Menu

15 déc. 2014

Les conférences aux efluent mums 3

Vous l'attendiez, voici mon dernier article concernant le spot des efluent qui a eu lieu le 3 décembre dernier à Paris. Cette fois-ci, je vous fais un petit résumé des conférences auxquelles j'ai pu assister.

I. Prendre confiance en soi grâce à Internet
Animée par Laura Tenoudji, journaliste sur France 2, en présence de:
  • Florence Servan Schreiber, auteure de Power Patate paru chez Marabout
  • Emmanuelle Lévy-Blanchard, auteure du blog Parler de ma vie
  • Rosianna Charlot, auteure du blog Révèle-toi
  • Roseline Arbelet, community manager pour le groupe Pierre Fabre
Les deux blogueuses présentes était d'accord pour dire que le blog est avant tout un lieu de partage. Rosianna Charlot a ouvert son blog pour parler de coiffure afro puis elle a partagé son quotidien, toujours avec bonne humeur. Selon elle, le blogging est une détente et les coups de blues n'ont pas forcément leur place. Emmanuelle Lévy-Blanchard partage le même avis: alors qu'elle voulait juste parler de sa vie (d'où le titre de son blog), elle s'est rendue compte que ses écrits aidaient beaucoup de femmes et cela la motive chaque jour.
Florence Servan Schreiber considère qu'être blogueur, c'est vouloir parler. On se sent puissant parce qu'on est soi-même et qu'on se réalise. Tenir un blog peut-être extrêmement bénéfique car il est l'un des seuls lieux où l'on s'autorise les erreurs. On a la possibilité d'essayer plusieurs choses et de trouver notre voie au fur et à mesure, c'est très gratifiant. Elle ajoute que les critiques négatives ne doivent pas être prises trop à coeur. Il faut recevoir trois compliments pour le croire alors qu'une seule critique nous touche. Pourquoi se focaliser sur un commentaire négatif alors que 200 autres commentaires sont positifs?
Pour Emmanuelle Lévy-Blanchard, qui a commencé à bloguer de manière anonyme, tout a changé quand elle a dû se rendre à des événements. Se présenter sous son nom de blogueuse est bizarre (d'où l'importance de trouver un nom qui nous ressemble) et lui a donné envie de dévoiler un peu plus d'elle-même. Elle estime qu'il est important de se rappeler régulièrement pourquoi l'on blogue, car on peut vite se perdre avec les sollicitations des marques.
En parlant de marques, Roseline Arbelet représentait ce côté de la blogosphère. Selon elle, l'important dans un blog est le design mais aussi la variété des rubriques. Tout le monde ou presque peut travailler avec Pierre Fabre, la plupart des marques recherchent la diversité dans les partenariats. Pour démarcher les marques, il ne faut pas hésiter à être soi-même et surtout à personnaliser chacun des ses mails.
Retrouver l'essentiel de l'intervention d'Emmanuelle Lévy-Blanchard sur son blog.

II. Interview de Nikos Aliagas
Venu présenter son livre Ce que j'aimerais te dire, il a répondu aux questions d'Elsa Fayer. Son livre est dédié à sa fille, il y raconte ses origines grecques et son passé. A la naissance de sa fille il y a deux ans, il s'est transformé, il voit le monde différemment, sans jugement comme à travers les yeux d'un enfant. Il se sent désormais responsable de son image, de ce qu'il transmet à sa fille.
Une conversation très intime à la découverte d'un homme hors du commun.

III. Les pères d'aujourd'hui se font-ils assez entendre?
Animé par Elsa Fayer, journaliste sur TF1 et en présence de:
  • Michaël Garcini, dessinateur et auteur du blog Papa Cube
  • Stéphane Knapp, directeur marketing de Lego France
  • Charles Florin, auteur du blog Voilà Papa
  • Dr Gilles-Marie Valet, pédopsychiatre
Une conférence assez courte où j'en ai surtout appris sur les deux blogueurs présents. Papacube a commencé ses BD à la naissance de sa grande et les envoyait par mail aux proches et aux amis. C'est l'une d'elle, blogueuse, qui l'a invité à ouvrir son blog et à partager son humour. Quelle bonne idée! De même, Charles a commencé son blog avec l'arrivée de son fils et son "truc", c'est de chercher l'extraordinaire dans la banalité de la vie, à la manière des enfants.
Il ressort que les blogs de papa sont souvent humoristique, peut-être parce qu'ils sont plus distants avec le monde de la maternité, qu'ils sont moins en fusion que les mamans et qu'ils regardent tout ceci avec un regard extérieur. En tout cas, c'est toujours un plaisir de les lire.

IV. Quand l'innovation s'appuie sur l'expérience des parents. Marques et blogueurs: les règles pour un partenariat gagnant-gagnant
Présenté par Céline Gerbier, journaliste en présence de:
  • Olivier Barbin, auteur du blog Je suis papa et consultant en communication digitale
  • Marie Perarnau, auteure du blog Les mamans testent
  • Christelle Defarge, directrice de la communication de Babymoov
  • Julie Gheza, brand Manager Fisher-Price
Sujet récurrent au sein de la blogosphère, parentale et ailleurs, c'est le lien entre les blogueurs et les marques. Il est indéniable qu'il est agréable de recevoir des produits gratuitement ou de gagner de l'argent pour un article sur son blog mais il faut savoir le faire bien.
Il faut tout d'abord savoir se restreindre et ne pas tout accepter. Il n'y a rien de pire qu'un blog qui cumule les articles sponsorisés et s'oublie dans la masse. Le partenariat n'est pas un cadeau qui tombe du ciel, il est un travail commun et qui doit être fait avec authenticité. Les marques recherchent vraiment des avis, même négatifs (enfin la plupart) pour évoluer. De toute façon, les blogs bourrés de pubs ou faussement élogieux ne marchent jamais très longtemps, les lecteurs ne sont pas dupes.
Un seul mot: honnêteté.

V. Les bonnes pratiques pour développer son influence via Twitter
Une conférence absolument intéressante par Justine Ryst, directrice des partenariats média de Twitter France. Nous avons appris à utiliser Twitter de façon intelligente et nous sommes ressortis avec des tas d'astuces. Il y a quatre éléments à prendre en compte sur Twitter:
  1. Détecter. Quand on crée son compte, on identifie les comptes à suivre et on s'organise. Pour cela, il existe tweetdeck.twitter.com, un système d'agrégation absolument fantastique que j'utilise depuis et dont je ne pourrais plus me passer. Vous pouvez organiser votre fil d'actualité comme vous le désirez, avec des listes ou des hashtags. Si seulement ils pouvaient faire ça sur Facebook également!
  2. Raconter. Il faut bien renseigner son profil, ne pas hésiter à mettre une image de couverture pour marquer les esprits. Raconter son quotidien, interpeller les marques, il faut que l'on vous voit et vous entende. Accompagnez les liens de vos articles par des images, c'est beaucoup plus parlant et les gens sont plus tentés de les retweeter.
  3. Valoriser. Intégrer un lien de suivi vers votre compte Twitter sur votre blog/site et placez le de manière stratégique. Tweeter en image multiplie l'engagement, sachez que vous pouvez tweeter jusqu'à 4 photos sur la même image. Il existe aussi les vine, des vidéos de 6 secondes qui tournent en boucle. 
  4. Interagir. Soyez prescripteurs: partagez des infos, des articles, des comptes (#FF). Petite astuce: si vous commencez votre tweet par @paroledemamans, il n'y aura que les abonnés à votre compte et à celui de paroles de mamans qui verront votre tweet. Si vous mettez un point .@paroledemamans ou le @ en fin de tweet, tous les abonnés de paroles de mamans verront votre tweet même s'ils ne vous suivent pas.
Enfin, vous pouvez suivre vos tweets et progresser sur twitter avec analytics.twitter.com, un service totalement gratuit.

Je n'ai malheureusement pas pu assister aux dernières conférences et à la remise de prix mais ce n'est que partie remise. L'année prochaine, je serai de nouveau dans la place!

3 commentaires:

potzina a dit…

Il y avait de quoi faire ! Merci pour ce résumé, c'est gentil de ta part. J'aurais bien aimé assister à l'interview de Nikos :P

Cleophis Deeptizz a dit…

C'est quelqu'un de très gentil et accessible.

50 Nuances de Maman a dit…

Ca a l'air génial. Ca donne vraiment envie d'y participer :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...