Menu

25 oct. 2013

Quand l'humour rend aveugle

Il y a quelques jours de cela, Guillaume Pley, un animateur radio, a publié une vidéo sur You Tube intitulée Choper une fille en 3 questions où on le voyait embrasser de jeunes filles par la force. La vidéo a fait grand bruit et la polémique a vite gonflée au point que le jeune homme a été obligé de présenter des excuses publiques.

Je ne reviendrai pas sur son cas, ni sur sa vidéo, ni sur ses excuses bidons, qui ont été merveilleusement disséquées chez Madmoizelle, Les Dégenreuses ou Sophie Gourion.

Ce qui m'interpelle davantage, ce sont les témoignages d'harcèlement de rue qui ont fleuri à la suite de cet événement, toutes ces femmes qui ont alors pris la plume (ou le clavier) pour raconter leur histoire: Nat Arocas, Mlle Bé, Béatrix. Car tout ce qu'elles ont vécu, je l'ai vécu aussi.

Je ne rentrerai pas dans les détails mais je peux en témoigner aussi:
  • oui, à 15 ans, on m'a peloté les seins dans une rue déserte un samedi matin alors que j'allais au lycée. 
  • oui, à 14 ans, on est venu me draguer lourdement alors que j'attendais une copine à la sortie du collège.
  • oui, à 14 ans, un mec m'a interpellée lors d'un séjour en Angleterre par un "Can you help me" et m'a présenté sa bite.
  • oui, à 16 ans, un mec en voiture m'a demandé si je voulais faire des photos et que je n'avais qu'à monter (pour info, je fais 1m55).
  • oui, à 16 ans, on m'a palpé les fesses en pleine rue alors que je me promenais avec une amie. 
  • oui, de 14 ans à aujourd'hui, j'ai eu droit à toutes les variantes de "Vous êtes charmante", "Vous êtes mariée? Ce n'est pas grave, je ne suis pas jaloux", "Tu pourrais répondre salope".
Tout le temps, tous les jours ou presque, dans n'importe quelle tenue. Bizarrement, je n'en entend plus depuis que je sors avec mes enfants mais rien que le fait que le terme MILF (Mum I'd Like to Fuck) existe en dit long...

Voir qu'un petit jeune fasse de ce harcèlement permanent une source d'humour me débecte. Voir que ses excuses consistent à dire: "Moi je suis gentil, c'était pas méchant, ne le faites pas vous aussi", c'est pathétique. Car sous couvert de l'humour, il est complètement aveugle et ignorant de la détresse que les femmes peuvent éprouver chaque jour. Ce sentiment de ne pas être totalement maîtresse de son corps, que tout un chacun a le droit de le commenter et de le palper. Voir que You Tube en fait la promotion me donne envie de vomir:
J'en ai parlé à mon mari et il m'a avoué quelque chose qui m'a fait froid dans le dos. Alors qu'il avait tout juste 18 ans et qu'il était au salon de l'automobile avec des amis, l'un d'eux a lancé le pari de toucher le plus de fesses possibles. Oui, vous avez bien lu. Mon mari, très timide, s'est contenté de les frôler tandis que certains de ses amis y allaient de la franche palpation. Il m'a dit que cela n'avait rien de méchant et que les filles ne s'en était même pas rendue compte. Là, j'ai explosé. Bien sûr qu'elles s'en sont rendues compte! Mais pensait-il vraiment qu'elles allaient taper un scandale en plein milieu du salon de l'automobile, lieu hautement masculin, au risque de passer pour une hystérique? Non. Nous avons pris le parti de nous taire et notre silence invite les hommes à continuer leurs agressions.

Je tiens à souligner par ailleurs que je ne suis pas contre la drague, que certains hommes ont la courtoisie de passer leur chemin quand on leur répond qu'on n'est pas intéressée. Mais c'est malheureusement si rare.

Arrêtons de nous taire et luttons contre le harcèlement de rue. En commençant par interdire la vidéo de Guillaume Pley en signant la pétition ici

13 commentaires:

--------------------Domi----------------- a dit…

Absolument d'accord avec toi, c'est infect , on a l'impression d'être à disposition et je pense que toute femme a connu et connait ça tellement c'est répandu dans notre pays .Il faut que cela cesse !

Hannah Sue a dit…

Rien à ajouter ! J'étais complètement passé à côté de ce buzz...

Kimie (Mots et Emaux) a dit…

Tout à fait d'accord avec toi ! Moi aussi ça m'est arrivée de me faire draguer lourdement et de me faire suivre aussi... Depuis, je ne me sens pas tranquille quand je marche seule dans la rue en fin de journée.

Cleophis Deeptizz a dit…

Etre à disposition, c'est tout à fait l'expression. Car si on a le malheur de se défendre, on passe pour la frustrée de service.

Cleophis Deeptizz a dit…

Les hommes ont malheureusement du mal à comprendre ça, ils croient qu'on exagère toujours.

Elodie Freya a dit…

Ton article est très juste et résonne en moi. Aujourd'hui, je suis obligée de me promener en rue avec un regard mauvais pour dissuader les hommes de m'approcher. Je n'ose pas m'habiller comme j'en ai envie de peur d'être accostée (ou pire). Le pire pour moi c'était quand j'étais enceinte jusqu'aux yeux et qu'on arrivait encore à me siffler en rue... J'étais dégoutée... Parfois, j'ai vraiment le sentiment que nous ne sommes que des bouts de viande.

Lylou a dit…

Ton article est tout à fait juste et bien écrit. Je suis tout à fait d'accord. Moi aussi des "anecdotes" comme les tiennes ou celles de ces femmes, j'en ai quelques unes en mémoire (certaines que j'aurais préféré oublier d'ailleurs). Je jette toujours un coup d’œil derrière moi dans la rue quand je me balade, c'est comme un réflexe...
J'ai vu la vidéo de ce type à la télé et je pense qu'il a zéro neurone pour lancer un truc comme ça sur le net...

working mom a dit…

bravo à toi de faire tourner cette histoire sur les blogs de maman. Après tout c'est nous qui éduquons les garçons et filles de demain et qui pouvons donc concourir à ce nos enfants une fois ados ne deviennent pas des harceleurs de rue... Sur Madmoizelle semble-t-il la ministre des droits de la femme s'est emparé de l'histoire c'est une très bonne chose!

mightybeatrix a dit…

Les hommes en groupe... faute avouée à demi pardonnée?
dans les commentaires du billet que j'ai écrit et sur twitter, j'ai eu de nombreux témoignages de femmes accompagnées de leurs enfants ou enceintes ayant eu à subir ce genre de comportement... j'ai l'impression que rien ne les arrête :(

Cleophis Deeptizz a dit…

Alors que ma mère était enceinte de 8 mois, elle attendait mon père après une soirée près du Bois de Boulogne, tristement célèbre, et s'est vue proposer une passe...

Cleophis Deeptizz a dit…

Ca fait peur parce qu'il prétend que c'est de l'humour mais le titre de la vidéo est très explicite sur ses intentions. Ce qui m'énerve aussi, c'est de voir les commentaires et ceux qui le défendent en disant: "Les filles ont donné leur autorisation pour la diffusion." Déjà, ce n'est pas certain et ensuite, il en a embrassé combien avant de sélectionner ces quelques femmes pour son montage?

Cleophis Deeptizz a dit…

Même si l'effet de groupe est puissant, j'espère effectivement pouvoir enseigner à mes enfants le respect de la personne.

Cleophis Deeptizz a dit…

Il faut ajouter que j'ai déménagé en milieu rural aux 9 mois de ma fille, je suis moins exposée, je croise plus souvent des retraités que des groupes de jeunes...