre lâcheté)

Livre offert

Aucun commentaire: