Menu

24 août 2015

La guerre des mondes de Steven Spielberg: une adaptation très libre du roman

Synopsis: Ray Ferrier est un père divorcé vivant dans le New Jersey, en banlieue de New York. Un matin, son ex-épouse lui confie la garde de leurs deux enfants, Rachel et Robbie, le temps de quelques jours. Mais le soir-même, un orage éclate et déclenche d'étranges phénomènes comme l'arrêt total des véhicules. Bientôt, d'énormes engins mécaniques surgissent de sous terre et désintègrent les êtres humains dans le chaos le plus total.

Notre été fut très pauvre en visionnage de film mais je ne pouvais pas passer à côté du ciné-club de Potzina qui nous avait proposé le thème "aventure/blockbuster". J'ai jeté mon dévolu sur La guerre des mondes de Steven Spielberg que j'avais déjà vu en salles en 2005 et que j'avais envie de revoir après avoir lu le livre d'H.G. Wells en avril dernier.

J'ai vraiment passé un superbe moment. Il faut dire qu'en 10 ans, le film n'a pas pris une ride. Les effets spéciaux sont à couper le souffle et les tripodes sont plus que convaincants. Certaines scènes donnent vraiment le frisson et on vibre du début à la fin avec les trois personnages auxquels on s'attache très vite: le père divorcé un peu perdu avec un ado frondeur et une petite fille fragile et sensible. Le public l'a d'ailleurs bien compris puisqu'il reste à ce jour le plus gros succès de Tom Cruise qui a quand même un bon paquet de blockbusters à son actif. On n'oubliera jamais non plus la prestation de Dakota Fanning qui finit de convaincre un public déjà sous le charme de la jeune actrice montante.
A la lumière du chef d'oeuvre de H.G. Wells, je suis aujourd'hui capable de dire que l'adaptation de Steven Spielberg est très largement inspirée. En effet, on ne retrouve presque rien de l'histoire originale: lieu différent, époque différent, personnages différents, il ne reste finalement que l'attaque extra-terrestre. Mais on ne lui en veut pas. Dans une Amérique encore secouée par les attentats du 11 septembre, Spielberg cherche à nous faire réfléchir sur notre place dans le monde, sur notre capacité à survivre face au danger. On est bien loin de Rencontre du 3ème type et de E.T.
La guerre des mondes reste un film incontournable où l'horreur et l'espoir se mêlent, symptomatique d'une époque marquée par le terrorrisme.

La guerre des mondes de Steven Spielberg (2005)
avec Tom Cruise, Dakota Fanning, Justin Chatwin et Tim Robbins

4 commentaires:

potzina a dit…

Merci pour ta participation et pour ce choix :) C'est un film que j'adore et pas seulement pour Tommy ;) J'aime aussi beaucoup la version de 1953 mais celle de Spielberg est beaucoup plus fun, il faut bien l'avouer !

Alain a dit…

Beau billet et très bon film, l'un des plus noirs de Spielberg. C'est vrai qu'il a dit dans une interview qu'après avoir eu ses enfants et après les attentas du 11 septembre 2001, il ne pourrait plus réaliser un film comme Rencontres du 3ème Type.

Cleophis Deeptizz a dit…

Je n'ai pas vue celle de 1953, d'après ce que j'ai lue, elle est bien plus fidèle au livre.

Cleophis Deeptizz a dit…

Beaucoup de films de Spielberg sont bien plus sombres après 2001, c'est indéniable.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...