Menu

16 juil. 2015

Vice-versa: au coeur de nos émotions

Synopsis: Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité, Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais.

Sortie cinéma la semaine dernière pour voir le dernier-né de Pixar qui fait beaucoup parler de lui, et pour cause. Ce film est un pur chef d'oeuvre.

A la manière de Wall-E, la bande-annonce ne présente qu'un cinquième du film qui est extrêmement riche. Dans un premier temps, on découvre les émotions, très fortes chez un enfant, puis l'esprit de Riley se peaufine avec le temps, se nuance et ses souvenirs forgent sa personnalité. On assiste à la construction mentale d'une personne comme nous l'avons tous imaginé au moins une fois. Qui n'a jamais pensé que des petits personnages discutaient dans sa tête?
A l'occasion d'un déménagement, c'est l'univers de Riley qui va être modifié et pour une jeune fille de 11 ans, c'est un passage très difficile. Dans le même temps, Joie et Tristesse se perdent dans son esprit et doivent traverser un tas d'endroits plus exotiques les uns que les autres pour retrouver leur chemin vers le quartier général. Une vraie cartographie de l'esprit, aussi compliqué qu'il soit, où les souvenirs sont au bord de l'oubli, où l'on trouve le pays des rêves mais aussi celui des cauchemars, où les pensées vont bon train.
Je ne voudrais pas en dire plus pour ne pas vous gâcher la surprise, sachez juste que ce film propose une magnifique vision de la vie, de ses causes et de ses conséquences. Il pose aussi la question de la personnalité de chacun, de l'importance des émotions et des souvenirs, qu'ils soient heureux ou tristes. Les personnages Emotions sont très touchants et j'ai particulièrement aimé Tristesse, admirablement joué par Marilou Berry dont les intonations reflètent si bien la personnalité de cette petite dame rondouillarde. Elle m'a davantage touchée que Joie qui est peut-être trop positive à mon goût, mais si indispensable!

Pixar signe ici encore un chef d'oeuvre, un film d'animation dont le sujet et la mise en scène sortent des sentiers battus. Si j'ai vu de jeunes enfants dans la salle de cinéma, je n'ai pas souhaité y emmener ma fille de (presque) 5 ans et j'estime avoir bien fait. Elle aurait adoré voir ces personnages colorés et le décor fantastique mais n'aurait pas compris le quart de la moitié et je trouve ça dommage. Il convient davantage aux enfants à partir de 7-8 ans qui ont la distance nécessaire pour comprendre les concepts d'émotions, de souvenirs et de personnalité. Quant aux adultes, courez-y!

Vice-Versa de Pete Docter (2015)
avec Charlotte Le Bon, Marilou Berry, Pierre Niney, Gilles Lellouche, Mélanie Laurent

8 commentaires:

Alexandre a dit…

C'est sûr que certains emmènent les enfants au cinéma trop tôt pour voir tout et rien ... pour autant je pense ici que la double lecture enfants/adultes est possible même pour les plus jeunes, tellement les images sont jolies et les personnages sympathiques :)

Après c'est certain que tu es la plus à-même de juger ^^ Car en effet pour bien comprendre l'intelligence dans l'écriture et la mise en scène de certaines émotions, dont les plus négatives, il faut avoir une certaine réflexion, ce qui rend ce film d'autant plus prenant !

Comme tu le devines, j'ai moi aussi beaucoup apprécié :)

Vinie a dit…

Ah oui mais les 7/8 ans comprennent tellement bien les concepts de souvenirs, d'émotions, ... que mon Fils de 7 ans 1/2 a pleuré pendant quasiment tout le film :-/

Perso, je l'ai trouvé très juste, les images très belles mais il est aussi très triste et on ne le reverras plus.

Cleophis Deeptizz a dit…

J'ai tendance à dire qu'il y a un temps pour tout. Tant qu'ils sont petits, laissons-les regarder des dessins animés simples. C'est sûr qu'on peut tout regarder avec un enfant en se disant qu'il sera uniquement stimulé par les images mais je trouve ça dommage, autant attendre quelques années et avoir une vraie discussion sur le sens du film.

Cleophis Deeptizz a dit…

C'est dommage parce que j'ai trouvé le film plein d'espoir! Les souvenirs joyeux empreints de tristesse, c'est une belle définition de la nostalgie et cela n'a rien de triste, c'est juste une évolution au cours de la vie. D'ailleurs on voit bien que les nouveaux souvenirs de Riley sont pleins de nuances au lieu d'être tout joyeux ou tout colère, c'est une belle définition de la maturité. Il faudrait en reparler avec ton fils pour savoir ce qui l'a touché à ce point.

potzina a dit…

Bravo pour ce très bel article Cleo ! On sent ton enthousiasme et ton émotion :) Ce film est un petit bijou, tendre et drôle à la fois. J'en connais une qu va se jeter sur le DVD quand il va sortir ;)

Cleophis Deeptizz a dit…

Merci. :)

Sharnalk a dit…

J'aime beaucoup le film également, effectivement la vision de la vie est intéressante originale, et très très drôle. Pourtant il y a quelques passages un peu à vide, c'est peut être poru ça que je lui préfère un film comme Ratatouille.

En tout cas, le film n'est jamais aussi drôle quand on voit les autres émotions des autres personnages. Il est intéressant de constater les réactions du personnage sans les deux personnages "Tristesse" et "Joie".

Cleophis Deeptizz a dit…

Le personnage de colère est particulièrement amusant. :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...