Menu

6 juin 2015

Ma rencontre avec Michel Bussi

Comme je vous l'avais annoncé il y a quelques temps, j'ai eu le privilège de rencontrer Michel Bussi jeudi dernier dans les locaux de Babelio. Nous étions une quarantaine de participants et nous avons discuté pendant près d'1h30, c'était très intéressant!

- Comment Michel Bussi conçoit-il ses histoires?

Dans la plupart de ses livres, il a d'abord eu l'idée de l'histoire puis il les a placé dans des lieux qu'il connaissait. Mis à part Ne lâche pas ma main qu'il a écrit lors de vacances à La Réunion et Nymphéas noirs sur lequel il réfléchissait depuis des années.
Chacun de ses livres s'est fait à rebours: il trouve une chute et il remonte le fil de l'histoire pour broder son intrigue. Il garde un contrôle total sur ses personnages puisqu'il sait à l'avance où il veut en venir, c'est d'ailleurs la meilleure des choses quand on écrit un roman policier...

- Le travail d'écriture

Il structure d'abord le livre par chapitres avec une dizaine de lignes pour chacun. Puis il s'attelle à l'écriture proprement dite. Il y a un gros travail à faire sur le rythme, primordial dans un polar, et il passe beaucoup de temps à couper des chapitres ou à ajouter des nuances et des indices. Il ne fait jamais relire son livre en cours d'écriture, il préfère qu'il soit "quasi parfait".

- Pourquoi ne pas faire une série policière?

Michel Bussi préfère avoir des personnages vierges que le lecteur découvre au fur et à mesure. Ainsi, l'intrigue se révèle en même temps que la vie des personnages, leur passé, leur présent et les conséquences dans le futur. Avoir un personnage récurrent gâcherait l'effet explosif de certaines révélations et ce n'est pas trop son truc. Il aime explorer de nouvelles histoires.

- A propos de Maman a tort

La grande question était de savoir si la mémoire fonctionne comme le psychologue scolaire Vasile Dragonman l'explique dans le livre. Il y a une grande part de vérité mais Michel Bussi essaye de ne pas trop coller aux études scientifiques pour ne pas se sentir contraint ensuite dans l'écriture. Ainsi, Malone a 3 ans et demi parce que cela correspondait à un âge où le réel et l'imaginaire se fondent encore et d'un autre côté, il a une grande capacité d'analyse pour coller davantage à l'intrigue.
Dans Maman a tort, Michel Bussi a voulu montrer que les femmes ont plus le sens du sacrifice pour leur enfant que les hommes, qu'il considère peut-être plus lâches ou plus incompétents. (on est d'accord ou pas...)
Il a beaucoup aimé écrire les contes de Gouti et c'est un genre qui lui plairait. Cependant, il se sent plus d'écrire des contes à la fois pour les enfants et pour les adultes, à la manière du Petit Prince.

- Les projets

Maman a tort, N'oublier jamais et Nymphéas noirs sont en discussion pour une adaptation télé, en film ou mini-série.
Il a déjà la trame de son prochain livre en tête qui se déroulera peut-être en Corse.
Merci à Babelio et aux éditions Presses de la cité et Pocket pour cette belle rencontre.

12 commentaires:

Erinael a dit…

Génial cette rencontre :))

Elodie Freya a dit…

Je n'ai lu aucun de ses livres mais ça doit être super de pouvoir rencontrer un écrivain! J'adorerais pouvoir faire cette expérience :)

Elwenn - Kid Friendly a dit…

Super rencontre !

Maman Clémentine a dit…

Han mais c'est trop super génial ça. La classe.

bbbsmum a dit…

ptite veinarde ! merci d'avoir partagé avec nous ! bisous

Laura a dit…

Et merci à toi pour ce résumé de rencontre ! Allez, cet été je le lis, tu me donnes décidément très envie ;-)

lagleize régine a dit…

Bonjour,à celles et ceux qui ne connaissent pas encore Michel Bussi, allez-y !!!! Vous serez bluffés ....

potzina a dit…

Tu devais être super contente de l'avoir rencontré. En plus tu repars avec une photo-souvenir :D

Anonyme a dit…

Si je peux me permettre, c'est quand vous aurez lu un de ses livres l'envie de lire les autres vous tenaillera.
Ils sont fantastiques.
Maintenant si un jour vous pouvez le rencontrer, n'hésiter pas á faire le déplacement vous ne serez pas déçue. J'ai eu l'occasion et le plaisir de le rencontrer. J'en garde un souvenir merveilleux, et si l'occasion se présente à moi je ferai encore le déplacement car c'est un écrivain d'exception.
B.a.v
Martine

Cleophis Deeptizz a dit…

Je suis bien d'accord avec vous Martine. Merci d'être passée sur le blog.

Cleophis Deeptizz a dit…

J'espère qu'il te plaira!

Cleophis Deeptizz a dit…

Oui!!! Et une dédicace personnalisée, ma bibliothèque est minuscule mais celui-là trônera en bonne place. :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...