Menu

7 avr. 2015

Notre vie en région parisienne: un an après

Un an depuis que nous avons remis les pieds en région parisienne et c'est l'une des meilleures décisions de notre vie. J'étais déjà satisfaite au bout d'une semaine, je peux dire aujourd'hui que je suis pleinement comblée.

Nous avons pris nos marques assez rapidement puisque nous connaissions déjà la ville (j'y travaillais avant de partir en Normandie), notre vie sociale s'est considérablement améliorée et les enfants en profitent pleinement aussi.

Je n'irai pas faire de généralité sur la Province mais je me sentais vraiment isolée dans ma petite ville de Normandie. Personne au parc, personne sur le chemin de la boulangerie, c'était voiture-boulot-école-maison. En région parisienne, il y a des gens partout et si cela peut faire peur à certains, c'est dans cet environnement que je me sens le mieux. Les commerçants me connaissent tous et on en arrive même à discuter 5 minutes ensemble pendant qu'ils servent les autres clients. Même si je n'ai pas revu ma copine de fac (elle n'a jamais répondu à mes appels), j'ai rencontré plusieurs mamans, à l'école et au parc, et même une nounou espagnole très amusante. C'est la seule d'ailleurs car les nounous sont plutôt en cercle fermé, elles viennent très rarement discuter avec les mamans. Conflit d'intérêt, lol? Je suis capable de m'arrêter à chaque palier de mon immeuble et de citer les membres de la famille au complet, on discute souvent dans les escaliers.

En fait, si on devait résumer ma nouvelle vie en un mot, ce serait: discussion. Je parle tout le temps, à tout le monde, et les gens viennent vers moi avec facilité, le petit blond dans la poussette aide beaucoup. J'ai sympathisé avec une maman de deux enfants d'âge rapproché (2 ans et 7 mois) et on va goûter chez l'une et l'autre, elle me pose des tas de questions sur ma gestion du quotidien! Une façon de se réassurer parce que je ne suis évidemment pas parfaite mais c'est toujours bon d'avoir l'avis des autres.

Et les enfants ne sont pas en reste. Poppy a toujours été un peu en retrait, à cause de sa timidité, et j'avais peur qu'elle ne s'intègre pas bien. En changeant de classe en cours d'année, ce n'était pas évident, donc nous avions peu de contact l'été dernier. Alors que depuis le début du printemps et les sorties d'école qui finissent au parc, je constate qu'elle est très bien intégrée dans sa classe et que ses camarades l'apprécient. C'est drôle de les voir courir à droite et à gauche en riant, par groupe de 4 ou 5, et de s'amuser franchement.

D'ailleurs, je voulais rassurer les parents d'enfants un peu timides ou de nationalité étrangère qui seraient un peu angoissés avant l'entrée à l'école de leur petit(e). En effet, notre petit voisin est chinois et ne parlait pas un mot de français avant d'entrer à l'école: sa mère et sa grand-mère parlent uniquement chinois et seul son père parle français, en dehors de la maison. Et bien, il jouait avec Poppy et ses amis et allait aussi à la rencontre de ses propres camarades de classe sans aucun problème. Ayez donc confiance en vos enfants et laissez leur le temps, ils s'adapteront c'est sûr et certain!
Que du positif en tout cas, en attendant le retour au travail en septembre et une nouvelle routine à installer!

1 commentaire:

Maman Clémentine a dit…

Contente que cette vis parisienne vous plaise.