Menu

10 juin 2015

La cour des grandes d'Adèle Bréau

Résumé de l'éditeur: De leurs cahiers de texte de collégiennes à leurs plannings surbookés, Mathilde, Alice, Lucie et Eva sont entrées sans s'en rendre compte dans la cour des grandes. Héroïnes made in France, elles ne rêvent plus de prince charmant, de robe meringuée et d'alliances. Elles n'en ont plus le temps. Crèche, école, courses, vie sexuelle, carrière, enfants malades, premières rides et corps qui fout le camp, elles tentent de maîtriser le tourbillon qui les emporte depuis qu'elles ont dit oui.
Dans un Paris de comédie romantique, ces équilibristes à l'aube de la quarantaine rient, galèrent, aiment et espèrent, car au fond leur vie ne fait que commencer.

Entre les thrillers et les romans policiers, j'aime lire des choses plus légères et j'ai pris un plaisir immense à me plonger dans la vie mouvementée et pourtant si quotidienne de quatre parisiennes dans le vent.

J'ai adoré entrer dans l'intimité de Lucie, Eva, Alice et Mathilde dans lesquelles je me suis tour à tour retrouvée. Même s'il est difficile au départ de différencier tous les personnages, chaque début de chapitre est assez explicite pour vite trouver ses marques et avoir l'impression de connaître ces femmes depuis des années.

A travers elles, Adèle Bréau dresse avec brio un portrait de la femme moderne, à qui on demande d'être belle (maquillage, esthéticienne et compagnie), d'avoir une vie professionnelle riche, d'être une bonne mère et une bonne épouse. Une équation bien difficile que chacune essaye de résoudre à sa manière, sans y arriver tout à fait. Elles représentent donc chaque facette de la personnalité d'une femme et je pense que toutes les lectrices se reconnaîtront à un moment ou à un autre.

Même si les situations frisent quelquefois le stéréotype, je pense qu'il faut le prendre au second degré, comme une façon de casser cette manie que l'on a de coller des étiquettes sans chercher à voir plus loin. Ce qui rend le ton du livre bien plus drôle, à la manière des personnalités déjantées de Sex & the City.

Un vrai coup de coeur pour moi et je suis ravie de voir que la suite est déjà dans les rayons, Les jeux de garçons, où on suit cette fois le parcours côté hommes. J'ai hâte de le lire et je ne manquerai pas de vous en parler!

Extrait:
Au bureau, elle évitait toute conversation pour ne plus avoir à subir les sempiternelles questions de ses collègues qu'elle s'était mis à haïr pour leur indiscrétion. Bah alors, vous n'avez pas envie de nous faire un petit? Quand est-ce que tu tombes enceinte? Ah, je vois que tu ne prends pas de sushis, tu ne nous cacherais pas quelque chose, hein? Non, connasse, je préfère les brochettes. ET JE SUIS STERILE, aurait-elle aimé répondre pour leur clouer définitivement le bec et leur passer l'envie de s'immiscer dans l'intimité de son utérus.
La cour des grandes de Adèle Bréau est paru aux éditions JC Lattès.

Livre offert 

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...