Menu

20 déc. 2013

Histoire d'une malade

2 semaines sans blog m'ont permis de me reposer un peu et de retrouver la forme. Vous avez tous été très gentils sur les réseaux sociaux et je vous en remercie, cela confirme que la blogosphère peut aussi être une famille. Mais que m'est-il donc arrivé, vous demandez-vous?

Fin octobre, en pleine nuit, je suis prise de douleurs dans la cage thoracique, comme si on me compressait avec un étau. Je prends du paracétamol et la douleur s'estompe. Deux jours plus tard, même scénario, sauf que même après deux prises de paracétamol, la douleur est toujours insupportable. A minuit, je demande à Piwix de rester avec les enfants et je vais aux urgences: j'y passerai la nuit et après examens, il s'avère que j'ai des calculs dans la vésicule biliaire. On m'enjoins de faire des examens plus poussés et d'aller voir mon médecin traitant.

Celle-ci m'explique alors que la vésicule biliaire est en fait la réserve de bile du foie, qui fonctionne lorsque le repas est trop gras ou trop alcoolisé, et que la meilleure solution est de la retirer, purement et simplement. En effet, le calcul risque de sortir de la vésicule à tout moment et de boucher les voies biliaires, ou pire d'aller se promener dans le pancréas, ce qui est très, très, mauvais signe. Le rendez-vous est pris avec un chirurgien un mois plus tard, en attendant je dois éviter de manger gras (je ne bois pas d'alcool donc cette partie de l'équation est réglée) pour ne pas trop faire travailler la vésicule.

2 jours plus tard, les douleurs me reprennent en pleine nuit. Je vais rester près de 12 heures au lit à souffrir et à me gaver de médicaments quand je décide d'appeler une ambulance et d'aller aux urgences. Il faut que quelqu'un m'ausculte. Aux urgences, on se contente de m'administrer un antalgique plus fort et on me dit d'attendre le rendez-vous du chirurgien.

Les jours et les semaines passent, avec quelques crises ici et là, que j'arrive à calmer avec les antalgiques. Le 8 décembre, je refais une crise fulgurante qui me cloue de nouveau au lit. La douleur s'estompe mais mon corps est secoué: je suis épuisée au moindre mouvement, tous les aliments me donnent la nausée et quand j'arrive à manger ne serait-ce qu'une clémentine, elle fait l'aller-retour. Je me souviendrai toujours de cette phrase de Poppy, penchée au-dessus de moi: "Moi aussi, je veux regarder dans les toilettes, maman." Alors que je vais la chercher à l'école, je manque de m'évanouir et je me vois obligée de m'asseoir sur les bancs pour récupérer. Je me dis qu'il faut agir, que je ne peux pas me permettre de défaillir comme ça avec deux enfants à la maison.

Je vois mon médecin traitant pour savoir si on ne peut pas accélérer la procédure. Elle contacte le chirurgien et je fais des examens complémentaires avant mon rendez-vous. Entre temps, double peine pour moi: on confie les enfants à mes beaux-parents car je ne suis pas en état de les garder. 4 jours très longs, où je file de rendez-vous en rendez-vous, et où je récupère petit à petit. A chaque examen, le médecin qui me voit me dit que mon état est inquiétant et que je dois être opérée rapidement.

Ce jeudi, je rencontre enfin le chirurgien. Un homme très compétent qui me pose un millier de questions et qui répond à toutes les miennes. La date de l'opération tombe: le 19 février. 2 mois sans manger de graisse (ça tombe bien, c'est les fêtes de fin d'année), 2 mois sans savoir si mon état va rester stable ou se dégrader d'un seul coup. La bonne nouvelle, c'est que maintenant qu'ils ont mon dossier à l'hôpital, si je refais une crise aigüe, ils pourront m'hospitaliser en urgence. Mais en même temps, je n'ai pas très envie de revivre ça, c'est loin d'être agréable... Le soir-même, je retournais chercher mes deux petits amours.

Et on croise les doigts jusqu'au 19 février.

Les avantages de la maladie? J'ai perdu 8 kilos et j'ai beaucoup lu. Je vais pouvoir vous en parler très vite!

20 commentaires:

Ragnagna a dit…

Oh merde le 19 février seulement ?!! Je croise les doigts pour que tu puisses attendre sans défaillir, mais ça doit rester un stress pour toi... Profite bien des fêtes quand même avec tes proches et prends soin de toi Cleo

Maman Clémentine a dit…

Arf, je comprends parfaitement ton problème car on m'a enlevé la vésicule à l'âge de 18 ans. J'ai effectivement souvenir de crises foudroyantes qui te clouent au lit et te mettent KO. Par contre, si ça peut te rassurer, l'opération par coelioscopie permet de récupérer très vite et depuis que j'ai été opéré j'arrive à manger de tout et sans souci. Courage en tout cas (et hâte que tu nous parles de tes lectures). Bises.

Yeude a dit…

Courage, prends soin de toi. Bises

MaZéMaLo a dit…

Bon courage à toi, j'espère que ça ira je croise fort les doigts pour toi !!! des bisous !!

Cleophis Deeptizz a dit…

Merci :)

Cleophis Deeptizz a dit…

Tu me rassures beaucoup, j'ai eu pas mal de témoignages dans ce sens, c'est une intervention assez banale apparemment. Bises.

Cleophis Deeptizz a dit…

Merci

Cleophis Deeptizz a dit…

Merci :)

Karya a dit…

Moi qui croyais à une vilaine gastro, j'étais bien loin du compte. Bon courage et, bien évidemment, nous penserons à toi d'ici là. Bises.

Eclectik Girl / Anya a dit…

19 février, mince , c'est loin !
j'espere que d"ici là, tu sera stabilité, sans nouvelle crise

bon courage a toi

Cleophis Deeptizz a dit…

Merci!

Cleophis Deeptizz a dit…

Je fais très attention mais les fêtes vont être dures, c'est sûr ^^

potzina a dit…

Punaise ! Seulement en février ? Décidément il y a un problème avec la médecine d'hôpital, ce n'est pas permis de laisser souffrir les gens comme ça ! Je me souviens de ma grand-mère qui avait des crises terribles avant de se faire opérer :( Je compatis de tout cœur et j'espère que tu tiendras le coup jusqu'au jour de ton opération.

Anne-Laure a dit…

Plein de courage j'espère que tout ira bien di'ici le 19/02 <3

bbbsmum a dit…

ben zut alors ! pas cool ! je t'envoie plein de courage et de bisous

Cleophis Deeptizz a dit…

Un collègue de mon mari lui a dit que son père attendait une opération du coeur depuis début décembre, elle est programmée pour fin janvier. Le chirurgien lui a dit: "J'espère que vous tiendrez jusque là!" La bonne blague...

Cleophis Deeptizz a dit…

J'espère aussi :p

Cleophis Deeptizz a dit…

Merci :)

La belle bleue a dit…

Bon courage, et j'espère que tu n'auras plus de crises d'ici-là !! Des bisous !

Cleophis Deeptizz a dit…

Merci beaucoup :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...