Menu

11 nov. 2014

3ème rencontres des Vendredis Intellos: debrief

Vous l'attendiez avec impatience, voici mon debrief sur les 3èmes rencontres des Vendredis Intellos qui se sont déroulées à Toulouse les 25 et 26 octobre derniers.
Tout d'abord, il convient de faire une présentation de ceux qui ne connaissent pas les Vendredis Intellos.
Tout part de l'idée de Mme Déjantée, jeune maman en apprentissage, qui décide de faire un rendez-vous hebdomadaire où les mamans blogueuses parleraient de leurs lectures dans le domaine de l'éducation, de l'enfance et de la parentalité. Le concept a si bien pris qu'elle a ensuite l'idée de lancer un blog participatif puis une association en 2012. L'association a pour objectif de favoriser la communication entre les professionnels des domaines de l'éducation, de l'enfance et de la parentalité, et la société, autrement dit les parents. Vous trouverez d'ailleurs toute l'actualité de l'association sur le site des parents 2.0.

Ceci étant dit, passons à notre sujet: les 3ème rencontres annuelles. Le thème était "Nouveaux regards sur l'enfant" et nous avons assisté à des conférences vraiment intéressantes. J'en ferai ici un résumé non-exhaustif, le but n'étant pas de tout vous dire mais de vous éclairer sur le déroulement des deux jours et de vous motiver pour participer aux prochaines rencontres!

Samedi 25 octobre 2014

Débat d'ouverture avec quizz intéractif: Quels nouveaux regards sur l'enfant?
Petite mise en jambe avec un questionnaire auquel nous répondions à l'aide d'un petit boîtier électronique. Chaque question reprenait les thèmes que nous allions aborder durant les rencontres et c'était une façon très sympathique de voir les avis des uns et des autres. Exemples de questions:
  • Y a-t-il assymétrie dans la relation parents-enfant. Si certains estiment qu'il y a assymétrie rien qu'avec la différence d'âge et le savoir détenu, d'autres considèrent que chacun apporte des compétences dans la relation et que les parents apprennent aussi de leurs enfants.
  • Les besoins de l'enfant sont-ils prioritaires dans la famille? Un débat plutôt mouvementé!
  • Devons-nous éduquer différemment les filles et les garçons? La réponse est majoritairement non mais quand on y réfléchit bien, éduquer les enfants contre les stéréotypes, c'est aussi les éduquer différemment. On invitera par exemple un garçon à être moins brutal et à une fille à ne pas s'effacer.
  • Qui sont les responsables de l'éducation genrée? Il est apparu qu'il s'agissait de la société dans sa globalité: autant le contexte familial que le marketing.
  • L'école est-elle un lieu privilégié d'apprentissage? Il est indéniable que l'influence des pairs est très grande, surtout au collège et au lycée.
Conf'atelier animée par Catherine Dumonteil-Kremer: Nouveaux regards sur la relation parent-enfant: la parentalité positive
Une salle comble pour une conférencière très connue dans le domaine de la parentalité positive. Dans ma grande ignorance, c'était la première fois que j'entendais son nom alors que son palmarès est conséquent: auteur de nombreux ouvrages sur l'éducation et de livres pour enfants, conférencière, ambassadrice de la non-violence éducative, fondatrice de l'association La maison de l'enfant et de la journée de la non-violence éducative (qui a fêté ses 10 ans cette année), rédactrice en chef du magazine PEPS, le magazine de la parentalité positive, et formatrice de consultants en parentalité. Excusez du peu (et là du coup, j'avais l'air un peu bête de ne pas la connaître).

Nous avons parlé de parentalité positive, bien sûr, et beaucoup discuté de la mise en pratique. Extraits:
  • La parentalité respectueuse implique énergie, créativité et intelligence. Rien n'est jamais acquis, le chemin sera long mais tellement bénéfique.
  • Le fait d'avoir des enfants nous replonge dans les mêmes situations de notre enfance, une réaction disproportionnée est le symptôme d'une blessure d'enfance. Elle conseille de tenir un journal émotionnel: notez chaque soir les situations qui vous ont mises hors de vous et votre réaction. Puis étudiez-les et essayez de comprendre pourquoi vous ne supportez pas ces situations et travaillez là-dessus pour vous contrôler et réagir moins violemment les prochaines fois. Personnellement, j'ai beaucoup de mal à me maîtriser lorsque je reçois un coup, sur la table à langer ou lors d'une colère. J'ai l'instinct de répliquer lorsque je suis agressée. J'arrive à me contrôler mais c'est parfois difficile et il m'arrive de frapper les murs pour libérer cette colère démesurée. Pour mon mari, il s'agit des repas bruyants. Il se souvient qu'il était interdit de parler à table dans son enfance et il a énormément de mal à supporter les babillages des enfants pendant le repas. C'est un travail constant et il est important de réfléchir aux causes pour agir sur les conséquences.
  • La discussion dans un couple est très important mais il faut aussi savoir accepter d'être en désaccord.
  • Un enfant avec qui on a été respectueux est respectueux naturellement, gentil et attentionné. Je le vois avec mes enfants et j'ai souvent des remarques élogieuses sur la façon dont Poppy s'adresse à son petit frère.
  • On ne peut pas éviter la souffrance, le but est d'arriver à gérer cette souffrance.
  • Sachez qu'il y aura forcément des reproches à l'adolescence. L'important est de le reconnaître sans chercher à se justifier. Nous avons fait de notre mieux.
  • Si votre enfant a tendance à faire des crises à l'extérieur, avant toute sortie, repérer un endroit pour s'isoler. Dans une pièce à part lorsque vous rendez-visite à des amis, dans un rayon vide si vous êtes au supermarché. Il n'y a rien de pire que le regard des autres lorsque l'enfant est en crise, pensez toujours à une solution de repli au cas où.
Conf'atelier animée par Virginie Houadec et Konstanze Lueken: Vivre l'égalité avec nos enfants
Les deux animatrices sont formatrices et membres de l'équipe Genre et Education à l'ESPé Midi-Pyrénées où elles invitent les futurs enseignants à réfléchir sur le sexisme et les questions de genre.
Il faut savoir qu'à l'heure actuelle, il n'y a que 3h d'enseignement sur la problématique du genre sur tout le cursus de formation enseignant. C'est atrocement peu!
Nous avons surtout posé des questions pratiques sur l'éducation sexuée et sur l'importance des enseignants sur l'enseignement de l'égalité de la maternelle au lycée. C'est loin d'être gagné...

Dimanche 26 octobre 2014

Conf'atelier animée par Edouard Gentaz: Nouveaux regards sur l'apprentissage et le développement de l'enfant: apport des sciences cognitives et émotionnelles.
Edouard Gentaz est chercheur en psychologie et sciences de l'éducation à l'Université de Genève. Son domaine est essentiellement les sciences cognitives: origine des connaissances et leur développement.
  • Le regard sur l'enfant a changé dans la science. On est passé du bébé astronome, un bébé passif qui ne fait qu'observer son environnement, au bébé psychologue, un bébé qui comprend son environnement et apprend très vite.
  • Dans le développement, il y a une intéraction entre ce qui est inné et l'environnement. Un enfant peut naître avec un don pour la musique, si l'environnement ne l'entretient pas, il le perdra. Néanmoins, il ne faut pas craindre qu'un enfant non stimulé perde de son intelligence, le cerveau utilise toutes ses ressources. Prenons l'exemple d'un enfant qui est doué au violon. Il prend des cours durant toute son enfance donc son cortex neuronal va engranger des compétences et des savoir-faire au violon. S'il décide d'arrêter à l'adolescence pour jouer de la flûte ou au football (après tout pourquoi pas), la partie du cortex neuronal dédiée au violon va se réduire mais le reste sera utilisé pour la flûte (ou le foot). Rien ne se perd!
  • L'empathie se développe très tôt. L'enfant est d'abord égocentrique puis va se tourner vers l'autre. A 18 mois, l'enfant est altruiste: il aide son prochain sans qu'on le lui demande. A 12 ans, l'empathie s'étend vers l'extérieur (faim dans le monde, guerres).
Atelier d'échange animé par Elisa Laporte: Dans le quotidien des parents: changer son regard sur l'enfant, sur son enfant.
Elisa Laporte est psychologue de la famille et nous a parlé à partir d'exemples concrets donnés par le public. C'était une conversation vraiment très intéressante que je n'ai pas pu suivre jusqu'à la fin pour cause de train à prendre! Quelques pistes que nous avons abordées:
  • Le regard a changé envers l'enfant. Les générations précédentes ne laissaient aucun choix à l'enfant alors qu'aujourd'hui, nous hésitons moins à l'autonomiser.
  • Quand l'enfant se sent acteur de la situation, il est plus coopératif.
  • Les enfants connaissent énormément de contraintes dans une journée. Se dépêcher d'aller à l'école, puis rester sage sur sa chaise en classe, puis se dépêcher de déjeuner, puis observer un temps calme en classe, puis foncer à une activité extra-scolaire avant le rush douche-dîner-dodo. Il est important de s'arrêter quelquefois et d'écouter le rythme de l'enfant. Si nous allons au parc et qu'il préfère rester sur le banc à regarder ses camarades, pourquoi le forcer à faire du toboggan? Cherchons à comprendre ce qui l'intéresse, comme observer les feuilles ou les cailloux, et de participer. On découvre souvent des choses inattendues... 
  • Etre respectueux ne signifie pas uniquement envers l'autre mais aussi envers soi-même. Ne nous oublions pas au profit de nos enfants.
Cette dernière phrase ponctue parfaitement ces deux journées riches en découvertes et en réflexions. Ce qui était vraiment bien, c'est qu'au-delà des conférences toutes plus intéressantes les unes que les autres, nous avons pu discuter entre parents, pendant les conférences mais aussi durant les repas ou les pauses-café. C'était très enrichissant. 

Quelques jours avant mon départ pour Toulouse, je me suis demandée pourquoi je m'étais embarquée dans cette folie, avec 14h de train en trois jours et l'obligation de rater l'anniversaire de Teemo (le 26). Aujourd'hui, je peux dire que je ne regrette rien et que je suis prête à refaire la même chose l'année prochaine.

Avec vous, peut-être?

1 commentaire:

drole de maman a dit…

Merci beaucoup pour ce partage détaillé et très intéressant!... Vive les vendredis intellos!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...